La Ballade de l'impossible et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire La Ballade de l'impossible sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

La Ballade de l'impossible [Broché]

Haruki Murakami , Rose-Marie Makino-Fayolle
4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (44 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 14,99  
Poche EUR 8,40  
Broché EUR 21,00  
Broché, 1 mars 1999 --  
Poche --  

Description de l'ouvrage

1 mars 1999 Cadre vert
Au cours d'un voyage en avion, le narrateur entend une chanson des Beatles, Norwegian Wood, qui ressuscite brusquement en lui le souvenir d'un amour vieux de 18 ans. Quand il était lycéen, Kizuki, son meilleur ami, s'est suicidé. Kizuki avait une amie d'enfance, Naoko, et tous deux étaient amoureux. Le narrateur sortait alors souvent avec eux, comme s'ils avaient besoin de sa présence. Depuis, pour ce dernier, la mort fait partie de la vie. Elle est partout dans l'air qu'il respire. Un an après ce suicide, le narrateur rencontre Naoko et ils commencent à se voir. Mais Noako est restée insaisissable, incertaine et angoissée, et une nuit, elle finit pas disparaître. Entre-temps, le narrateur rencontrera Midori, une jeune fille franche et plein d'esprit. Autour d'elle plane également les ombres de la mort...
--Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Offres spéciales et liens associés



Descriptions du produit

Extrait

J'avais trente-sept ans, et je me trouvais à bord d'un Boeing 747. L'énorme appareil descendait à travers de gros nuages chargés de pluie, et s'apprêtait à atterrir à l'aéroport de Hambourg. La pluie froide de novembre obscurcissait la terre, et tout, absolument tout, du personnel technique revêtu de cirés aux drapeaux qui flottaient mollement sur le bâtiment de l'aéroport, en passant par les panneaux publicitaires pour BMW, baignait dans la mélancolie caractéristique des peintures flamandes. Une fois encore, j'étais de retour en Allemagne.
L'avion s'immobilisa sur la piste, les voyants lumineux d'interdiction de fumer s'éteignirent, et la douce musique d'ambiance s'écoula des haut-parleurs fixés au plafond : c'était la mélodie de Norwegian Wood des Beatles, interprétée de manière sirupeuse par un orchestre quelconque. Comme tou­jours, cette chanson me troubla. Et je dois dire que, cette fois-ci, elle me remua encore plus profondément que d'habitude.
Je me penchai en avant, tenant mon visage à deux mains pour empêcher ma tête d'éclater, et ne bougeai plus. Une hôtesse de l'air allemande ne tarda pas à s'approcher de moi pour me demander en anglais si j'étais victime d'un malaise. Je lui répondis que tout allait bien et que je venais seulement d'avoir un léger vertige.
«Vous en êtes sûr ?
- Oui, je vous remercie», lui répondis-je.
La jeune femme m'adressa un franc sourire avant de dis­paraître, et la musique fut remplacée par un air de Billy Joël. Je relevai la tête, observai les nuages sombres qui flot­taient dans le ciel au-dessus de la mer du Nord, et songeai à toutes ces choses que j'avais perdues jusqu'alors au cours de ma vie. Les heures envolées, les personnes mortes ou disparues, les pensées qui ne reviendraient plus. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Quatrième de couverture

Au cours d'un voyage en avion, le narrateur entend une chanson des Beatles, Norwegian Wood, qui ressuscite en lui, brusquement, le souvenir d'un amour vieux de dix-huit ans. Quand il était lycéen, son meilleur ami, Kizuki, s'est suicidé, un soir, après avoir joué au billard avec lui. Kizuki avait une amie d'enfance, Naoko. Ils étaient amoureux mais ils sortaient souvent à trois avec le narrateur, comme s'ils avaient besoin de sa présence. Depuis, pour ce dernier, la mort fait partie de la vie, elle est présente, partout, dans l'air qu'il respire. Un an après ce suicide, le narrateur, maintenant étudiant à l'université, rencontre par hasard Naoko dans la rue et ils commencent à se voir de temps en temps. Naoko était insaisissable ; elle l'est toujours pour lui, incertaine et angoissée, mais il commence à l'aimer ainsi. Une nuit, elle lui livre son secret, puis disparaît. Quatre mois plus tard, il recevra d'elle une longue lettre, envoyée d'un sanatorium dans la montagne. Entre-temps, le narrateur a rencontré une jeune fille, Midori, étudiante à la même faculté. Franche, pleine d'esprit et de vie. Autour d'elle, il y a également des ombres de mort... Cet ample roman d'apprentissage, placé sous le parrainage de Salinger et Fitzgerald, a des résonances autobiographiques. Le tempo du récit est envoûtant : le héros devra rencontrer la souffrance, la folie et la mort pour accéder à une liberté lucide, sans avoir abdiqué sa quête du pur amour. Une immense tendresse, un charme poétique et une intensité érotique saisissants se dégagent de ce roman-manifeste des années 1969-1970.

