La Femme en vert et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 3,14

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire La Femme en vert sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

La Femme en Vert [Pocket Book]

Arnaldur Indridason
4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (97 commentaires client)
Prix conseillé : EUR 7,30
Prix : EUR 6,94 LIVRAISON GRATUITE En savoir plus.
Économisez : EUR 0,36 (5%)
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mercredi 23 avril ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 7,99  
Broché EUR 17,58  
Pocket Book EUR 6,94  

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez nos meilleures ventes Livres à -5% et livrées gratuitement.

Description de l'ouvrage

11 janvier 2007 Points Policier (Livre 1598)
Dans un jardin sur les hauteurs de Reykjavik, un bébé mâchouille un objet étrange... Un os humain ! Enterré sur cette colline depuis un demi-siècle, le squelette mystérieux livre peu d'indices au commissaire Erlendur. L'enquête remonte jusqu'à la famille qui vivait là pendant la Seconde Guerre mondiale, mettant au jour les traces effacées par la neige, les cris étouffés sous la glace d'une Islande sombre et fantomatique...

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La Femme en Vert + La cité des jarres + La voix
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • La cité des jarres EUR 6,94
  • La voix EUR 7,22


Descriptions du produit

Extrait

Il remarqua qu'il s'agissait d'un os humain dès qu'il l'enleva des mains de l'enfant qui le mâchouillait, assis par terre.
La fête d'anniversaire venait juste d'atteindre son point culmi­nant dans un bruit assourdissant. Le livreur était venu puis reparti, et les garçons s'étaient goinfrés de pizzas en avalant des boissons gazeuses et en se criant constamment les uns sur les autres. Ensuite, ils avaient quitté la table à toute vitesse comme si quelqu'un leur en avait donné le signal et s'étaient remis à courir de tous côtés, certains armés de mitraillettes, d'autres de revolvers, pendant que d'autres, plus jeunes, brandissaient des voitures ou des dinosaures en plastique. Il ne comprenait pas vraiment en quoi consistait le jeu. A ses yeux, toute cette agitation se résumait à un bruit à vous rendre fou.
La mère de l'enfant dont c'était l'anniversaire avait mis du pop-corn à éclater dans le four à micro-ondes. Elle avait annoncé qu'elle allait essayer de calmer les enfants en allumant la télévision et en mettant une vidéo dans le magnétoscope. Si cela ne suffisait pas, elle les expédierait tous dehors. C'était la troisième fois qu'elle fêtait les huit ans de son fils et elle avait les nerfs à fleur de peau. La troisième fête d'anniversaire à la suite ! Tout d'abord, ils étaient allés manger, en famille, dans un restaurant à hamburgers hors de prix où était diffusée de la musique rock à vous crever les tympans. Ensuite, elle avait organisé une fête réunissant les membres de la famille et les amis, ce qui tenait plus de la communion que d'un anniversaire. Aujourd'hui, elle avait autorisé le petit garçon à inviter ses camarades d'école et ses copains du quartier.
Elle ouvrit le micro-ondes, en sortit le sachet tout gonflé de pop-corn, en enfourna un autre en se disant que la prochaine fois, elle essaierait de faire les choses plus simplement. Qu'elle se contenterait d'une seule fête et que cela suffirait. Comme du temps où elle était petite.
Le fait que le jeune homme assis sur le canapé demeure muet comme une tombe n'était pas pour arranger quoi que ce soit à la situation. Elle avait bien essayé de discuter avec lui mais elle avait fini par y renoncer et sa présence dans le salon ne faisait que la rendre encore plus nerveuse. Les conversations n'étaient pas d'actualité ; le bruit et l'excitation des garçons étaient tels que les bras lui en tombaient. Il n'avait pas proposé de lui venir en aide. Il se contentait de rester assis à regarder droit devant lui en silence. Il est mort de timidité, pensa-t-elle.
C'était la première fois qu'elle le voyait. L'homme devait avoir dans les vingt-cinq ans, c'était le frère d'un des gamins invités à l'anniversaire par son fils. La différence d'âge entre les deux frères devait avoisiner une vingtaine d'années. Il était extrêmement maigre et, à la porte, lui avait serré la main : de longs doigts, une paume moite et une nature très réservée. Il était venu chercher son jeune frère, mais le petit avait refusé catégoriquement, d'ailleurs la fête battait son plein. Lui et la femme décidèrent donc qu'il valait mieux qu'il entre quelques instants. Ce serait bientôt fini, avait-elle dit. Il lui expliqua que leurs parents, qui occupaient une maison située plus bas dans la rue, étaient partis à l'étranger et qu'il s'occupait de son petit frère pendant leur absence, mais qu'à part ça, il louait un appartement dans le centre-ville. Il avait piétiné quelques instants, mal à l'aise, dans l'entrée. Le petit frère avait rejoint la fête.
Et maintenant, voilà qu'assis sur le canapé, il regardait la petite soeur du garçon dont c'était l'anniversaire. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Biographie de l'auteur

Né en Islande en 1961, journaliste et critique de cinéma, Arnaldur Indridason est l'auteur de romans noirs, dont La Cité des Jarres, égaiement en Points.

