• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La Belgariade a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Amazon rachète votre
article EUR 1,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La Belgariade Poche – 21 février 2008


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,70
EUR 6,99 EUR 1,92

Promotion livres Pocket : un livre offert pour 2 achetés

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La Belgariade + Chant II de la Belgariade + La Belgariade, tome 3 : Le Gambit du Magicien
Prix pour les trois: EUR 22,70

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Et les dieux créèrent l'homme, et chaque dieu choisit son peuple. Ah ! Que le monde était jeune, que les mystères étaient limpides ! Mais Torak, le dieu jaloux, vola l'Orbe d'Aldur, le joyau vivant façonné par l'aîné des dieux, et ce fut la guerre. Le félon fut châtié ; à Cthol Mishrak, la Cité de la Nuit, il dort toujours d'un long sommeil hanté par la souffrance.Le fleuve des siècles a passé sur les royaumes du Ponant. Les livres des présages ne parlent plus qu'aux initiés, mais ils sont formels : Torak va s'éveiller. Et justement l'Orbe disparaît pour la seconde fois. Que le maudit la trouve à son réveil et il établira son empire sur toutes choses.Belgarath le sorcier parviendra-t-il à conjurer le sort ? Dans cette partie d'échecs cosmique, il a réussi à préserver une pièce maîtresse : le dernier descendant des Gardiens de l'Orbe, désigné par les présages, mais qui n'est encore qu'un petit garçon jeté sur les routes par une venteuse nuit d'automne. Un simple pion, et si vulnérable...

Biographie de l'auteur

David Eddings, né en 1931 dans l'Etat de Washington, a publié son premier roman en 1973. D'abord employé chez Boeing, il démissionna, fit un petit détour par l'enseignement, puis se retrouva... directeur d'un supermarché à Denver. Refroidi par un hold-up suivi d'une fusillade, il abandonna son poste, revint chez lui, à Spokane, et décida de se consacrer à la littérature. Leigh Eddings, son épouse, qui avait commencé une carrière dans l'armée de l'air, collaborait depuis toujours à ses romans. Elle s'occupait plus particulièrement des personnages féminins et de la fin des romans ! Et cela fonctionnait à merveille puisque David Eddings est best-seller depuis 20 ans aux USA et a également déclenché une véritable passion à l'étranger, notamment en France avec ses deux cycles cultes : La Belgariade et La Mallorée. Le célèbre couple-roi de la fantasy a de nouveau figuré sur les listes des best-sellers avec Le Réveil des anciens dieux, premier volume de la tétralogie Les Rêveurs. Leigh Eddings s'est éteinte en février 2007 à l'âge de 69 ans, suivi en 2009 par son époux âgé de soixante-dix-sept ans.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,00
Vendez La Belgariade contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 347 pages
  • Editeur : POCKET (21 février 2008)
  • Collection : Science-fiction / fantasy
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266174657
  • ISBN-13: 978-2266174657
  • Dimensions du produit: 18 x 1,5 x 11 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (20 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 9.747 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

David Eddings, né en 1931 dans l'Etat de Washington, a publié son premier roman en 1973. D'abord employé chez Boeing, il démissionna, fit un petit détour par l'enseignement, puis se retrouva... directeur d'un supermarché à Denver. Refroidi par un hold-up suivi d'une fusillade, il abandonna son poste, revint chez lui, à Spokane, et décida de se consacrer à la littérature.
Leigh Eddings, son épouse, qui avait commencé une carrière dans l'armée de l'air, collaborait depuis toujours à ses romans. Elle s'occupait plus particulièrement des personnages féminins et de la fin des romans ! Et cela fonctionnait à merveille puisque David Eddings est best-seller depuis 20 ans aux USA et a également déclenché une véritable passion à l'étranger, notamment en France avec ses deux cycles cultes : La Belgariade et La Mallorée.
Le célèbre couple-roi de la fantasy a de nouveau figuré sur les listes des best-sellers avec Le Réveil des anciens dieux, premier volume de la tétralogie Les Rêveurs.
Leigh Eddings s'est éteinte en février 2007 à l'âge de 69 ans, suivi en 2009 par son époux âgé de soixante-dix-sept ans.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.9 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lady Lama TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 15 juillet 2009
Format: Poche
La Belgariade et sa suite, la Mallorée, possèdent une structure et un souffle qui en font une grande épopée. J'ai dévoré les dix tomes en deux semaines et j'ai rarement eu l'impression d'avoir été autant emportée.

Comme dans beaucoup de récits d'heroic fantasy, le héros est un petit garçon élevé dans un milieu humble et qui va devenir un des plus grands personnages de tous les temps.

Comme dans le Seigneur des Anneaux, il va poursuivre une quête avec un magicien (quoique celui-ci ne soit pas un parangon de vertu) et de nombreux compagnons aux caractères et aux forces très diverses.

Contrairement à d'autres récits d'heroic fantasy, celui-ci est bourré d'humour, ce qui contribue grandement au plaisir de la lecture.

