Amazon rachète votre
article EUR 0,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La Belle Image Poche – 27 septembre 1972


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 14,90

livres de l'été livres de l'été


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

«Il y a une façon de discipliner les hommes dans les plus petites choses de la vie quotidienne qui les met une bonne fois à la merci de leurs femmes. C'est très bien vu. Mais il arrive un jour où tout de même on s'aperçoit qu'il y a autre chose à faire dans la vie que de s'aplatir comme un chien aux pieds d'une petite bonne femme pincée. Tiens, il faut que tu le saches. Je ne suis pas allé à Bucarest pour faire des affaires, mais parce que j'avais assez de ta chambre à coucher et de ton petit cœur bien épousseté. J'étais parti pour ne plus revenir. Et j'ai fait un voyage merveilleux, un voyage que tu ne peux pas comprendre dans ta petite tête de comptable.»

Biographie de l'auteur

Né à Joigny dans l'Yonne en 1902, Marcel Aymé a été élevé par ses grands-parents maternels, dans le Jura. L'école ne le passionne guère, il préfère se promener ou lire. Il obtient malgré tout son bac à 17 ans, puis hésite à devenir ingénieur, mais une grave maladie l'empêche de poursuivre ses études. Après son service militaire, il monte à Paris, où il va exercer toutes sortes de métiers : journaliste, manœuvre, camelot... En 1926, son premier roman, «Brûlebois», le fait connaître. C'est après le succès de «La Jument verte», en 1933, qu'il peut se consacrer totalement à l'écriture. Le premier recueil des célèbres «Contes du chat perché» est publié en 1934 et le «Passe-muraille» en 1943. Son ironie, son humour caustique, sa truculence ont fait de Marcel Aymé un écrivain très populaire. Auteur d'une vingtaine de romans, de dizaine de nouvelles, d'essais, de scénarios et de nombreuses pièces de théâtre, il est mort à Paris, en 1967.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,50
Vendez La Belle Image contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 288 pages
  • Editeur : Gallimard (27 septembre 1972)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070362051
  • ISBN-13: 978-2070362059
  • Dimensions du produit: 17,8 x 10,8 x 1,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 653.541 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Doudou le 6 septembre 2014
Format: Poche
Un splendide roman assez bref mais très dense où l’on ressent profondément la grande humanité de Marcel Aymé ainsi que son sens poétique du quotidien.
Le sujet de ce roman est fantastique : un homme change subitement de visage et ceci bouleverse, bien évidemment sa vie.
Bien que son nouveau visage soit très séduisant (contrairement à celui d’origine), cette situation perturbe énormément notre homme qui s’en retrouve bousculé dans l’agencement très routinier de sa vie. Il devient un étranger pour sa famille et ses proches. Il est obligé de vivre « caché » et de reconquérir un nouveau statut.
Bien évidemment, ce sujet fantastique n’est qu’un prétexte pour Marcel Aymé pour analyser en profondeur l’âme humaine et ses ressorts parfois totalement inavouables.
D’ailleurs la fin ouvre la perspective : et si tout ça n’avait été qu’un rêve ? Ce qui ferait disparaître tout l’argument fantastique et ne laisserait plus la place qu’à cette magnifique analyse des relations humaines (relations conjugales, extra conjugales, familiales, d’amitié, paternelles, professionnelles, …).
Le tout est servi avec le style parfait et l’ironie discrète et indulgente de Marcel Aymé.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?