undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles53
3,9 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Bien entendu, chacun est libre de penser ce qu'il veut de Frédéric Lenoir, de son omniprésence médiatique et de la régularité maniaque avec laquelle il revient sans cesse peupler nos étagères, force est de constater que, par les temps qui courent, lire des pages baignées d'un tel optimisme, d'une telle confiance en l'avenir et l'utilisation qu'en fera l'homme, réchauffe le coeur !

Fort de son érudition tous azimuts, l'auteur plaide pour une redécouverte des valeurs universelles: la vérité, la justice, le respect, la liberté, l'amour, la beauté, grandes absentes des débats qui agitent notre petite planète. Tout philosophe qu'il soit, il n'en oublie pas de garder les pieds sur terre en rappelant que le changement passera forcément, et d'abord peut être, par la sphère économique tant cette dernière semble être déconnectée de ces valeurs universelles. A l'aide de nombreux exemples puisés dans tout genre de source possible, Lenoir dessine une autre voie pour l'espèce humaine que celle du toujours plus pronée par les tenants du système en place au détriment d'une partie conséquente de l'humanité et, surtout, au détriment de la planète elle même.

Une lecture optimiste et agréable qui fait du bien au coeur de l'hiver philosophique que nous traversons depuis de (trop) nombreuses années déjà.

CREW.KOOS
0Commentaire|51 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2013
Si la première partie consacrée au diagnostic de l'état du monde est intéressante, la deuxième partie n'apporte pas réellement de pistes de solution. L'auteur fait preuve d'une érudition certaine,mais noie le lecteur sous une avalanche de termes savants. On reste sur sa faim. Dommage !
11 commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2013
La lecture de "La Guérison du Monde" laisse un sentiment mitigé : le livre est intéressant quand il reste un peu concret, par ex. dans la 1ère partie sur "la fin d'un monde", ou dans le dernier chapitre présentant des pistes de solutions "Se transformer soi-même pour changer le monde". Mais si un peu de culture encyclopédique ou d'approche philosophique ne peut pas nuire, Frédéric Lenoir se laisse quand même souvent emporter par sa très (trop ? !!) grande culture pour nous embarquer (sur une centaine de pages quand même) dans des descriptions encyclopédiques, souvent trop longues pour ne pas en devenir fastidieuses, par ex. lors de l'analyse comparée des valeurs universelles dans les différentes cultures et religions, mais aussi dans des explications philosophiques (à lire au calme, et quand on est en forme !!), qui peuvent le devenir hélas aussi...

Au hasard le passage où je me trouvais au moment où ma femme me demandait ce que je pensais du livre ( vraiment !!...) : « L'une des clés qui peut nous aider à entrevoir l'explication de la crise socio-anthropologique et écologique planétaire est la différence qui existe, dans notre rapport au monde, entre la conception mécaniste et la conception organique que nous en avons. La vision mécaniste ne se contente pas de considérer toutes les réalités comme objectivables, qu'elles soient humaines ou non humaines, culturelles ou naturelles, abstraites ou concrètes. Elle affirme que cette entreprise d'objectivation, autrement dit de quantification, cette mise en équation est la seule voie permettant d'accéder aux significations de la réalité. René Descartes a fourni la méthode de l'objectivation mécanique et a favorisé, entre autres, le développement des sciences. Mais cette méthode offre une vision philosophique bien réductrice du réel : l'univers devient un champ de forces et de mouvements relevant de la mécanique, et l'être humain se réduit à l'« individualisme utilitariste » des libéraux, à l' « homme unidimensionnel » de Herbert Marcuse, à l'homo economicus de Louis Dumont. Or la plupart des problèmes évoqués dans ce livre résultent d'une vision mécaniste du monde et de son application dans les différents champs de l'activité humaine. »...
Un peu pourquoi pas, mais au bout de quelques dizaines de pages de ce style on se surprend à commencer à lire en diagonale !!...

Sur le fond comme souvent l'analyse de la maladie est plus facile à faire que l'ordonnance des remèdes... on attend la fin de la consultation, pour comprendre comment le monde pourrait guérir... déjà et surtout il faut "commencer par se transformer soi-même", mais on est quand même 7 milliards sur la planète, cela va donc prendre un peu de temps... il va juste nous falloir 3 vies !!... Pour autant si Frédéric Lenoir ne peut évidemment pas faire de miracles, sa réflexion a néanmoins le grand mérite d'exister, elle permet au moins à chacun de se re-poser quelques questions existentielles, ce n'est déjà pas si mal... et le monde attendra encore bien un peu...
0Commentaire|21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2014
je n'ai lu que le premier chapitre : il n'apporte strictement rien de nouveau, ce n'est que des redites de ce que l'on connaît. Je ne sais pas encore si je vais poursuivre ma lecture ...
Dommage car j'aime beaucoup cet auteur, je vous recommande vivement l'oracle della luna.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Frédéric Lenoir veut guérir le monde et c'est bien car dans le paysage médiatico-intellectuel actuel,
l'optimisme n'est pas ce qui se vent le mieux. Voilà donc une potion générique, agréable et
probablement à compléter pour que notre Monde passe du constat au changement.