Détails sur le produit

  • Pocket Book: 346 pages
  • Editeur : Points (11 janvier 2007)
  • Collection : Points Policier
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757803174
  • ISBN-13: 978-2757803172
  • Dimensions du produit: 2,3 x 10,5 x 17,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (97 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 2.787 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Né à Reykjavik (Islande) en 1961, Arnaldur Indridason est journaliste, scénariste et critique de cinéma. Il est l'auteur de plusieurs romans policiers, véritables best-sellers internationaux. Son premier roman policier, La Cité des Jarres -paru en Islande en 2000 - a été traduit dans plus de vingt langues. Il également l'auteur de La Dame en vert (Grand Prix des lectrices de Elle 2007) et L'Homme du lac (Prix du polar européen 2008 du Point).

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
37 internautes sur 39 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A CONSEILLER 20 avril 2007
Par polar75
Format:Pocket Book
Dans la banlieue de Reykjavik, Erlendur découvre que deux squelettes ont été enterrés dans un terrain vague: un homme et un enfant. Parallèlement, le lecteur suit le destin d'une femme avec ses enfants, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, battue par son compagnon. Erlendur enquête sur cette sombre affaire tout en rendant visite à sa fille, droguée, enceinte et plongée dans le coma.

Plus qu'un roman noir, un superbe livre mélodramatique, digne des meilleurs Mankell. Une littérature âpre et sombre, mais magnifique!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
44 internautes sur 47 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Comme une ombre attachée, l’enfance… 14 février 2006
Par MAUROUARD Chantal TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Broché
Ce nouveau roman de Arnaldur Indridason m’a confirmé mon addiction à cet auteur. Dans la trace de ses mots, je ne peux changer de route. Je le suis pas à pas y compris dans les tempêtes et dans les ombres. Et c’est lui qui ne nous lâche pas la main, l’âme.
C’est un polar mais c’est accessoire. Tous ceux qui sont intéressés par les lectures sur la reconstruction de la mémoire individuelle et collective trouveront leurs contes dans ce roman. C’est avant tout un tissage d’histoire d’enfants en souffrance. Des enfants qu’on n’a pas voulu, des enfants qu’on a perdu, des enfants qu’on a battu, des enfants qui n’ont pas grandi…
Bien sûr, il y a un corps. Et un mystère à élucider à propos de ce corps.
Mais c’est surtout dans les mémoires des uns et des autres qu’on va chercher ceux qui ont été perdus. Les enfants et leurs parents. Des parents qui ont été des enfants et qui continuent l’histoire de la douleur, comme si c’était impossible de faire autrement.
L’inspecteur Erlendur a cette double identité de père et d’enfant. Et en quête de l’identité de ce corps perdu et retrouvé, il veut restituer une mémoire, celle de son pays, celle de l’histoire et celle des gens, et par-dessus tout, la sienne de mémoire. Une mémoire d’enfant blessée. Les fils se mêlent et se démêlent avec l’adresse du conteur. Nous reprisons la déchirure du temps…. Et c’est difficile. Nous faisons fausse route dans les mémoires … Mais le lecteur est piégé.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un roman qui nous interpelle 18 août 2008
Par Marie
Format:Pocket Book
Fidèle à Henning Mankell, j'ai voulu comparer deux romanciers des pays nordiques et je n'ai pas été déçue par Indridason.Son roman est puissant voir insoutenable dans la description de la violence conjugale et même la mère dont on ne connaîtra que le prénom dans la dernière page est volontairement désignée d'une façon impersonnelle(elle)pour encore appuyer l'horreur de la vie de cette femme et de ses enfants.Un roman qui donne à réfléchir, presque insoutenable par moment et l'on en viendrait presque à oublier l'enquête du commissaire Erlendur et ses soucis personnels.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
24 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 MAGNIFIQUE / POIGNANT /PALPITANT 6 juillet 2007
Par F29
Format:Pocket Book
Une narration riche et fluide au service d'une magnifique et poignante histoire. L'alternance entre l'enquete et une histoire passée est vraiment maitrisée et m'a tenu en haleine de bout en bout. Un pur chef d'oeuvre pour moi.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
23 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bonne surprise 15 juillet 2007
Format:Pocket Book
Autant le dire, j'ai hésité avant d'acheter ce livre car j'avais été plutôt déçue par "la cité des jarres", du même auteur. Ce fut donc une vraie bonne surprise : l'histoire de cette "Femme en vert" est captivante et bien menée, les personnages sont poignants et le suspens maintenu jusqu'au bout. Un excellent polar !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un roman noir singulier digne d'intérêt 24 décembre 2008
Par Woland TOP 1000 COMMENTATEURS
Format:Pocket Book
La femme en vert est une oeuvre poignante dont la mécanique narrative repose sur l'appariement temporel Présent/Passé et les ressorts psychologiques de l'anamnèse, l'évocation volontaire du passé.