N'hésitez pas à vous embarquer dans la saga, vous ne le regretterez pas!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par LefsÖ sur 4 mai 2011
Format: Poche
Ce livre n'est plus une surprise pour moi, mais j'ai retrouvé avec grand plaisir la plume de l'auteur (même si on sait maintenant que sa femme l'a beaucoup aidé, ne serait-ce que pour les personnages féminins). J'ai beaucoup aimé re-fréquenter Sire loup et Tante Pol, ou encore Le bon Durnik ou le malicieux Silk ... Cela me donnerai presque l'impression de retrouver de bons amis autour d'un bon repas !

Les auteurs ont créés un monde complètement neuf, avec une cosmogonie propre et des races propres à l'histoire, chaque peuplade ayant un dieu et une mentalité qui lui sont propres. Dans ce monde original, part une équipée, qui d'abord toute petite, va grossir pour devenir une bon petit groupe afin de sauver le monde !
Toute l'histoire est vue de l'œil de Garion, un brave garçon, élevé comme garçon de ferme, qui a forcément un œil neuf sur beaucoup de choses.

Dans ce premier tome, on découvre donc Garion petit, puis un peu plus grand. On suit son petit bout de chemin jusqu'à ses 15 ans. À ce moment là commence l'aventure ! Étant orphelin, il se soucie beaucoup de ses origines, sauf que personne ne veut rien lui dire... Il espère bien qu'au fil de l'aventure, quelqu'un finira par lâcher quelque chose. Surtout qu'il semble lui-même lié à celle-ci de plusieurs des façons. Il paraît parfois un peu bébête, ce qui est entre-autre typique des adolescents en crise. Il voudrait qu'on le traite autrement qu'un gamin mais personne ne tient compte de lui, surtout que son monde vient de s'effondrer et qu'il va devoir composer avec des vérités qui ne lui sont pas expliquées, ou très peu.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Emmanuel sur 1 janvier 2011
Format: Poche
Après avoir lu et relu la trilogie de Tolkien, je desespérais de trouver quelque chose d'aussi bon. La découverte de Moorcock, Leiber et autre Pratchett ne m'a pas satisfait et j'ai commencé le chant de la Belgariade avec plein d'espoirs.
Si le style est bien différent de celui du maître, Eddings n'en a pas moins une écriture impeccable et pleine d'inspiration en particulier en ce qui concerne les dialogues et la caractérisation des personnages. Pour cela il est très fort.
Cette histoire reste de bout en bout assez conventionnelle, sans coup de théatre mais elle possède un sacré charme qui réside surtout dans la relation que les personnages entretiennent les uns par rapport aux autres. On en vient à les prendre d'affection et à les suivre avec intéret.

Dans le genre "quête et parcours initiatique d'un orphelin" je vous conseille l'héritier du vent qui s'apparente à ce cycle et à celui d'Eragon, tout en y ajoutant des considérations contemporaines. Et le cycle de l'héritier du vent ne manque pas de coups de théatres et de scènes de pur héroisme

L Heritier du Vent

Et si vous souhaitez atteindre l'excellence absolue: "Tigane" de Guy Gavriel Kay
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Palis sur 3 juillet 2009
Format: Poche
Si vous ne devez lire qu'une série de Fantasy, choisissez celle-ci. J'ai lu tout ce qu'il y avait à lire dans ce genre que j'affectionne. Et rien n'a jamais arrivé à la hauteur de la Belgariade et sa suite (La Mallorée).
Pour l'univers, Tolkien est la référence. Mais pour moi le meilleur auteur de Fantasy est David Eddings.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par DodoKéro sur 28 septembre 2012
Format: Poche
J'ai toujours été fâchée avec la lecture...Sincèrement ! Principalement à cause des horreurs qu'on nous forcait à lire à l'école. Et puis un jour on m'a parlé de la Belgariade (et de sa suite la Mallorée). Et là....

Dès le 1er tome de la Belgariade, j'ai totalement accroché ! L'histoire se pause au fil des pages sans lourdeur et les personnages arrivent au fur et à mesure (évitant ainsi de s’emmêler les pinceaux avec trop de noms !). On évolue avec les protagonistes, on apprend à les connaitre et à les aimer. Le rythme est juste excellent, l'auteur nous permet de reprendre notre souffle après de grandes batailles et sait nous faire "monter la pression" à l'approche du dénouement final.

J'ai réellement vécu un DRAME lorsque j'ai lu la dernière page, la dernière ligne de cette histoire absolument fantastique (Tome 5 de la Mallorée). Laisser ces personnages après tant d'aventures, tant d'années (car les livres s'échelonnent sur une 20 aine d'années) a été comme si j'abandonnais ma famille. Je n'ai jamais eu autant d'émotions en fermant un livre de toute ma vie.

Livre totalement addictif et facile à lire. Je pense avoir oublié de respirer en lisant les derniers chapitres de chaque tôme. Je conseille absolument à TOUT LE MONDE de lire ces bijoux, ils sont idéaux pour "commencer sa carrière de fan d'héroic fantasy". Le nombre de tome peut rebuter certains (5 tomes pour la Belgariade puis 5 tomes pour la Mallorée) mais honnêtement, lisez le 1er et vous regretterez très vite que David Eddings n'en ait pas écrit plus.

Merci Monsieur Eddings, merci.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?