Détails sur le produit

  • Broché: 356 pages
  • Editeur : Seuil (1 mars 1999)
  • Collection : Cadre vert
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 202013473X
  • ISBN-13: 978-2020134736
  • Dimensions du produit: 21,6 x 14,8 x 3,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (44 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 1.018.597 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Né à Kyoto en 1949, Haruki Murakami a étudié la tragédie grecque, dirigé un club de jazz à Tokyo, traduit Fitzgerald, Irving, Chandler, Carver avant de se consacrer entièrement à la littérature. Le Seuil a publié « La Fin des temps » (Prix Tanizaki), » La Course au mouton sauvage », « La Ballade de l'impossible », « L'Éléphant s'évapore » et « Chroniques de l'oiseau à ressort ».

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
51 internautes sur 52 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Perdu d'avance 25 septembre 2009
Format:Poche
"La ballade de l'impossible" - beau titre curieusement en décalage avec le thème apparent du livre de Murakami - est ce qu'on appelle aujourd'hui un roman "déceptif", c'est-à-dire trompeur, qui a en outre un drôle d'effet sur son lecteur : voilà un livre où il ne se passe pas grand chose, mais qu'on dévore comme un thriller. C'est aussi un livre assez classique "d'apprentissage" de la vie - qu'on imagine autobiographique - dans une veine assez Salingerienne (c'est l'une des deux références sur la couverture, l'autre étant Scott Fitzgerald, pour l'élégance mélancolique et la pudeur sensuelle des sentiments, je suppose), à la fin duquel on n'a finalement rien appris, si ce n'est la profondeur du désespoir et de l'impossibilité de sentir vraiment le monde et les autres. C'est un livre sur l'amour et sur le sexe, dans lequel l'amour est revêtu des oripeaux de l'amitié et le sexe se réduit à de pauvres branlettes et fellations. C'est un livre sur la passion, mais une passion glacée, vitrifiée plutôt, aussi bien derrière les conventions sociales japonaises, mais aussi une indéniable incapacité du "héros" à se laisser aller à exprimer quoi que ce soit de ce qui le dévore littéralement. C'est donc un livre aussi merveilleux dans son absolue précision émotionnelle que frustrant de par la terrible impuissance amoureuse qui s'en dégage. Au fond, ce que nous dit Murakami en souriant tristement et calmement, c'est que tout est déjà perdu d'avance.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
55 internautes sur 61 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Offrons-le à quelqu'un que nous aimons secrètement 3 octobre 2003
Format:Poche
Ce roman est un des premiers de Murakami, qui a fait de lui une vedette nationale au début des années 1990. A l'époque, lycéenne, je me refusais évidemment à l'ouvrir à cause de son succès commercial. Mais je l'ai lu, en France, cette année, il y a un mois, et ne cesse de le relire. Je me surprends à pleurer face à cette délicatesse de style et d'images. Le style qui me semblait snob et guindé il y a plus de dix ans, se révèle dénotant une discrète confession de l'identité, une pudique aspiration à l'authenticité. Offrons-le à quelqu'un que nous aimons secrètement...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
Format:Poche
Haruki Murakami prend le pouls de son lecteur pendant toute la première partie, l'intégrant lentement dans l'atmosphère estudiantine, où chacun peut se sentir très seul : l'amitié est rare pour ceux qui se sentent un peu à part, la prise de conscience de la mort faisant partie intégrante de la vie est brutale, le deuil difficile, voire impossible pour les êtres les plus fragiles, la communication avec les autres compliquée, d'autant qu'on ne se comprend pas soi-même... et l'amour, l'amour ne se devine pas au premier coup, lorsqu'on est à cet âge aveuglé par d'autres préoccupations. Ainsi, Haruki Murakami a dépeint une kyrielle de personnalités en lutte avec elles-mêmes : Watanabe, solitaire, grand amateur de Gatsby le magnifique, tiraillé par ses pulsions érotiques, le facho, maniaque passionné de cartographie, Nagasawa, personnage charismatique dont la vie comme la carrière n'est qu'un jeu, réussissant tout sans en tirer de satisfaction, Naoko, hantée par ses morts, quasi vierge au corps magnifique, Midori, jeune étudiante délurée en quête d'amour et d'attention, et Reiko, ancienne pianiste d'âge mûr, rayonnante, alors qu'elle reste persuadée de ne plus qu'être l'ombre de ce qu'elle aurait pu être. Quelle détresse poétique exhale ce roman, faisant succomber la plupart de ses adolescents à la tentation du suicide ! Car c'est un véritable roman d'apprentissage que voici, ses protagonistes devant surmonter la solitude, la souffrance et la mort de leurs proches, pour embrasser la vie et l'âge adulte, et enfin vivre pleinement leur amour. Un roman d'une remarquable sensibilité.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Pierre13
Format:Poche
Assurement un livre qui marque pour longtemps (toujours ?) ceux qui le lise. Une histoire d'Amour faite de finesse et de mesure et qui parvient à bouleverser par sa force et sa puissance. J'ai decouvert Mirakami grace à ce livre, il y a moins d'un an. Aujourd'hui j'ai lu toute son oeuvre. L'amour est eternel, son effet reste intact à chaque lecture.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
23 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un très beau parcours initiatique 11 mai 2004
Format:Poche
Cette oeuvre, qui comporte sans doute une part autobiographique, est impressionnante de délicatesse et de force. A travers les errances, et les souffrances de Watanabe, c'est un parcours initiatique amoureux qui se dessine et que l'on suit avec fascination. Les différents personnages, tant celui de Watanabe que ceux des trois femmes dont les destins s'entremêlent avec le sien sont superbes et touchants.
Un très beau livre d'amour.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Promenade au coeur des êtres 10 novembre 2009
Par Jay TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Poche
"La ballade de l'impossible" est le premier roman de Murakami et un des rares romans japonais que j'ai lus. Je n'ai pas pu résister à l'étrangeté et la beauté de ce titre.

