Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 3,20

ou
 
   
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 1,00
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

La Conquête du courage: Épisode de la guerre de Sécession [Poche]

Stephen Crane , Henry de Paysac , Henry-D. Davray , Francis Viélé-Griffin
4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
Prix : EUR 6,20 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le samedi 30 août ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche EUR 6,20  
Broché --  
Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,00
Vendez La Conquête du courage: Épisode de la guerre de Sécession contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Notre boutique Folio

Boutique Folio
Découvrez notre boutique Folio.

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Quatrième de couverture

Au cours de la bataille de Chancellorsville, pendant la guerre de Sécession, en mai 1863, une jeune recrue découvre la réalité de la guerre. Ce n'est pas l'héroïsme et le panache dont il rêvait. Il s'aperçoit qu'il n'est qu'un poltron. Perdu dans cette immense bataille, dont il a une vision comparable à celle de Fabrice à Waterloo dans La Chartreuse de Parme, il va faire, peu à peu, la conquête du courage. Un récit d'une perfection classique qui a inspiré un de ses plus beaux films à John Huston.

Détails sur le produit

  • Poche: 224 pages
  • Editeur : Folio (2 février 1982)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070373517
  • ISBN-13: 978-2070373512
  • Dimensions du produit: 17,6 x 10,8 x 1,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 70.009 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4.0 étoiles sur 5
4.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 roman initiatique en contrepoint 28 février 2010
Format:Poche
Quel livre étrange ! Mettre l'introspection au sein de scènes de bataille m'a paru un pari constant. Par ailleurs, le jeune Henry Fleming, héros du roman, n'est désigné la plupart du temps que par « l'adolescent », « le garçon » ou tout simplement « il », comme s'il n'était que le symbole de toute une génération de jeunes gens, ravagés par le désir de gloriole. Car, au début, il ne s'agit que de cela, de vanité mais aussi de virilité qui se cherche.
Le roman s'ouvre sur un long moment d'attente de la bataille qui permet au jeune héros de l'anticiper, de la vivre avant l'heure, de l'imaginer. Il est devant une grande inconnue, mais il sait - ou plutôt il a l'intuition - que la bataille est un monstre qui se gorge de sang. Et son esprit examine dans ses plus intimes recoins la peur d'avoir peur. La peur aussi de ne pas correspondre à l'image qu'il se fait de lui-même.
Et enfin arrivent les premiers combats. Mais le rythme du récit ne suit pas le rythme de l'action, et le lecteur comme le héros sont en décalage permanent avec la réalité qui se déroule autour d'eux. Henry vit son premier assaut, puis la panique et la fuite éperdue, la mort de ses compagnons, la vue des premiers cadavres, bref l'horreur de la guerre, comme quelque chose à laquelle il est étranger tout en sachant que ce n'est pas vrai. Il voit le monde qui l'entoure comme une sorte de poème épique qu'il serait en train de lire plus que de vivre : « Le soleil rouge était collé au ciel comme une hostie.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Red badge of courage 20 décembre 2010
Par zybine, amateur éclairé TOP 100 COMMENTATEURS
Format:Poche
Ce classique des lettres américaines de 1895 dû au génie précoce de Stephen Crane (1871-1900) est, comme l'a très bien expliqué le commentaire précédent, un très étrange et très sybillin texte. Le héros, jeune homme qui s'est engagé côté nordiste lors de la guerre de Sécession, avait faim de gloire et de bataille. Arrivé sur le champ d'honneur, il a fui à la première escarmouche - et désespère de récupérer ce "rouge insigne du courage", la blessure qui le fera entrer dans le champ des héros martiaux. Ce court roman baigne dans une atmosphère quasi fantastique et abstraite. Le lieu et l'enjeu de la bataille sont tus ; l'environnement politique ou social est absent. Seuls comptent, dans une veine très américaine (de Thoreau à Hemingway ou Dickey), la confrontation très panthéiste de l'homme avec la nature et avec ses propres démons (la lâcheté et la peur de l'échec au premier chef). On croirait parfois lire un traité de morale illustrée. Style précis et soutenu, d'une grande élégance.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Eloge de la bataille 22 août 2012
Par sulpicia
Format:Poche
Dans un style follement esthétisant que les plus courageux affronteront dans son anglais original (The Red Badge of Courage), avec un optimisme et une naïveté propres à l'Amérique encore immunisée contre la haine de soi et le doute, Stephen Crane dresse le portrait d’une bataille de la Guerre de Sécession, déjà moderne, mais assez ancienne pour que l’on ne se sente pas obligé de se récrier de pieuse horreur devant les enthousiasmes d'un adolescent que le sang et la mort, la peur et l’ardeur font homme. Les massacres industrialisés et anonymes des conflits ultérieurs interdisent désormais l’expression de ce genre d’attitude - trop de boucheries ont enlaidi le courage et rendu blasphématoire le plaisir de vaincre. Le roman de Crane est une dernière Iliade avant l’enfer.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?