L'Iliade et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 3,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
L'Iliade a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

L'Iliade Broché – 17 septembre 2014


Voir les 102 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Reliure inconnue
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 3,00
EUR 3,00 EUR 4,24
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 10,02
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 5,40

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

L'Iliade + Contes & Légendes : L'Odyssée + Contes et légendes : Les douze travaux d'Hercule
Prix pour les trois: EUR 18,80

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

POUR ENTRER DANS LE MONDE DE L'ILIADE

L'Iliade décrit, sous la forme d'une épopée, une guerre qui s'est probablement déroulée vers 1250 av. J.-C. et qui a abouti à la prise de la ville de Troie, puissante citadelle située sur la côte asiatique des Dardanelles et que l'on appelle également Ilios.
Pour expliquer comment on avait réussi à rassembler une armée assez forte pour détruire Troie, les poètes, avant et après Homère (VIIIe siècle av. J.-C), avaient imaginé un long enchaînement d'événements.
Tout aurait donc commencé avec l'intervention d'Éris (la déesse de la querelle) qui, furieuse d'avoir été écartée du banquet de noces de Thétis et de Pelée, avait lancé au milieu des convives une pomme d'or sur laquelle étaient gravés ces mots :
«À la plus belle»
Ce fut un beau vacarme, chaque déesse revendi­quant le prix. À la fin, Héra, Athéna et Aphrodite demeurèrent seules en lice ; elles tombèrent d'accord pour s'en remettre au jugement du prince troyen Paris, fils de Priam, qui choisit Aphrodite. Il faut dire que la déesse lui avait promis l'amour d'Hélène, la plus belle femme de l'univers.
Paris était donc parti pour conquérir Hélène, mais pour son malheur et celui des Troyens, Hélène était déjà mariée à Ménélas, roi de Sparte. Paris avait donc dû enlever Hélène et l'avait ramenée à Troie, où elle avait été fraîchement accueillie : les Troyens prévoyaient que cet enlèvement ne resterait pas impuni.
De fait, Agamemnon, frère de Ménélas, réunit une expédition immense, groupant les bateaux et les troupes des nobles les plus importants du monde achéen - qui correspond à peu près à la Grèce actuelle.
L'armée resta longtemps bloquée à Aulis, car les vents du nord-est l'empêchaient de faire voile vers l'Hellespont (les Dardanelles) et Agamemnon dut sacrifier sa fille Iphigénie pour obtenir l'appui des dieux.
Une fois arrivés en Troade, les héros achéens livrèrent bataille aux Troyens conduits par l'un des fils de Priam, Hector. Les Troyens durent se replier dans leurs formidables murailles construites par Poséidon et Apollon.
Ne pouvant les prendre d'assaut, les Achéens s'installèrent dans la plaine, le long de la plage où ils avaient tiré leurs bateaux, et mirent la région à sac, pillant les bourgs de Troade.
Car, derrière le prétexte de la reconquête d'Hélène, les Achéens désiraient surtout s'emparer des richesses de Troie. Ils n'y parviendront qu'au bout de dix ans, grâce à la ruse du «cheval de bois».
Les Achéens se sont installés pour demeurer longtemps en Troade. Les bateaux ont été tirés au sec sur la plage, dans des fossés de lancement où ils sont étayés par des pieux et des pierres. Ils campent à côté dans des abris bâtis avec des troncs équarris, comme des cabanes de trappeurs, et dont le toit est couvert de chaume. Ils trompent leur ennui dans de grands banquets où ils se disputent le privilège des places d'honneur et des meilleures portions de viande.
Ces aventuriers sont organisés comme une sorte de société de pillage. Le butin (or, argent, fer, objets précieux, boeufs, femmes) est rapporté à la masse commune puis partagé entre tous, les rois se taillant la meilleure part, soit à cause de leur puissance, comme Agamemnon, soit en raison de leurs exploits personnels, comme Achille. Ce sont là leurs parts d'honneur qui représentent la marque tangible de leur valeur et auxquelles ils tiennent d'autant plus. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

Les nombreux dessins affichent tour à tour silhouettes sans épaisseur, presque désincarnées, dessins en noir et blanc, tableaux colorés. Au total, un monde étrangement familier et vivant : la vision de Mimmo Paladino sert la part de l'imaginaire sans la détruire. Une somptueuse réussite. --Historia

Au total, 200 oeuvres peintes en profonde concordance avec la puissance émotionnelle du texte d Homère, ces 27 646 vers qui retracent vingt années d errance d un bout à l'autre de la Méditerranée. Plus qu'un livre, une oeuvre d art indispensable. --Martine Freneuil, Le Quotidien du Médecin

Visiblement très inspiré et emporté par le texte, Paladino fait preuve d'une grande invention et d'une belle variété, tant sur le plan plastique que technique. Du crayon de couleur à l'encre, en passant par le collage, l'aquarelle, le noir de fumée, tout y passe dans ces oeuvres qui, plus ou moins proches du texte et plus ou moins figuratives, ne glissent jamais dans l'anecdotique. --H. F. Debailleux, Libération --Ce texte fait référence à l'édition Relié .


