• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par MARCHE DVD.
EUR 10,99 + EUR 2,79 Livraison
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par kingdvd2014
État: D'occasion: Bon
Commentaire: envoi soigné dans une enveloppe à bulle and
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

L'Honneur d'un capitaine [Import belge]

5 étoiles sur 5 20 commentaires client

Expédié et vendu par MARCHE DVD.
7 neufs à partir de EUR 10,98 15 d'occasion à partir de EUR 3,80

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • L'Honneur d'un capitaine [Import belge]
  • +
  • La 317eme section
  • +
  • Le Crabe tambour
Prix total: EUR 27,97
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Jacques Perrin, Nicole Garcia, Georges Wilson, Charles Denner, Claude Jade
  • Réalisateurs : Jacques Perrin, Nicole Garcia, Georges Wilson, Charles Denner, Claude Jade
  • Format : PAL
  • Audio : Français (Dolby Digital 1.0)
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.66:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : _
  • Date de sortie du DVD : 6 novembre 1999
  • Durée : 110 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 20 commentaires client
  • ASIN: B000068UUI
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 20.177 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

Filmographies
1 Bande-annonce
Notes sur Georges de Beauregard

Descriptions du produit

Description du produit

Reprise de stocks
Remplace l'édition précédente de Opening et GCTHV (ref. 786082)

Synopsis

Paris 1982. 20 ans sont déjà passés depuis la fin de la guerre d'Algérie. Au cours d'une émission télévisée consacrée au conflit, un professeur de la Sorbonne accuse Martin Caron, un officier tué lors des derniers combats, d'avoir été un tortionnaire et un criminel. Sa veuve décide de laver l'honneur de son mari...

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
19
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 20 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par bir-hacheim TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE le 28 mai 2007
Format: DVD
Pierre Schoendoerffer est à jamais marqué par la guerre et par l'Armée Française: il était jeune cinéaste à DIen Bien Phu en 1954 et survivra à la captivité des camps vietminh.

Son oeuvre cinématographique est centrée sur les guerres d'Indochine et d'Algérie avec les excellents "317ème section", "Le crabe-tambour" et "Dien Bien Phu".

Dans "L'honneur d'un capitaine", Pierre Schoendoerffer nous narre le rapport entre l'homme de devoir qu'est l'officier dans le cadre de son commandement opérationnel et la torture. C'est tout le propos du film: la morale réprouve la torture mais comment en vient-on à la pratiquer dans le cadre de la guerre et de la contre-guerre insurrectionnelle ?

Par la qualité du scénario, un jeu d'acteurs sobre et efficace, une bande-son grandiose et des plans de toute beauté, Schoendoerffer va nous amener à réfléchir sur la guerre, la torture, la morale... Bref sur l'homme face à la guerre...

Le résultat est à la fois efficace, émouvant et terrible à la fois.

Un film magnifique, un de plus, de Pierre Schoendoerffer.
Remarque sur ce commentaire 33 sur 35 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 1 mars 2007
Format: DVD
Honneur d'un officier des troupes alpines, mort au combat, le capitaine Caron, incarné par Jacques Perrin, l'acteur fétiche de Pierre Schoendoerffer ( voir "La 317° section"). Ancien résistant, engagement dans l'armée pour l'Indochine (un extrait de la "317° section" est d'ailleurs repris) puis l'Algérie.

La recherche de soldats détenus prisonniers par les fellaghas, qui n'avaient pas pour habitude (ne le pouvant pas matériellement d'ailleurs) de garder vivants longtemps leur prisonniers, engage le capitaine Caron à le rechercher par tous les moyens.

Procès est intenté à sa mémoire, plusieurs années après sa mort. Son épouse défend la mémoire de son mari en intentant un procès pour diffamation. Excellente Nicole Garcia en femme libre et aimant l'honneur de son mari, brillant Georges Wilson en bâtonnier très cultivé. De grands acteurs jusqu'aux plus humbles (dont des harkis et descendants de harkis). Le sujet de la torture est évoqué avec sobriété et cadrage dans un contexte de guerre ne justifiant pas tout.

Belle moralité. L'Honneur sauvé du capitaine Caron, c'est en quelque sorte celui de l'Armée française dans cette guerre qui ne s'avouait pas comme telle. Beau film, belles images, belle musique. Un grand moment.
Remarque sur ce commentaire 14 sur 15 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
Vingt ans après la fin de la Guerre d'Algérie, Pierre Schoendoerffer ouvre, avec « L'honneur d'un capitaine », le débat délicat sur la conduite de cette guerre par l'armée française, notamment au travers des méthodes de l'école de guerre psychologique d'Arzeu, et sur les différents niveaux de responsabilité, de l'homme de troupe aux officiers de terrain et ceux des états-majors.

L'histoire est celle d'un procès qui se tient dans les années 1980. Patricia (Nicole Garcia), la femme du capitaine Marcel Caron (Jacques Perrin), à qui elle n'a été marié qu'un peu plus de deux ans, entre son retour d'Indochine et sa mort en Algérie, décide d'attaquer en diffamation l'éminent professeur Paulet qui a mis en cause son époux défunt au cours d'une émission télévisée. Epaulé par son oncle, Bâtonnier (Georges Wilson), et par une jeune avocate (Claude Jade), Patricia affronte Paulet et son redoutable défenseur, l'avocat Gillard (Charles Denner). Les anciens du maquis des Glières, où Caron a servi adolescent, ceux d'Indochine ou d'Algérie viennent témoigner à la barre. Caron a-t-il, comme on l'accuse, endosser la responsabilité de tortures, d'éliminations de prisonniers fellaghas et de forfaiture (en passant en Tunisie) ? Son honneur est en jeu, pour 1 Franc symbolique...

Après un prologue de mise en situation, au cours duquel la Résistance et la Guerre d'Indochine sont évoqué, le film se concentre sur le procès, les plaidoiries et les témoignages.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Encore une fois, il est difficile, sans répéter, d'ajouter un commentaire après celui de bir-hacheim. Tout ce que je puis dire, c'est que j'ai reconnu, sous le rôle tenu par le capitaine Caron, beaucoup de faits qui ont existé et sur lesquels je puis mettre des noms. Bien sûr, ce n'est pas un seul homme qui a été face à tous les tracas de ce film, mais par exemple le silence radio à la frontière tunisienne afin de pouvoir poursuivre les égorgeurs du fln qui se croyaient hors de danger simplement pour avoir passé la fameuse frontière, le Capitaine Pierre Sergent et pas seulement lui mais lui l'a fait des dizaines de fois à la tête de ses hommes du 1 REP et il a très bien fait. Si je le cite, ce n'est pas par indiscrétion bien sûr, c'est qu'il l'a lui même déclaré lors d'une émission qui passait il y a quelques années sur la tv : "les dossiers de l'écran" qui avait programmé ce film et dont j'ai gardé la k7 vhs. Quel dommage que cette émission n'existe plus.... Lors de cette émission, il y eut un débat comme d'habitude entre des personnalités connaissant le sujet ou l'ayant vécu. Hors, Pierre Sergent s'était trouvé face à ce Dabezies, que j'ai eu moi aussi, en d'autres circonstances, en face de moi à Gondecourt près de Lille, que je n'ai pas ménagé et qui n'a pu que garder son mutisme hautain alors que sur le plateau des dossiers de l'écran, il plastronnait avec des arguments : " Monsieur Sergent, j'étais parachutiste avant vous !!!!Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 10 sur 12 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?