Générique ? Frédéric Lenoir dresse un panarama vaste au coeur des savoirs humains qui nous permet de
percevoir qu'en effet nous vivons une rupture aussi forte que lors de la sédentarisation des
chasseurs-cueilleurs du néolitique. Partant du monde des idées et des sciences humaines, l'auteur
démontre que des changements imperceptibles sont déjà là dans de nombreuses activités humaines .
Cela nous renvoie sous un autre angle aux Les transformations silencieuses de François Jullien.

Agréable ? La plume de Frédéric Lenoir est celle d'un philosophe qui a côtoyé les plus grands (Levinas)
mais aussi d'un homme de média, scénariste de BDs etc ... dont on retrouve l'éclectisme des exemples
et la fluidité de l'écriture. C'est cohérent d'ailleurs car l'un des thèmes évoqués dans le livre est la beauté justement...

A compléter ? Eh bien parce que les sujets technologiques (la science est bien abordée certes) ou proprement
économiques sont peut-être moins bien développés certainement car ce ne sont pas les spécialités de l'auteur. Or on peut
supposer que c'est sans doute grâce à la technologie que l'homo economicus aura le pouvoir de se réadapter. On rejoint-là
M. Serres dans Petite Poucette.

Le monde est donc loin d'être guéri. La cure passera certainement par l'économie car c'est là que se trouve
le coeur de l'infection ... Les souffrances possibles pour retrouver "une sobriété heureuse" ne sont pas vraiment évoquées
mais que voilà un ouvrage encourageant !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 décembre 2012
Si le Ministre français de l'éducation nationale fait partie de vos relations, suggérez lui d'inclure le livre de Frédéric Lenoir dans la liste d'ouvrages du programme des lycées de France et de Navarre. Dans un style clair, Frédéric Lenoir présente, en première partie, un constat des enjeux auxquels nous avons à faire face. En deuxième partie, il présente des solutions. Et donne certains beaux exemples. J'ai été particulièrement ravie qu'il mentionne- certes brièvement - l'initiative d'Ibrahim Abouleish, Sekem: une communauté durable dans le désert égyptien. Initiative qui démontre ce que peut réaliser un seul homme à l'esprit éclairé, même lorsqu'il est confronté à des autorités et lobbys particulièrement féroces.
Frédéric Le Noir est un homme de coeur, intelligent et c'est tout à son honneur qu'il a décidé de mettre son talent d'auteur au service de la guérison du monde. La lecture de son ouvrage vous fera l'effet d'un délicieux cocktail de vitamines pour l'esprit( je parle certes de vitamines naturelles, tel un bon jus de fruits bio fraîchement cueillis et non celles qu'on trouve en gélules dans le commerce).
Voici un des extraits, qui résume bien ce que chacun devrait garder en tête (au lieu de se joindre aux râleurs qui n'arrêtent pas de s'en prendre 'au gouvernement'): p 268, chapître "Se transformer soi-même pour changer le monde":
"C'est quand la pensée, le coeur, les attitudes de la majorité auront changé, que le monde changera".

Frédéric Le Noir cite le philosophe antique Plotin: "Le regard devient ce qu'il contemple". Comme quoi, il y a eu des esprits éclairés de tous temps.
D'accord, afin de vraiment guérir le monde, nous seront amenés à aller bien plus loin, que les mesures suggérées par Frédéric Le Noir. Ce livre me semble avoir été écrit à l'intention du Français moyen qui vit encore dans l'illusion de la société de consommation, qui a encore tendance à écouter les discours des hommes et femmes politiques qui parlent de 'crise'; 'relance de la croissance'; 'pouvoir d'achat'.