La subtilité du style, la sincérité de l'écriture et la finesse psychologique de l'auteur sont bouleversantes. "La ballade de l'impossible" m'est apparue comme une promenade poétique au plus près des âmes. Tous les personnages sont excessivement bien construits. Ils sont souvent décalés sans être des caricatures. Ils cherchent qui ils sont et comment le communiquer aux autres. De la joie à la souffrance, des considérations métaphysiques au déroulement du quotidien, nous suivons le parcours de leurs corps et de leurs coeurs. En eux la découverte de la vie semble irrémédiablement s'opposer à l'attraction de la mort, face à laquelle nous nous sentons parfois impuissants.

Le contexte japonais donne une touche légèrement exotique mais le texte dépasse largement les frontières et livre un message universel. C'est un roman d'apprentissage certes mais je trouve complètement injustifié de le réduire à une lecture d'adolescence. C'est pour moi un très beau texte tout simplement.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
5.0 étoiles sur 5 Une merveilleuse découverte!
Est-ce parce qu'il s'agit du premier roman japonais que j'ai eu l'occasion de lire que La Ballade de l'Impossible trône fièrement dans ma liste de favori, toute... Lire la suite
Publié il y a 2 mois par Julien B.
5.0 étoiles sur 5 la littérature asiatique a un nom : Murakami
Un livre pour ceux qui aiment l'introspection et explorer les tréfonds de l'âme. Un récit déroutant mais parfaitement écrit... excellent
Publié il y a 8 mois par orange_meka
5.0 étoiles sur 5 particulier
J'ai aimé ce livre qui d'écrit bien le Japon moderne.Il nous transporte dans une discussion ou plutôt un presque monologue entre plusieurs personnages.
Publié il y a 11 mois par Me Dechaille Odette
5.0 étoiles sur 5 Murakami <3
C'est le premier roman de Murakami que j'ai lu, et je l'ai adoré.
Je suis fan de la culture japonaise, je n'avais jusqu'à présent jamais lu d'auteur... Lire la suite
Publié il y a 13 mois par E. Leila
5.0 étoiles sur 5 Magnifique
Livre que j'ai lu extrêmement rapidement car lorsque l'on commence il est dur de s'arrêter. Si vous aimez les livres d'action passez vitre chemin. Lire la suite
Publié il y a 13 mois par adrideo
2.0 étoiles sur 5 Très moyen
La recette de l'auteur vieillit, écriture banale, histoire pas vraiment nouvelle, Murakami finit maintenant par lasser, il donne l'impression d'une écriture... Lire la suite
Publié il y a 13 mois par MARIE SOPHIE COMBIS
5.0 étoiles sur 5 Magnifique
L'auteur nous offre, une nouvelle fois, un chef d'oeuvre. C'est un livre qui nous marque. Merci à Monsieur Murakami tout simplement.
Publié il y a 15 mois par Hervé
3.0 étoiles sur 5 Un incontournable
À lire, dans le calme et la tranquillité, ainsi que les autres oeuvres du même auteur. Lire la suite
Publié il y a 17 mois par June
5.0 étoiles sur 5 Un auteur que je découvre
C'est mon premier livre de H. Murakami, et c'est une belle découverte.
Sérieux, parfois sombre, il sait toutefois mêler dans son histoire des passages plus... Lire la suite
Publié il y a 19 mois par Jérémy
5.0 étoiles sur 5 Une découverte inoubliable
C'est par ce livre que j'ai décidé de rencontrer cet auteur dont j'avais tant entendu parler.
Cette rencontre fut inoubliable. Lire la suite
Publié il y a 20 mois par sashaluce
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?