undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 août 2010
Robert M. Parker Jr. est le critique de vins le plus célèbre du monde. Il est réputé n'aimer que les vins gras, épais, boisés et concentrés. Son influence est telle que même des vignerons traditionnels tendent à modifier le style de leurs vins pour décrocher des notes de 90 et plus (sur 100) décernées par Parker.
Pour y parvenir, ces vignerons utilisent toutes les ressources de la technologie : levures sélectionnées, osmose inverse, ajouts de tanins, etc.. Cela peut se justifier pour des pays qui n'ont ni traditions ni savoir-faire viticoles. Mais selon certains auteurs, cela aboutit aussi à une uniformisation du goût des vins, qui perdraient tout lien avec leur terroir.

La critique de vins américaine Alice Feiring remet en question cette "Parkérisation" du goût, par la rédaction de ces chroniques de voyage légèrement romancées.
Sur le plan purement littéraire, l'ouvrage est écrit dans une langue un peu utilitaire, avec selon moi des tournures ambigues. Comme souvent chez les américains, il y a une propension à la répétition des arguments, à travers les visites auprès de viticulteurs en Californie, Espagne, Champagne, Italie, Bourgogne, Loire.

Faut-il alors rejeter ce livre ? La réponse est non, si vous aimez le vin, et si vous vous posez des questions sur le goût actuel de nombreux vins tels par exemple les Bordeaux. Le livre recèle des commentaires très intéressants sur certaines techniques de vinification, ainsi qu'un compte-rendu d'interview de Robert Parker.

Vous y trouverez aussi des noms de viticulteurs amoureux de leur terroir et élevant des vins au-dessus de tout soupçon. Mais méfiez-vous : quoique Alice Feiring se présente comme une brave fille toute simple, qui aime par-dessus tout la compagnie de viticulteurs très simples eux-aussi, on comprend vite que l'auteur a l'habitude de boire des bouteilles de prix très élevés, et ne fréquente que très exceptionnellement les hôtels en-dessous de 4 étoiles. Les « bonnes adresses » d'Alice Feiring ne sont donc pas forcément bon marché.

En conclusion, ce livre engagé, qui ne s'adresse qu'aux oenophiles, mérite une notation variant entre 3 et 5 étoiles, en fonction de votre degré de passion pour le vin.
22 commentaires6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est un ouvrage à la croisée des chemins viticoles qu'Alice Feiring propose ici. Il se lit comme un roman, dénonce certaines astuces technologiques exploitées par les gros producteurs de vins (utilisation de levures étrangères, arrosage goutte à goutte, etc.) et cite quelques vignerons français de bonne volonté, proches de la biodynamie. Tout cela est argumenté, sur la base d'une trame qui retrace les grands moments d'un voyage oenophile et journalistique en France.

Cet excellent ouvrage a été écrit par une auteure passionnée qui ne fait aucune concession et recherche la diversité des goûts à l'heure de l'uniformisation rampante. Il va changer la vision que l'amateur de vin a sur cette boisson. Rien qu'à titre d'exemple, la description des coulisses de la production du champagne, et en particulier des vignes stériles, a de quoi surprendre, voire choquer!
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2011
Alice Feiring raconte avec verve sa découverte et sa recherche des vins naturels, à savoir des vins qui ne subissent aucune transformation par les produits chimiques (une liste horrifique de ces produits introduits dans cette boisson nous est d'ailleurs donnée !). Du raisin jusqu'à la mise en bouteilles, ces vins sont élevés dans toute leur authenticité, bien loin des honteuses et dangereuses manipulations qui ne visent qu'à satisfaire (si l'on peut dire) un goût mondialement standardisé. A lire avant de boire sainement et intelligemment.
0Commentaire0 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus