La Belle au bois dormant (édition illustrée) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Commencez à lire La Belle au bois dormant (édition illustrée) sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

La Belle au bois dormant [Relié]

Craft F. Mahlon , Kinuko Y. Craft
4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (15 commentaires client)

Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.


‹  Retourner à l'aperçu du produit

Descriptions du produit

Extrait

Il était une fois une reine et un roi qui se répétaient chaque jour : «Ah ! Si seulement nous avions un enfant !»

Un matin que la reine était au bain, une grenouille sauta de l'eau et s'avança vers elle :

«Ton voeu sera exaucé : tu mettras une fille au monde dans l'année.»

Ce que la grenouille avait annoncé se produisit et la reine donna naissance à une fille dune rare beauté.

Le roi, ivre de joie, fit donner une grande fête à laquelle il invita non seulement ses parents, amis et connaissances, mais également les illustres fées afin qu'elles fussent bienveillantes à l'enfant.

On en comptait treize dans le royaume, mais comme il n'y avait que douze assiettes d'or au palais pour leur servir le festin, il fallut en laisser une chez elle. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Revue de presse

Sujet : Une jeune Princesse se trouve dotée de toutes les perfections grâce aux bonnes fées qui se penchent sur son berceau. Malheureusement, une vieille fée n'a pas été invitée au baptême et lui jette un mauvais sort pour se venger. Seul le baiser d'un Prince pourra sortir la Princesse du long sommeil que va provoquer la pique à un fuseau. Comme prévu, la belle s'endort ainsi que tout le palais. Cent ans plus tard, un beau Prince l'embrasse, dissipant les effets de la malédiction. Tous deux se marient et doivent affronter une méchante belle-mère ogresse qui veut manger ses 8 petits-enfants puis la Princesse pour finir. Ceux-ci sont sauvés grâce au concours du Maître d'Hôtel, et l'ogresse est dévorée par des bêtes féroces.

Commentaire : Contrairement aux idées répandues par Walt Disney, le vrai conte de Perrault ne s'arrête pas au mariage de la Princesse. Bien que fidèle au texte original, ce petit ouvrage n'est cependant pas forcément très drôle... Des illustrations très expressive et réalistes. -- www.choisirunlivre.com --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Présentation de l'éditeur

Cent ans de sommeil... et le baiser du prince...
«À seize ans, la princesse se piquera avec un fuseau et mourra !» Tel est le terrible sort jeté par une fée le jour du baptême d’Aurore. Heureusement une autre fée parvient à adoucir la sentence, transformant la mort de la princesse en un sommeil long de cent ans. Le sortilège s’accomplit et plonge les habitants du château dans un profond sommeil. Bravant le mur de ronces qui encercle le domaine, un prince parvient enfin cent ans plus tard à rejoindre Aurore et la réveille par son doux baiser. Une histoire si belle qu’on la raconte encore aujourd’hui.

Biographie de l'auteur

L’adaptation de Marie Belser restitue le charme des contes populaires qui inspirèrent les frères Grimm. Leurs Contes constituent des vestiges de mythes anciens. "Ces éléments que l’on retrouve dans tous les contes ressemblent à des fragments d’une pierre brisée qu’on aurait dispersés sur le sol, au milieu du gazon et des fleurs : les yeux les plus perçants peuvent seuls les découvrir. Leur signification est perdue depuis longtemps ; mais on la sent encore, et c’est ce qui donne au conte sa valeur" écrivait Wilhelm Grimm. L’esprit des contes, collectés à partir de sources écrites puis orales, sur la base des narrations d’informateurs, le plus souvent des femmes telle que Dorothea Viehmann, émane de l'âme du peuple. Cette fidélité ne présente pas la reproduction du mot à mot, mais "la minutieuse notation de tous les détails traditionnels, dans la forme la plus approchée de celle que les gens du peuple emploient quand ils font un récit". (E.Tonnelat, Les Contes des frères Grimm). Jacob est considéré comme le représentant de la méthode historique appliquée aux travaux littéraires. Quant à Wilhelm, il collabora avec son frère tant pour ses recherches philologiques que pour les Contes qu’il s’employa à recueillir et à rédiger. Leur collaboration fut particulièrement féconde. C’est en 1920 qu’Arthur Rackham réalise en ombres chinoises The Sleeping Beauty publié à Londres par Heinemann. Il y excelle dans sa manière magistrale d‘évoquer par le simple profil le caractère des personnages. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .
‹  Retourner à l'aperçu du produit