La ballade de Lila K (La Bleue) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 7,10
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La Ballade de Lila K (pll) Poche – 1 février 2012


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,10
EUR 4,11 EUR 0,01

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La Ballade de Lila K (pll) + Une pièce montée
Prix pour les deux : EUR 13,20

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Extrait

Le Centre

Quand je suis arrivée dans le Centre, je n'étais ni bien grande, ni bien grosse, ni en très bon état. Ils ont tout de suite cherché à me faire manger. Me faire manger, c'était leur obsession, mais c'était trop infect. Chaque fois qu'ils essayaient, je détournais la tête en serrant les mâchoires. Lorsqu'ils parvenaient malgré tout à me glisser une cuillerée dans la bouche, je la recrachais aussitôt. Plusieurs fois j'ai vomi, de la bile et du sang. C'est écrit dans le rapport.
Finalement, ils m'ont attachée sur mon lit, puis ils m'ont enfoncé une sonde dans le nez, et m'ont nourrie par là. On ne peut pas dire que c'était confortable, mais enfin, c'était mieux qu'avaler leurs immondices.

Je ne supportais pas le moindre contact. C'est écrit en page treize : Hurle dès qu'on la touche. Juste après : Sédation. Sédation, ça veut dire injections d'anxiolytiques, sangles, et musique douce pour enrober le tout d'un peu d'humanité.
Voilà comment ils sont parvenus à me faire tenir tranquille et à me trimbaler de service en service afin d'effectuer leurs batteries d'examens : ils m'ont palpée, auscultée, mesurée, pliée dans tous les sens. Ils m'ont planté des aiguilles dans le corps, ont branché sur moi des machines. Ils m'ont photographiée, aussi. Je pleurais sous les flashes. Alors ils m'ont donné des lunettes noires qui tenaient avec des élastiques, et je n'ai plus rien dit. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

Plus de quatre ans ont passé entre la parution d'Une pièce montée,premier roman de Blandine Le Callet, et La ballade de Lila K,sa deuxième fiction. L'humour grinçant et la fantaisie bourgeoise de l'un ont fait place à une histoire beaucoup plus grave, située dans un futur proche. Mais l'obsession de l'enfance, la pesanteur du cercle familial et ses blessures secrètes sont toujours au coeur de ses récits...
Le monde que Blandine Le Callet nous décrit est celui de la surveillance permanente, des caméras omniprésentes, pour faire plier les individus, assouplir les caractères et les empêcher de sortir du rang. Même les animaux sont robotisés et le monde est découpé en zones. Blade Runner et Matrix ne sont pas loin, mais on devine qu'il y a toujours des failles dans la matrice...
Le deuxième livre est toujours plus difficile à écrire que le premier", lui répétait son éditeur Jean-Marc Roberts. Avec La ballade de Lila K,Blandine Le Callet a fait mentir la légende et réussit une oeuvre sur l'amour filial et le pardon, sans larmes ni violon. (Christine Ferniot - Lire, septembre 2010)

C'est avec Pièce montée (Stock, 2006), une comédie familiale grinçante, récemment adaptée au cinéma par Denys Granier-Deferre, que l'on a découvert Blandine Le Callet. Quatre ans après ce premier roman qui lui valut un joli succès, la romancière change - non sans risque - radicalement de registre pour nous entraîner dans une ballade faussement douce, où le trouble le dispute à l'effroi. Un trouble d'autant plus grand que Blandine Le Callet l'instille par petites touches fines, tout au long de la confession de Lila, sa narratrice...
Au miroir de nos peurs et de nos excès, Blandine Le Callet a su, sans jamais forcer le trait - c'est là l'une de ses grandes forces -, bâtir plus qu'un récit d'apprentissage aux allures orweliennes, un roman émouvant sur la force du lien et du pardon. (Christine Rousseau - Le Monde du 30 septembre 2010)

Blandine Le Callet, dans ce roman admirablement construit, fait le tour de nos peurs, de nos angoisses et de nos névroses. Elle parvient à maintenir chez le lecteur, jusqu'à la dernière page, le désir d'avoir le fin mot de cette troublante histoire. (Dominique Guiou - Le Figaro du 14 octobre 2010)

