La Chartreuse De Parme et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus

La Chartreuse de Parme Poche – 26 juillet 1972


Voir les 44 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 6,00
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 2,90
Poche, 26 juillet 1972
EUR 29,92 EUR 0,10

Il y a une édition plus récente de cet article:

La Chartreuse de Parme
EUR 7,90
(23)
En stock.

Notre boutique Folio

Boutique Folio
Découvrez notre boutique Folio.

--Ce texte fait référence à l'édition Poche.

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


NO_CONTENT_IN_FEATURE

Détails sur le produit

  • Poche: 700 pages
  • Editeur : Gallimard; Édition : Éd. originale, 1839 (26 juillet 1972)
  • Collection : Folio Classique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070361551
  • ISBN-13: 978-2070361557
  • Dimensions du produit: 17,4 x 10,8 x 3,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (23 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 527.985 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne 

3.7 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par FRANCOIS on 5 octobre 2007
Format: Poche
Stendhal, cauchemar littéraire de tous les collégiens ou lycéens à l'égal de Flaubert, statut peu envieux du romancier classique, donc supposé soupoudré de poussière...
Il faut passer un cap pour apprécier Stendhal, son style, son humour (et oui ! son humour !), son originalité et surtout, sa modernité.
Car ce que Stendhal décrit, ce sont justement,et plus particulirément dans la chartreuse, les errements du coeur, l'action initiée par les sentiments et donc, irraisonnée, le tout sur fond de pouvoir, de politique, d'intrigues.
Et ces thémes-là sont toujours au gout du jour et ce que Stendhal en dit au XIVéme me semble toujoure valable encore au XXIéme.

Lire et relire Stendhal encore et encore, on ne l'épuise jamais et parmi son oeuvre, l'un des sommets, la Chartreuse de Parme.
Inoubliable.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par "sindalie" on 23 mai 2004
Format: Poche
La Chartreuse de Parme est un roman fleuve, à lire de longue haleine, et captivant jusqu'au bout ! L'histoire décrit à travers le microcosme de la cour de Parme une epoque et l' etat d'esprit du XIXeme siècle, plus préoccupé d'argent que de conquêtes et d'audace. En suivant Fabrice, si léger et en même temps si fougueux, nous voyons se dessiner un héros des temps anciens, qui privilégie l'honneur aux richesses. La Chartreuse de Parme est le roman de la deliquescence de l'aristocratie, où les personnages chevaleresques et entiers tels que Fabrice et la Sanseverina sont les derniers représentants d'un monde révolu, qui mettait le courage et la folie audacieuse en première ligne, loin de la morale bourgeoise de la mesure. Mais surtout, La Chartreuse est un magnifique roman sur l'amour, non pas l'amour sage, mais sur la passion excessive que des êtres peuvent eprouver l'un pour l'autre, au-delà de toute règle. La Sanseverina eprouvant un amour absolu pour son neveu, au point de vendre tout pour lui, et de se mettre à dos toute la bonne société de Parme, tout en conservant ce charme altier et flamboyant, ou encore Fabrice qui, au lieu de perdre sa vie dans des conquêtes sans lendemain, se retirera à la chartreuse de Parme pour rester fidèle à son unique amour, Clélia, sont des personnages qui défient la logique de la société actuelle, et nous rappellent que la passion est une composante de l'homme, et qu'il ne depend que de nous pour la reveiller, et abandonner notre rationalité et notre desir de conformité aux normes.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
29 internautes sur 35 ont trouvé ce commentaire utile  Par Catheline on 1 novembre 2003
Format: Poche
C'est quand une amie m'a parlé de son héro préféré, Fabrice del Dongo, que je me suis décidée à retourner aux classiques et relire Stendhal, délaissé après « Le Rouge et le Noir » que tout le monde connaît. « La Chartreuse de Parme » est un chef d'œuvre, mais je ne sais où commencer pour en parler. Dire que c'est un roman d'amour, c'est le mettre dans une case où il n'aurait pas sa place, car c'est aussi un roman philosophique, historique, un roman d'aventures, et une grande tragi-comédie.
Un petit résumé, un aperçu plutôt : C'est en 1796 que Bonaparte et son armée entrent dans la ville de Milan, la libérant de l'autorité autrichienne. Le lieutenant Robert loge au château de Grianta, demeure du Marquis del Dongo, et séduit la marquise. Fabrice del Dongo est conçu. En 1814, la ravissante et joyeuse tante de Fabrice del Dongo, Gina, de treize ans son aînée, s'installe au château. Une grande tendresse se développe eux. On peut dire que Gina est amoureuse, mais Fabrice ne l'est pas, à ce stade d'ailleurs, il est volage, et l'amour ne l'encombre jamais. En 1815, Napoléon quitte l'île d'Elbe et débarque dans le sud de la France. Fabrice del Dongo, qui n'a même pas dix-huit ans, prend la décision d'aller se battre, et ainsi commencent ses aventures, ses mésaventures, et le champ de bataille, et professionnellement, et amoureusement, les rebondissements sont multiples et on n'a jamais le temps de s'ennuyer !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cinho512 TOP 500 COMMENTATEURS on 5 janvier 2014
Format: Poche
Malgré les autres avis qui décrivent ce roman comme un roman "romanesque" et seulement d'aventure, je l'est personnellement trouvé très "Stendhalien" dans le romantisme omniprésent, surtout à partir de l'arrestation de Fabrice, où la passion et le malheur frise le drame, ce drame clairement affiché à la fin, mais sans ôter une légèreté qui empêche une histoire plombé et que l'on retrouve à travers les histoires se déroulant dans la cour du roi de Parme et les péripéties de nos héros sous le paysage ensoleillé italien.

Dans ce roman, on suit le parcours de Fabrice Del Dongo, un jeune noble lombard rêvant d'aventure, naïf, courageux et romantique après la chute de Napoléon Ier dans l'Italie des principautés.

Il vit dans une famille aisée, mais avec un père, qui n'est pas son véritable père, et un frère, tout deux réactionnaires et contre les idées nouvelles représentées par Napoléon, alors que lui rêve de rejoindre ce dernier. Ce héros, ayant engendré des générations nourri de romantisme face aux exploits de la grande armée. En apprenant le retour de Napoléon, Fabrice, tout en fougue, décide de rejoindre la France et de s'engager dans l'armée de Napoléon pour la bataille de Waterloo.
Toute la candeur et la volonté pure se retrouve dans cette aventure où il rencontre le maréchal Ney, la prison, le vol et les champs de batailles.
De retour en Italie, il doit quitter la maison familiale en raison de sa fuite en France.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?