Acheter d'occasion
EUR 10,00
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La Ballade de l'impossible Broché – 1 mars 1999

4.1 étoiles sur 5 51 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché, 1 mars 1999
EUR 10,00

Romans et littérature
--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

J'avais trente-sept ans, et je me trouvais à bord d'un Boeing 747. L'énorme appareil descendait à travers de gros nuages chargés de pluie, et s'apprêtait à atterrir à l'aéroport de Hambourg. La pluie froide de novembre obscurcissait la terre, et tout, absolument tout, du personnel technique revêtu de cirés aux drapeaux qui flottaient mollement sur le bâtiment de l'aéroport, en passant par les panneaux publicitaires pour BMW, baignait dans la mélancolie caractéristique des peintures flamandes. Une fois encore, j'étais de retour en Allemagne.
L'avion s'immobilisa sur la piste, les voyants lumineux d'interdiction de fumer s'éteignirent, et la douce musique d'ambiance s'écoula des haut-parleurs fixés au plafond : c'était la mélodie de Norwegian Wood des Beatles, interprétée de manière sirupeuse par un orchestre quelconque. Comme tou­jours, cette chanson me troubla. Et je dois dire que, cette fois-ci, elle me remua encore plus profondément que d'habitude.
Je me penchai en avant, tenant mon visage à deux mains pour empêcher ma tête d'éclater, et ne bougeai plus. Une hôtesse de l'air allemande ne tarda pas à s'approcher de moi pour me demander en anglais si j'étais victime d'un malaise. Je lui répondis que tout allait bien et que je venais seulement d'avoir un léger vertige.
«Vous en êtes sûr ?
- Oui, je vous remercie», lui répondis-je.
La jeune femme m'adressa un franc sourire avant de dis­paraître, et la musique fut remplacée par un air de Billy Joël. Je relevai la tête, observai les nuages sombres qui flot­taient dans le ciel au-dessus de la mer du Nord, et songeai à toutes ces choses que j'avais perdues jusqu'alors au cours de ma vie. Les heures envolées, les personnes mortes ou disparues, les pensées qui ne reviendraient plus. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Présentation de l'éditeur

Au cours d'un voyage en avion, le narrateur entend une chanson des Beatles: Norwegian Wood. Instantanément, il replonge dans le souvenir d'un amour vieux de dix-huit ans. Quand il était lycéen, son meilleur ami, Kizuki, s'est suicidé. Kizuki avait une amie, Naoko. Ils étaient amoureux. Un an après ce suicide, le narrateur retrouve Naoko. Elle est incertaine et angoissée, il l'aime ainsi. Une nuit, elle lui livre son secret, puis disparaît... Hommage aux amours enfuies, La Ballade de l'impossible est un magnifique roman aux résonances autobiographiques, d'une tendresse et d'une intensité érotique saisissantes. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Photo © 2011 Iván Giménez - Tusquets Editores

Né en 1949 à Kyoto et élevé à Kobe, Haruki Murakami a étudié le théâtre et le cinéma, puis a dirigé un club de jazz à Tokyo, avant d'enseigner dans diverses universités aux États-Unis. En 1995, suite au tremblement de terre de Kobe et à l'attentat du métro de Tokyo, il décide de rentrer au Japon.

Plusieurs fois favori pour le prix Nobel de littérature, Haruki Murakami a reçu le prestigieux Yomiuri Prize, le prix Kafka 2006, le prix de Jérusalem de la Liberté de l'individu dans la société 2009 et le grand prix de Catalogne 2011.

Traducteur de Fitzgerald, Irving et Chandler, il rencontre le succès avec son premier livre, "Écoute le chant du vent" (1979, à paraître chez Belfond), qui lui vaut de remporter le prix Gunzo. Suivront, notamment, "La Ballade de l'impossible" (Seuil, 1994 ; rééd. Belfond, 2007, 2011 - adaptée au cinéma en 2011 par Tran Anh Hung), "L'éléphant s'évapore" (Seuil, 1998 ; rééd. Belfond, 2008), "Chroniques de l'oiseau à ressort" (Seuil, 2001 ; 10/18, 2014), "Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil" (Belfond, 2002 ; 10/18, 2003), "Après le tremblement de terre" (10/18, 2002), "Les Amants du Spoutnik" (Belfond, 2003 ; 10/18, 2004), "Kafka sur le rivage" (Belfond, 2006 ; 10/118, 2007), "Le Passage de la nuit" (Belfond, 2007 ; 10/18, 2008), L'éléphant s'évapore (Belfond, 2008 ; 10/18, 2009), "Saules aveugles, femme endormie" (Belfond, 2008 ; 10/18, 2010), "Autoportrait de l'auteur en coureur de fond" (Belfond, 2009 ; 10/18, 2011), "Sommeil" (Belfond, 2010 ; 10/18, 2011), "1Q84 - Livres 1, 2 & 3" (Belfond, 2011, 2012 ; 10/18, 2012), "Les Attaques de la boulangerie" (Belfond, 2012 ; 10/18, 2013) et "Underground" (Belfond, 2013 ; 10/18, 2014).

