undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

5
4,4 sur 5 étoiles
La Divine Comédie : L'Enfer
Format: BrochéModifier
Prix:10,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

13 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 25 novembre 2008
La Divine Comédie est le chef-d'oeuvre de Dante, joyau de la littérature du christianisme médiéval et de la langue italienne (la "langue de Dante") et finalement une oeuvre cardinale de toute la culture occidentale. Ce grand poème épique et religieux mériterait presque de n'apprendre l'italien que pour lui, ne serait-ce qu'en respect des rimes, de la sonorité, de la mélodie des 100 Chants qui la composent. Il faut hélas se contenter de la traduction, la meilleure n'empêchant pas la fatale altération la lecture. Dans cette édition, il n'y a pas de découpage en tercets, ce qui n'arrange rien à l'affaire.

Ce premier volet est le plus terrifiant, le plus célèbre également. Son imagerie pourraient paraître outrés et désuets aujourd'hui, elles restent cependant d'une force sans égal dans la symbolique chrétienne. Dante s'égare dans une forêt et rencontre le poète Virgile, envoyé par Béatrice pour sauver son âme. Commence alors la descente aux Enfers par un grand sentier circulaire vers le centre de la Terre, vortex infernal où se concentrent toutes les géhennes, pour aboutir à la rencontre avec Lucifer, passage obligé avant l'accession au Paradis par le Purgatoire. Le sentier forme neuf Cercles de plus en plus étroits, délimités par les célèbres rivières (Cocyte, Styx, Léthé, Phlégéton, etc), chaque cercle étant comme un espace indépendant, enfer local avec ses péchés, ses damnés, ses gémissements de plus en plus atroces, des créatures de plus en plus cauchemardesques.

Un voyage initiatique éprouvant et impressionnant, sorte de cauchemar halluciné depuis les tréfonds des Enfers jusqu'à la l'Amour et la lumière rédemptrices du Paradis.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 juillet 2008
Pour tous ceux qui ne parlent pas italien mais qui souhaitent lire la Divine Comédie, la traduction de Jacqueline Risset est une traduction de référence.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 septembre 2009
Lire Dante c'est redécouvrir un imaginaire prenant même si on ne partage plus les convictions qui l'ont fondé. On ne pourrait plus écrire ainsi aujourd'hui de même qu'on ne pourrait plus peindre comme les primitifs flamands, italiens, ou (parlant d'enfer) Jérôme Bosch. Cela ne nous empêche pas de goûter à ces oeuvres, vivantes malgré la distance (peut-être même grâce à elle ?).

La traduction est très vivante et lisible, et malgré qu'elle élimine les rimes, reste la puissance évocative des images; certaines comparaisons sont très belles.

Les notes en fin de volume sont probablement indispensables pour comprendre et apprécier certains passages. En effet Dante fait allusion à beaucoup de contemporains (et moins contemporains) dont les péripéties sont supposées par lui connues du lecteur. Les notes rappellent heureusement le nécessaire pour éclairer ces allusions. J'ai donc lu le livre avec un signet dans le texte principal et un signet parallèle dans les notes, et cela n'a pas été trop contraignant.

Très pratique également, un index des noms couvrant les 3 parties de la Divine Comédie (Enfer, Purgatoire, Paradis).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 juin 2013
J'ai acheté la Divine Comédie suite à un commencement de lecture d'Inferno. Et si ce dernier m'est tombé des mains, je reste captivé par Dante. Bien sûr je ne le lis pas chaque soir, mais très régulièrement, plus en français qu'en italien ancien. Profitez de l'été qui arrive pour commencer à le lire en grapillant, un peu comme de la poésie.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 18 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 août 2009
J'ai trouvé le livre très difficile d'accès.

J'ai d'abord eu un problème avec la traduction. Ce qui va suivre n'est en aucun cas un reproche fait au travail de traduction de Jacqueline Risset, il s'agit plutôt de faire part des inévitables dommages collatéraux d'une telle entreprise. En italien, l'Enfer de Dante rime, ce qui n'est plus le cas ici. Nous perdons la musicalité des vers, leur rythme, nous perdons en somme toute la beauté formelle, ce qui rend la lecture, du moins pour ma part, peu agréable.

L'autre problème de l'Enfer est qu'il est bourré de références. Il y a les références aux mythes antiques, que j'arrive à saisir la plupart du temps sauf lorsqu'elles sont imagées. Mais il y a aussi beaucoup de références (imagées ou non) à des contemporains de Dante que je ne connais absolument pas, et qui, il me semble, ne sont connus que par des experts en histoire italienne ou des experts de la Divine Comédie.
Ainsi j'ai passé mon temps à aller cueillir des informations dans les notes de fin d'ouvrage.

L'Enfer, de Dante, est probablement fascinant lorsqu'il s'agit d'en faire une étude, un travail de recherche, d'ailleurs j'aurais aimé que la préface soit beaucoup plus consistante. Mais à lire, j'avoue ne pas y avoir pris beaucoup de plaisir.

De plus, il s'inscrit dans une tradition chrétienne qui me dérange, celle qui a inventé l'enfer, absent de la Bible, à partir de la mythologie grecque et romaine. Il flotte ici un parfum de revanche et de rancune, de ressentiment. Pas de "Aime ton ennemi", mais plutôt "Prends plaisir à sa souffrance".
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
La Divine Comédie
La Divine Comédie de Dante (Broché - 3 novembre 2010)
EUR 10,20