undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Relié|Modifier
Prix:26,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Marie-Claire Lauvray, Basil Le Fay, " La Fiat 500 de mon père", Editions E.T.A.I., 1995, cartonné 107 pages.

Jamais je n'aurais cru que la Fiat 500, la première née, -car le petit animal mythique est reparu sur nos routes dans un look vigoureusement rajeuni- avait été déclinée en tant de versions, de sa sortie en 1957 à la fin de production en 1976 : découvrable, demi-découvrable (les modèles de base), 500 Abarth, 500 Sport carrossée par Zagato, Giardiniera (break découvrable sorti en 1960); puis plus confidentielles, la Giardiniera Pick Up, la Jolly Ghia (un modèle, établi sur la 500 classique ou sur la Giardiniera, dépourvu de toit et de portières et muni de sièges en paille), idéale pour le golf; un coupé Moretti (très proche de la NSU Sprint); le délicieux cabriolet Autobianchi (la 500 de luxe), et plus rares encore, son modèle coupé, la Bianchina Berlina, un break tôlé, la Bianchina Furgonetta, ou encore une petite berline, dénommée Bianchina Panoramica en raison de sa grande lunette arrière; et quelques modèles cabriolets signés de carrossiers comme Viotti, Vignale, Pop, ou une version tout terrain par Fervès.

Depuis le prototype, très inspiré encore de la WV, conçu par Dante Giacosa, (1905-1996) -déjà créateur de la première Fiat 500, sortie le 14 juin 1936, tout de suite surnommée "Topolino" ("Souriceau", nom italien de Mickey Mouse)-, jusqu'à la dernière Nuova 500 Giardiniera mise en circulation 40 ans plus-tard, c'est toute l'histoire, tant technique qu'esthétique, de cette minuscule et mythique voiture -dont 4.250.000 exemplaires seront produits, uniquement en Italie d'ailleurs alors que la première 500 avait été construite en France sous licence Simca-, que Marie-Claire Lauvray et Basil Le Fay nous racontent dans ce petit livre débordant de photos d'époque venant des catalogues du constructeur, de reportages en usine, ou de publicités.

Une des plus belles réussites de cette excellente collection de l'éditeur E.T.A.I. s'attachant aux modèles de voitures populaires sous la sympathique appellation de "La ... de mon père".
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

14,90 €
22,00 €
29,90 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)