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
"La ballade de l'impossible" - beau titre curieusement en décalage avec le thème apparent du livre de Murakami - est ce qu'on appelle aujourd'hui un roman "déceptif", c'est-à-dire trompeur, qui a en outre un drôle d'effet sur son lecteur : voilà un livre où il ne se passe pas grand chose, mais qu'on dévore comme un thriller. C'est aussi un livre assez classique "d'apprentissage" de la vie - qu'on imagine autobiographique - dans une veine assez Salingerienne (c'est l'une des deux références sur la couverture, l'autre étant Scott Fitzgerald, pour l'élégance mélancolique et la pudeur sensuelle des sentiments, je suppose), à la fin duquel on n'a finalement rien appris, si ce n'est la profondeur du désespoir et de l'impossibilité de sentir vraiment le monde et les autres. C'est un livre sur l'amour et sur le sexe, dans lequel l'amour est revêtu des oripeaux de l'amitié et le sexe se réduit à de pauvres branlettes et fellations. C'est un livre sur la passion, mais une passion glacée, vitrifiée plutôt, aussi bien derrière les conventions sociales japonaises, mais aussi une indéniable incapacité du "héros" à se laisser aller à exprimer quoi que ce soit de ce qui le dévore littéralement. C'est donc un livre aussi merveilleux dans son absolue précision émotionnelle que frustrant de par la terrible impuissance amoureuse qui s'en dégage. Au fond, ce que nous dit Murakami en souriant tristement et calmement, c'est que tout est déjà perdu d'avance.
2 commentaires 58 sur 59 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Ce roman est un des premiers de Murakami, qui a fait de lui une vedette nationale au début des années 1990. A l'époque, lycéenne, je me refusais évidemment à l'ouvrir à cause de son succès commercial. Mais je l'ai lu, en France, cette année, il y a un mois, et ne cesse de le relire. Je me surprends à pleurer face à cette délicatesse de style et d'images. Le style qui me semblait snob et guindé il y a plus de dix ans, se révèle dénotant une discrète confession de l'identité, une pudique aspiration à l'authenticité. Offrons-le à quelqu'un que nous aimons secrètement...
Remarque sur ce commentaire 57 sur 63 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Haruki Murakami prend le pouls de son lecteur pendant toute la première partie, l'intégrant lentement dans l'atmosphère estudiantine, où chacun peut se sentir très seul : l'amitié est rare pour ceux qui se sentent un peu à part, la prise de conscience de la mort faisant partie intégrante de la vie est brutale, le deuil difficile, voire impossible pour les êtres les plus fragiles, la communication avec les autres compliquée, d'autant qu'on ne se comprend pas soi-même... et l'amour, l'amour ne se devine pas au premier coup, lorsqu'on est à cet âge aveuglé par d'autres préoccupations. Ainsi, Haruki Murakami a dépeint une kyrielle de personnalités en lutte avec elles-mêmes : Watanabe, solitaire, grand amateur de Gatsby le magnifique, tiraillé par ses pulsions érotiques, le facho, maniaque passionné de cartographie, Nagasawa, personnage charismatique dont la vie comme la carrière n'est qu'un jeu, réussissant tout sans en tirer de satisfaction, Naoko, hantée par ses morts, quasi vierge au corps magnifique, Midori, jeune étudiante délurée en quête d'amour et d'attention, et Reiko, ancienne pianiste d'âge mûr, rayonnante, alors qu'elle reste persuadée de ne plus qu'être l'ombre de ce qu'elle aurait pu être. Quelle détresse poétique exhale ce roman, faisant succomber la plupart de ses adolescents à la tentation du suicide ! Car c'est un véritable roman d'apprentissage que voici, ses protagonistes devant surmonter la solitude, la souffrance et la mort de leurs proches, pour embrasser la vie et l'âge adulte, et enfin vivre pleinement leur amour. Un roman d'une remarquable sensibilité.
Remarque sur ce commentaire 20 sur 22 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Est-ce parce qu'il s'agit du premier roman japonais que j'ai eu l'occasion de lire que La Ballade de l'Impossible trône fièrement dans ma liste de favori, toute littérature confondue? Peut-être... Cependant, c'est un livre fabuleux traitant entre autre de la complexité des sentiments amoureux, de la mort, et de la vie d'un étudiant japonais pendant les années 70.
L'histoire est racontée grâce à une écriture simple, avec beaucoup de tendresse, au point que les personnages qui nous sont présentés ne peuvent que hanter notre esprit pour toujours. si l'on veut vraiment trouver un défaut au livre, je dirais certaines longueurs qui auraient pu être supprimées... mais après avoir refermé le livre, j'étais déçu que tout soit déjà fini!
Je conseille vivement ce roman pour les personnes souhaitant découvrir la littérature japonaise qui nous cache beaucoup d'œuvre fantastique qui mériterait d'être plus connu. A noter l'adaptation en film du récit qui est certes loin d'être aussi bon que le roman de Haruki Murakami, mais qui mérite d'être vue.
Pour terminer, ce roman m'a donné envie d'en découvrir plus de cet auteur, ce que j'ai fait dès le lendemain. Puis, j'ai découvert d'autres auteurs japonais, etc...
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?