Ainsi décrit, ce livre semble coller à la trame classique des dystopies, où les dysfonctions d'un monde sont relevées par le regard et le sort de héros rebelles, comme chez Bradbury (Fahrenheit 451), Orwell (1984), Silverberg (Les Monades urbaines)... Le livre de Blandine Le Callet s'en distingue finement en donnant la primauté aux personnages - Lila K, bien sûr, mais aussi ce «vous» avec qui l'héroïne connaîtra l'amour. Certes, la romancière révèle ce qui nous attend quand nos sociétés auront poussé jusqu'à leur terme les principes de précaution et le goût de la sécurité. Mais, plus que la fable futuriste vantée en quatrième de couverture, son livre apparaît comme un mausolée : celui d'une emmurée vivante. Ou une Ballade comme celle qu'Oscar Wilde écrivit dans sa geôle de Reading. Dédiée à cette Lila K, victime ordinaire du futur, que l'auteur a décelée entre les lignes du présent. (Alexis Brocas - le Magazine Littéraire, janvier 2011)

Avec La Ballade de Lila K, Blandine Le Callet imagine une capitale digne d'Orwell. Glaçant à souhait. Réfractaires au roman d'anticipation, surtout ne fuyez pas ! Car, à l'instar de son aimable titre, La Ballade de Lila K vous entraîne, certes, dans un sombre futur, mais pas à pas, et avec douceur. C'est la maîtrise de la narration qui frappe avant tout chez Blandine Le Callet, cet étonnant art de la progression de la part d'un auteur quasi novice...
Lila retrouvera-t-elle sa mère, dont elle a volé le dossier au 120e étage de la Grande Bibliothèque, où elle passe ses journées à scanner, gantée, les ouvrages mis au ban ? Réponse dans les dernières pages de cette fiction surréaliste, qui dénonce, avec brio et légèreté, les excès du tout-sécuritaire. (Marianne Payot - L'Express, septembre 2010) --Ce texte fait référence à l'édition Broché .


Détails sur le produit

  • Poche: 354 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (1 février 2012)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253161756
  • ISBN-13: 978-2253161752
  • Dimensions du produit: 11,3 x 2 x 18,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (92 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 5.789 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Reboul sur 19 décembre 2011
Format: Broché Achat vérifié
Etrange roman. Un hybride en quelque sorte. On reconnait les thèmes qui ont influencé l'auteur. "1984", "Vol au dessus d'un nid de coucou", .... Pourtant ce n'est pas un roman de genre.
C'est le récit d'un apprentissage individuel avec une portée plus générale tout comme une reflexion sur la possible perte de liberté dans un monde régi par la technologie (bien que paradoxalement la technologie ne soit pas très présente, ce n'est pas un roman de hard-science)

C'est l'histoire d'un enfant que l'on a enlevé de sa mère, qui évolue dans un cadre de détention proche d'un univers carcéral.

Pourtant Lila (c'est le nom de l'héroine) va rencontrer des personnages qui vont l'aider à se construire et surmonter son traumatisme.
Et puis il y a la zone, zone géographique mais aussi espace phantasmé qui devient le lieux métaphorique d'une société à 2 vitesses: la zone est vue comme un espace de non-droit par le pouvoir officiel (on imagine une dictaure) mais qui contient peut-être encore des poches de liberté.

Moins qu'un livre d'anticipation, ce livre fonctionne comme un avertissement sur le chemin que peuvent prendre les sociétés démocratiques dans la tourmente. C'est le côté très actuel du roman qui fait qu'il résonne encore, comme un écho, après l'avoir terminé.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par kachémax TOP 500 COMMENTATEURS sur 4 août 2012
Format: Poche Achat vérifié
La ballade de Lila K. croise des personnages qui l'aideront à franchir les étapes de sa (re?)-construction, pendant plus de 15 ans. Mais qui est-elle vraiment, qu'est-ce qui l'a détruite ? On construit son histoire en même temps qu'elle, étape par étape.

Le style ne se perd pas en détails descriptifs, mais les émotions sont énormes. On s'attache vraiment à tous les personnages.

