Amazon rachète votre
article EUR 4,62 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'OEil absolu Broché – 4 février 2010


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 83,00 EUR 20,30

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

Voir les offres de ces vendeurs.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Revue de presse

Écrivain, psychanalyste, maître de conférences au département de psychanalyse de l'Université Paris-8, Gérard Wajcman dirige le Centre d'étude d'histoire et de théorie du regard. Il est notamment l'auteur de L'Interdit (1986), L'Objet du siècle (1998), Fenêtre, chroniques du regard et de l'intime (2004).

Présentation de l'éditeur

Voir est une arme du pouvoir. Depuis la vidéosurveillance jusqu'à l'imagerie médicale en passant par les satellites qui balayent la planète, d'innombrables dispositifs s'acharnent à nous rendre intégralement visibles. On cherche à tout voir, jusqu'à la transparence. Faire ses courses à Londres ces temps-ci, c'est être filmé plus de trois cents fois. On surveillait jadis les criminels, aujourd'hui on surveille surtout les innocents. Mais au-delà de la surveillance, ce regard global infiltre tous les domaines de nos vies, de la naissance à la mort. L'idéologie de la transparence menace nos existences, l'espace privé de nos maisons et l'intérieur de nos corps, dissolvant un peu plus chaque jour notre part d'intime et de secret. La science et la technique ont bricolé un dieu omnivoyant électronique, un nouvel Argos doté de millions d'yeux qui ne dorment jamais. Plus que dans une civilisation de l'image, nous sommes entrés désormais dans une civilisation du regard. Dans une langue brillante, documentée et très accessible, Gérard Wajcman explore et questionne cette idéologie de l'hypervisible.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 4,62
Vendez L'OEil absolu contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 4,62, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 336 pages
  • Editeur : Denoël (4 février 2010)
  • Collection : Médiations
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2207260682
  • ISBN-13: 978-2207260685
  • Dimensions du produit: 22,4 x 2,1 x 13,9 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 210.937 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bibliophilette TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 9 août 2010
Format: Broché
L'hypervisibilité est une des caractéristiques du monde hypermoderne dans lequel nous sommes entrés au début du XXI siècle. Le siècle qui a commencé sur le choc du 11 septembre 2001 se construit sur la peur et en réponse sur le fantasme de tout voir, tout savoir et tout prévoir.
"Tyrannie de la transparence et dictature du chiffre, les deux modes du pouvoir hypermoderne."
Dans cet ouvrage dense, richement argumenté, l'auteur décrypte la société contemporaine à travers sa production artistique (sculpture, peinture, littérature, cinéma) et les séries télé. Ces études fines et souvent brillantes sont l'occasion de nous alerter sur la toute puissance de la science et de la technologie et le scientisme qui tend à réduire l'humain à une machine ou à un cadavre. Gérard Wajcman nous met en garde contre le regard omniprésent, omnipotent et omniscient qui envahit l'espace public et l'espace privé et grignote peu à peu la liberté des individus.
Sous prétexte de sécurité, de protection et d'anticipation - nouvelles obsessions du monde moderne - nous sommes de plus en plus contrôlés et contraints. Dans un monde où règne la tyrannie de la transparence, chacun d'entre nous finit par être traité en ennemi. Pour illustrer ce phénomène, le long développement sur la vidéosurveillance et les caméras qui fleurissent un peu partout est passionnant et très éclairant.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par G. Jean-pierre le 5 mai 2010
Format: Broché
G Wacjman s'interroge sur cette folie scopique qui s'empare de la société tout entière: tout voir et être vu de tous et partout seraient les fondements du discours ambiant sur la transparence. Il s'interroge et nous fait nous interroger sur les conséquences sociales, politiques et juridiques de cette présence, omniprésence, du regard qui devient omnivoyance. Un regard qui ne regarde plus, mais qui voit. Qui voit quoi ? non plus des individus, des sujets, mais des foules, des masses, un regard sans adresse, qui cherche à détecter celui ou ceux qui "ne marchent pas droit",, les perturbations dans le flux "normal" que l'oeil absolu (caméras dans l'espace public, murs d'images, etc<;) surveille.Les incursions dans le monde l'art, le décryptage intelligent et percutant des oeuvres cinématographiques et télévisuelles est particulièrement intéressant. On peut regretter un style en forme de notes de notes sans construction rigoureuse, non pas dans la pensée, mais dans l'exposé. Toutefois, cela n'enlève rien à la pertinence du propos. A lire absulument !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?