undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
La Grande Nurserie - En finir avec l'infantilisation des... et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La Grande Nurserie : En f... a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La Grande Nurserie : En finir avec l'infantilisation des Français Broché – 22 février 2006


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 17,30
EUR 13,00 EUR 0,01

Cinquante nuances de Grey : raconté par Christian Cinquante nuances de Grey : raconté par Christian


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

La France est-elle devenue une Grande Nurserie ? Obésité, alcool, cigarette, piscines, sécurité, contrats de travail, logement, patriotisme économique, discriminations: sur tous les sujets, l'État nounou nous borde, nous protège et nous indique la conduite à tenir. Il nous promet un monde propre, sans risque, tolérant et solidaire. Va-t-il bientôt faire imprimer, sur nos barres chocolatées, que "le sucre fait grossir" ou, sur le fronton des maternités, que " naître fait mourir " ?
Cette spirale interventionniste et sécuritaire brise les énergies individuelles, étouffe la croissance économique et anéantit l'esprit de responsabilité. Faire de la politique revient ainsi à gérer les caprices de citoyens traités depuis trop longtemps comme des enfants. La Grande Nurserie, c'est ce système, le cœur mourant de l'" exception française ", le moteur lancé à plein régime de l'infantilisation des Français. L'avenir n'est cependant pas aussi sombre qu'on le dit. Si l'État ne peut pas tout, reprenons le contrôle de nos vies, croyons à nouveau en nous-mêmes et brisons les barreaux de la Grande Nurserie : il est encore temps !

Biographie de l'auteur

Mathieu Laine a trente ans. Il est avocat spécialisé en droit des affaires et enseigne à Sciences-Po.



Détails sur le produit

  • Broché: 251 pages
  • Editeur : Jean-Claude Lattès (22 février 2006)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2709625059
  • ISBN-13: 978-2709625050
  • Dimensions du produit: 20,5 x 1,8 x 13 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 502.971 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

3.9 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

54 internautes sur 64 ont trouvé ce commentaire utile  Par Copeau le 2 mars 2006
Format: Broché Achat vérifié
Par cet essai, Mathieu Laine décortique et dénonce les innombrables travers de notre société précautionneuse et victimaire, où rien ne vaut la revendication sans cesse plus poussée d'intervention de l'Etat dans nos vies et dans nos choix. Laine passe au crible l'Etat policier et la menace terroriste, le principe de précaution, le discours écologiste, la lutte permanente contre les discriminations, pour mieux montrer qu'au final, le salut réside, encore et toujours, dans la foi en la liberté et surtout en son corollaire indispensable, la responsabilité de l'individu.
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
31 internautes sur 44 ont trouvé ce commentaire utile  Par Sabine le 19 mai 2006
Format: Broché
Ce livre est excellent et je le recommande vivement. C'est un livre très bien écrit, facile d'accès, intelligent et qui dénote un vrai sens de l'humour. Il dénonce très bien l'Etat "fais pas ci, fais pas ça" qui nous prend par la main et finit par nous déresponsabiliser. Les exemples sont drolissimes. L'idée n'est pas de supprimer l'Etat, mais de comprendre que l'Etat ne peut pas tout et que l'excès d'Etat va à l'opposé des intérêts des plus faibles. C'est en plus un livre optimiste qui plaide avec bonheur pour une société de confiance et de responsabilité. J'ai adoré !
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client le 28 février 2006
Format: Broché
J’ai adoré ce livre, qui nous change des discours convenus qu’on nous rabâche depuis trente ans. Très agréable à lire, il dénonce, en utilisant de nombreux exemples – parfois très drôles – l’infantilisation insupportable des Français ! C’est vrai que trop d’hommes politiques nous prennent souvent pour des enfants et qu’on oublie un peu trop facilement les vertus de la liberté et de la responsabilité. De quoi réfléchir sur l’avenir du « modèle social français », sans tomber dans le déclinisme ! C’est un livre optimiste, un livre positif. J’en recommande donc vivement la lecture ! Un must-have!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
27 internautes sur 44 ont trouvé ce commentaire utile  Par Sebastien le 26 avril 2006
Format: Broché
Enfin un éclairage sur le rôle des politiques dans la déresponsabilisation des français.

Enfin une réaction face à la pensée monolithique actuelle.

Ce livre traite avec méthode et humour d'un problème bien français et qui semble s'envenimer de jour en jour.

Non content de s'arrêter à la critique, il pousse l'analyse en montrant la voie suivie (avec réussite) par quelques grands pays tels que l'Angleterre ou la Nouvelle-Zélande, pour sortir de ce cercle vicieux.

A bon entendeur !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par Red Dog le 6 août 2007
Format: Broché
Le courant liberalo libertaire anti Etat est le stéréo inverse des culculteries altermondialistes, ils se renvoient la balle l'un l'autre autour d'un faux vrai problème: l'assistanat par l'Etat. Vrai problème parceque l'assistanat est devenu une réalité ou l'Etat - dans sa version libérale incarnée par la bureaucratie de Bruxelles (contre celle-là, nos libéraux orthodoxes ne disent rien) - réglemente la taille des chasses d'eau et celle des bactéries dans les camenbert, ou encore la qualité du sperme de cochon. Faux problème, car les deux tenants de ce courant veulent nous entraîner dans un débat entre Etat (donc bureaucratie) et pas d'Etat ( donc liberté).
C'est une absurdité historique car aucun pays ne s'est développé sans Etat (Lire sur ce sujet le dernier livre de Claude Rochet).
Ce dont nous avons besoin c'est d'une réflexion stratégique sur la nature et le rôle de l'Etat face à la III° révolution industrielle, qui ne sera pas le même que l'Etat hérité de le II°.
Et sur ce sujet, ni la prose de José Bové ni celle de Mathieu Lainé ne nous apporte le moindre éclairage.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?