Détails sur le produit

  • Broché: 144 pages
  • Editeur : Larousse (17 septembre 2014)
  • Collection : Petits Classiques Larousse
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2035913586
  • ISBN-13: 978-2035913586
  • Dimensions du produit: 12,5 x 1 x 18 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (65 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 127.575 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Table des matières | Extrait
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

110 internautes sur 118 ont trouvé ce commentaire utile  Par Tournier le 25 juillet 2004
Format: Relié
Auparavant on lisait l'Iliade et l'Odyssée un peu par obligation: c'était le devoir de tout homme un peu cultivé. Et les traducteurs faisaient de leur mieux pour respecter la lettre et l'esprit des textes... Avec la traduction de M. Woronoff, Homère se lit cette fois avec plaisir, on ne quitte plus le livre: c'est agréable, vivant, c'est moderne dans le meilleur sens du terme, sans rien trahir du texte ancien. En un mot: excellent.
4 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
44 internautes sur 47 ont trouvé ce commentaire utile  Par nekki le 24 décembre 2010
Format: Broché
C'est de l'"Illiade" traduite par Philippe Brunet dont il est ici question. Traduction nouvelle, dans un français moderne, mais parfaitement respectueux de l'hexamètre grec original, qui rajeunit cette oeuvre éternelle. Bel exploit, pour lequel Philippe Brunet a mis vingt ans! La beauté de sa traduction est telle qu'on a envie de la lire à haute voix, ce que le traducteur a fait à plusieurs reprises lors de lectures publiques. Grâce à lui, l'oeuvre homérique renaît dans toute sa splendeur, tel un tableau ancien nettoyé de ses vernis jaunis et de ses ajouts irrespectueux.
A redécouvrir absolument!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par Darko TOP 50 COMMENTATEURS le 6 octobre 2012
Format: Poche
Le livre trônait depuis toujours dans la bibliothèque familiale. Enfant, je lui rendais parfois visite pour le feuilleter et en examiner les sobres illustrations, mais je n'en avais jamais lu une ligne, bien que je connaisse parfaitement l'histoire. Les bibliothèques, comme le remarquait Sartre dans "les mots", ressemblent à des cimetières avec leurs rangées de livres bien alignées, pareilles à des tombes garnies de petits cercueils que l'on hésite à déranger....Homère était enterré là, dans la maison de mes parents, entre Balzac et Churchill, oublié des Dieux, jusqu'à ce que je me décide enfin à le sortir de son long sommeil pour faire revivre en imagination le combat épique des Troyens et des Achéens.

La guerre de Troie, bien que personne n'en soit certain, se serait déroulée aux alentours de 1225 av JC, date retenue par les derniers travaux archéologiques (datation au carbone 14) réalisés sur le site de la Troie n° VII, découverte par Schliemann en 1870. Le récit d'Homère aurait été composé quant à lui autour du VIIIème siècle, soit entre 850 et 750 av JC. Ceux qui ne connaissent les aventures relatées dans l'Iliade qu'au travers de ses adaptations cinématographiques seront un peu déçus à la lecture de l'ouvrage car n'y figurent, ni l'épisode de l'enlèvement de la belle Hélène, ni celui du cheval de Troie.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par Romur TOP 500 COMMENTATEURS le 6 janvier 2012
Format: Poche Achat vérifié
Après avoir lu les tragédies grecques, j'ai souhaité poursuivre mon cheminement dans la littérature antique avec l'Iliade et l'Odyssée. J'avais certainement à apprendre et découvrir en me penchant sur l'oeuvre originale.

Première étape : le choix de l'édition. Après avoir consulté à gauche et à droite, j'étais arrivé à la conclusion que la traduction historique de Paul Mazon n'est peut être pas parfaite mais est la plus connue et celle qui sert de référence. Je l'ai donc acheté dans le Livre de Poche... Erreur monumentale, il n'y a aucune note et juste quelques pages d'introduction. Je recommande chaleureusement l'édition de Louis Bardollet que j'ai choisie chez Robert Laffont : elle est accompagnée de postfaces avec des commentaires du traducteur sur chaque œuvre, de cartes à différentes échelles (savez-vous où sont la Thrace et la Phrygie ?), d'un index des personnages et concepts ou objets que l'homme moderne peut ignorer, de quelques explications et justifications sur la façon dont la traduction a été faite (pas de quoi éclairer un helléniste, mais assez pour un béotien qui est juste curieux).

Que dire sur l'oeuvre elle-même ?
Que j'ai découvert qu'elle ne raconte pas la prise de Troie avec le cheval et que j'ai eu un peu de mal avec les très longues descriptions de bataille où on suit individuellement chaque héro, mouvement d'épée après mouvement d'épée et coup de lance après coup de lance.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client le 4 juin 2002
Format: Broché Achat vérifié
Des spécialistes et passionnés d'Homère ont mis dans ce livre toute l'expérience accumulée pendant de longues années de recherche. L'origine du texte, ses particularités dialectales, l'analyse méthodique de chaque chant, la signification de l'Iliade pour le monde antique, rien n'est laissé au hasard. L'investigation est conduite pas à pas, prudemment, sans écarter les doutes quand il se présentent, mais toujours en proposant plusieurs solutions. Homère se lit lentement, et se relit encore plus lentement...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?