Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La Force du passé Broché – 7 mars 2002


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 5,23
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 19,48

A court d'idées pour Noël ?

A court d'idées pour Noël ?
Découvrez dès aujourd'hui toutes nos Idées Cadeaux Livres. Vous trouverez sur nos étagères des milliers de livres disponibles pour combler ceux que vous aimez.
--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

«Êtes-vous - pause - un homme triste ?» Voilà ce que m'a dit la journaliste. Après cette dernière question, un adjoint au maire, tout juste battu aux élections, me serrera la main et me tendra l'enveloppe contenant les quinze millions de lires du prix Giamburrasca-Littérature pour la jeunesse. Quinze millions. Ils valent bien l'ennui de cette soirée - long repas au restaurant en compagnie des autorités locales, remise du prix dans une salle de congrès fraîchement inaugurée (elle sent encore la peinture), discours du maire sortant, du maire entrant, de la présidente du jury, et enfin interview effectuée par une journaliste aux yeux de merlan frit. Oui, ces quinze mil­lions valent bien toutes les questions stupides que cette dernière m'a posées («Jusqu'à quel âge avez-vous cru au Père Noël ?», «Quelle saison préférez-vous ?», «J'ai remarqué que vous n'avez pas mangé de dessert, pourquoi ?»), auxquelles j'ai répondu avec un empressement héroïque. Si ce n'est que la cérémonie a pris un tour terrifiant quand une femme s'est soudain emparée du micro pour demander qu'on l'aide à maintenir artificiellement en vie son fils Matteo, âgé de neuf ans (un de mes fidèles lecteurs, a-t-elle précisé), déclaré cliniquement mort à la suite d'un accident de voiture et devenu l'objet d'une querelle animée parmi les citoyens de cette ville quant à l'opportunité, ou non, de lui attribuer pour une durée indéterminée l'un des deux respirateurs artificiels que l'hôpital possède. «Aidez-moi, a-t-elle dit d'une voix ferme. Mon fils mène la vie des tulipes, des haies de laurier, et il a le droit de continuer à la mener tant que son coeur ne cessera pas de battre. Mais on veut lui enlever la machine, on veut prendre ses organes. Faites quelque chose, je vous en supplie, on veut le tuer !» Le maire sortant l'a aussitôt rassurée en lui promettant que personne n'arracherait à son fils la machine qui le garde en vie, et le maire entrant a ajouté que la délibération concernant l'achat de deux autres respirateurs artificiels serait approuvée la semaine prochaine, avant l'installation du nouveau conseil municipal. A mon immense surprise, la femme a ensuite regagné sa place pour assister au reste de la cérémonie, et la journaliste a continué l'interview comme si de rien n'était, m'adressant cette dernière question : êtes-vous, pause, un homme triste, point d'interrogation. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Revue de presse

C'est un roman « Vespa », un de ces petits engins pétaradants qui se faufilent dans les embouteillages (le passé très secret) et vont s'écraser contre un mur (la vérité douloureuse). Gianni, est un homme comblé : auteur à succès de livres pour la jeunesse, il a jolie femme, bel enfant, appartement superbe. Il rencontre un type crasseux, louche, qui connaît tout de lui et le menace d'un revolver. Obligé d'entendre les confidences de l'étrange bonhomme, il va voir sa vie, si stable, si parfaite, se fendiller. Gianni a besoin d'air, il enfourche sa Vespa, et se réveille à l'hôpital, contraint à la réflexion, au pardon... La Force du passé, malgré son titre un peu bidon, se lit à toute allure, et déclenche des fous rires. Sandro Veronesi, brillant, et son pauvre bougre de narrateur ont l'humour salvateur. --Martine Laval -- Télérama


Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?