Si le commissaire Erlendur et ses comparses souffrent d'un certain détachement dans leurs rapports professionnels (vis-à-vis d'eux-mêmes, des confesseurs), il n'en demeure pas moins que l'histoire familiale de Margaret, telle qu'elle est relatée, est confondante de sincérité tant elle déconcerte l'entendement et déprécie la nature humaine.
La violence conjugale, décrite scrupuleusement, est marquée du sceau de l'impénitence et de l'immensurable ignorance de l'homme dévoyé et aliéné par son abêtissante domination.
L'histoire personnelle d'Erlendur, non moins dramatique, interpelle autrement le lecteur policé, désarçonné par les vicissitudes d'un milieu familial heurté.

Ce roman noir ne laisse pas de mener le lecteur sur diverses pistes plausibles, Indridason s'échinant à instiller dans son esprit un suspense éveillant constamment l'attention.
La construction narrative favorise la compréhension de l'intrigue, l'auteur jouant habilement sur la complémentarité des évènements relatés et commentés par les personnages ayant vécu dans les années 1940 et des témoignages contemporains les concernant.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
2.0 étoiles sur 5 Bienvenue en enfer : vous prendrez bien un petit potage au cafard ?
Je suis au regret d'écrire que je ne suis absolument pas convaincu par ce livre à base de violences conjugales et de familles déchirées. Lire la suite
Publié il y a 29 jours par Leather DeBoeuf
5.0 étoiles sur 5 J'adooooore...
Un suspens terrifiant jusqu’à la dernière page ! On s'attache aux personnages même si les noms sont difficiles à retenir car de consonance islandaise. Lire la suite
Publié il y a 1 mois par Forest Laurent
5.0 étoiles sur 5 Un grand roman
Quelques plants de groseilliers, traces d'une vie ancienne au milieu d'un vaste chantier de construction où des ossements humains ont été retrouvés par... Lire la suite
Publié il y a 1 mois par Gem'inga
4.0 étoiles sur 5 Eprouvant
Arnaldur Indridason, né en 1961 à Reykjavík et fils de l'écrivain Indrid G. Þorsteinsson, est un écrivain islandais. Lire la suite
Publié il y a 4 mois par Eminian
4.0 étoiles sur 5 Tient en haleine, ...quelques longueurs
Très bon roman policier, après lecture de "La Voix" et "L'homme du Lac" c'est celui que j'ai préféré. Lire la suite
Publié il y a 4 mois par Bulle
5.0 étoiles sur 5 Captivant
Passionnant du début à la fin, avec des retours en arrière très bien organisés. Du suspense, de l'émotion, des surprises. Lire la suite
Publié il y a 5 mois par pousse d'épine
3.0 étoiles sur 5 Cold case en Islande...
Bon polar mais très noir...C'est le premier roman d'arnaldur Indridason que je lis avant un voyage en Islande... Lire la suite
Publié il y a 6 mois par oceannick
5.0 étoiles sur 5 très bon livre
J'ai pris plaisir à entrer dans le rythme lent de ce livre. Vraiment très agréable !
Après la cité des jarres, voici un bel ouvrage.
Publié il y a 7 mois par Phil2B
3.0 étoiles sur 5 Oui mais...
L'entrée en matière du polar est plutôt réussie avec l'envie qui nous prend d'en savoir davantage mais l'histoire en parallèle du flic paumé,... Lire la suite
Publié il y a 10 mois par isa
5.0 étoiles sur 5 prenant!
J'ai adoré l'ambiance du livre, en plus revenant d'un voyage en Islande, je me représentais les lieux. C'est une histoire pleine de rebondissements. Lire la suite
Publié il y a 10 mois par Terence
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xa37c915c)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?