Ce roman s'appuie sur ce que sera peut être demain (big brother ? ^^ ), les limites de la liberté, mais bien que je ne sois pas fan des styles futuristes, ce livre m'a happée dans son monde.
Magnifique, puissant. Un énorme coup de coeur.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Colle10500 sur 31 août 2010
Format: Broché
Une écriture et un style fluide et acéré sur notre "futur" société sans voyeurisme ni cynisme,empreint d'humour et d'humanisme . Un roman idéal pour la rentrée qui nous portent au-delà et maintenant ...une suite peut-être ?
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Fasette sur 25 avril 2013
Format: Poche Achat vérifié
On a envie de connaitre l 'issue de "cette balade " mais en meme temps on veut prolonger la rencontre avec Lila ..... ne pas aller trop vite pour refermer le livre . C 'est un ouvrage poignant , délicat , tellement émouvant !! A ne manquer sous aucun pretexte . Lila est la fille que l'on aimerait croiser ....
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pilmee Caroline sur 16 août 2012
Format: Poche
j'ai acheté ce roman à tout hasard de cette auteur que je connaissais déjà ayant lu le livre précédent "une pièce monteé" que j'avais beaucoup aimé. Mais là, c'est autre chose; on est dans la catégorie "livres marquants à vie" si je puis dire. Ce roman est d'une rare intensité, débutant par un enlèvement d'une enfant à sa mère devenue maltraitante par acharnement du destin; il pourrait tomber dans l'écueil du misérabilisme mais non, on en est très loin.Lila k va devenir un être exceptionnel; d'une grande humanité comme le deviennent souvent les personnes qui ont rencontré la souffrance et qui ont su la transcender.(peut on parler ici de résilience?). Il met l'accent aussi sur l'importance des rencontres le long d'un chemin apparemment chaotique. La cerise sur le gâteau: l'histoire se déroule au sein d'une société devenue ultra sécuritaire (avec les effets pervers et contre productifs qui y sont liés), futuriste qui fait froid dans le dos (sans de place apparemment à la fatalité, au hasard). Y sont abordés des thèmes dérangeants (eugénisme notamment). Bref, un roman rare car complexe dont on ne ressort pas indemne.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par gribouile sur 25 juillet 2012
Format: Poche
je l'ai lu car ma fille qui est en 1ère m'a dit "maman lis le vraiment trop bien!!!", je l'ai donc lu et j'ai adoré cette histoire, celle de cette petite fille qui est enlevée à sa mère par des hommes et qui est amenée dans un centre. Elle n'aura qu'une obsession, retrouver la mémoire et retrouver sa mère, on est intriguée, émue, boulversée. j'ai vraiment adorée.
A lire absolument!!!!!!!!!!!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Valentinespoir sur 12 mai 2012
Format: Broché Achat vérifié
Un peu déroutant mais se lit facilement
Ça détend et ça pose quelques questions sur nos sociétés de technologie et leur devenir .... Big brother est un sujet qui a encore de beaux jours devant lui !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par albigeoise sur 1 juillet 2011
Format: Broché
La ballade de Lila K se situe en 2100 et nous raconte le parcours d'une jeune fille de 18 ans qui se retrouve libre après avoir passé 14 ans enfermée, droguée , épiée dans un centre, semi-pensionnat, semi-prison.
lila n'a qu'un seul but à sa sortie, c'est retrouver sa mère et savoir pourquoi elle est arrivé dans ce centre, seule, éloignée de tous .
ses souvenirs sont vagues, un placard, de la nourriture de chat, le corps chaud de sa mère et surtout ces hommes en noir qui sont venu l'arracher à sa mère.
Paris est devenu une ville intra-muros où tous les habitants sont épiés, sous vidéo surveillance, sous contrôle laboratoire, et au delà de ses frontières en extra muros c'est la zone, où les gens y vivent dangereusement, sans confort, où leur avenir est incertain et c'est pourtant dans cet univers que Lila y cherche sa mère.
l'ambiance est pesante, écrasante et cependant ce roman est bien écrit, l'histoire est bien menée, et je ne suis pas déçue de sa lecture si ce n'est l'angoisse qui reste le livre fermé car un tel avenir est inimaginable et pourtant .......
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?