Un sujet qui est totalement absent du livre -et cela ne m'étonne pas, vu que cela ne fait pas encore partie de la préoccupation des Français - est ce qu'on qualifie de "ethical banking" et "ethical investment" Outre-manche.
Avant de venir m'installer en France, il y a environ deux ans, j'ai été déçue d'apprendre que la Banque Triodos n'avait pas encore de succursale en France, alors qu'elle est présente, par exemple à Barcelone. Cette banque, n'investit que dans des projets équitables qui s'inscrivent dans un souci de respect de la nature et du bien de tous.
Un autre sujet que Frédéric Le Noir n'effleure qu'en partie, c'est l'attitude de l'homme prédateur vis-à-vis des animaux. Et pourtant, cela fait partie des enjeux essentiels de la guérison de la planète. Pour ceux d'entre vous qui sont prêts à vraiment regarder en face les changements nécessaires, je recommande vivement la lecture de l'excellente traduction du livre 'Eating Animals' de l'Américain Jonathan Safran Foer. Un livre peut-il changer les mentalités profondément ancrées? Mais oui! C'est un article, lu dans un magazine anglais "The Ethical Consumer", sur les dérives dans l'industrie laitière, qui m'a décidée, il y a près de 20 ans de devenir végétalienne. Et je dois dire que je m'en porte vraiment bien. Si vous avez l'esprit suffisamment ouvert à d'autres façons (plus équitables et en même temps plus saines) de consommer votre nourriture quotidienne, il y a un DVD que je voudrais vous recommander: "Lumière" de P.A. Straubinger. Si vous allez sur le site du producteur: [...] vous pourrez regarder une interview du réalisateur. Et tant que vous y êtes, vu que la guérison du monde passe en grande partie par l'assainissement des eaux polluées de notre planète, commandez en même temps le DVD "Water - Le Pouvoir secret de l'eau". C'est un beau cadeau que vous vous ferez à vous et ceux que vous aimez, et en même temps à toute la planète!
22 commentaires|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 décembre 2012
Frédéric LENOIR me semble meilleur dans ses approches des religions!
Ce livre m'a ouvert vers l'altermondialisme, mais les pistes évoquées par Frédéric LENOIR pour guérir le monde et l'être humain sont flous et mal définis.
En résumé, un livre un peu trop brouillon pour un écrivain et philosophe tel que Frédéric LENOIR.
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 août 2013
Philosophe médiatique, notamment sur les questions ayant trait à la religion, j’ai été fortement attiré par la réflexion de Frédéric Lenoir sur les maux de notre Société et ses pistes pour y remédier.
Sous un schéma très classique l’auteur nous fait un descriptif de la situation actuelle et de ce qu’il considère comme au final « la fin d’un monde », pour dans une deuxième partie nous évoquer les pistes à prendre pour sortir l’impasse dans laquelle nous nous dirigeons.
Dans la première partie que j’ai trouvé très aboutie, Frédéric Lenoir nous expose notamment sa théorie selon laquelle nous sommes entrés dans le (seulement) deuxième changement majeur de l’humanité avec l’avènement de « l’hyperconnection », de l’accélération de notre vie et notamment de du temps subjectif qui fait que nous vivons l’équivalent de 2 à 3 vie de nos parents.
Sa vision n’est pas noire ou alarmiste ce qui rend d’autant plus intéressant sa position sur la situation actuelle.
C’est à partir de ces éléments que le philosophe nous amène à réfléchir sur les pistes à prendre pour éviter les dérives engendrées par une société (sur)imprégnée des dictats d’un occident mercantiles et obnubilé par l’argent.
Et pour ce faire, il nous amène à comparer les positions des principales religions sur les 7 grands piliers vérité, justice, respect de l’autre, liberté, amour, beauté, droits de l’homme.
Un chapitre riche, parfois trop pour mon niveau, qui vous ouvre enfin sur les pistes pour sortir du modèle actuel.
Et sur ce point j’ai été un peu déçu par les propositions.
En fait, Frédéric Lenoir me cataloguerai comme défaitistes car les solutions envisagées me paraissent en soit trop isolées voir naïves pour laisser penser qu’elles auront un effet boule de neige et permettront à notre bateau de changer de cap à temps.
Il n’en reste pas moins un très bon livre (à lire au calme) pour prendre du recul et regoûter du même coup à la philosophie
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 février 2013
Mettre l’homme au centre de sa propre problématique crée bien sûr le consensus, l’ouvrage est bien documenté, argumenté, s’envole parfois vers le New-Age, mais ne s’attarde pas beaucoup sur les tenants et les aboutissants de ce que l’on appelle sobrement « la Crise Mondiale », cause du mal-être et du retour des intégrismes.

Cette crise artificielle , création des grandes banques d’affaires, telles les JP Morgan et Goldman Sachs puissamment installées sur les instances européennes après avoir mis des milliers d’Américains à la rue suite aux subprimes, va nous faire devenir ce que sont devenus les Grecs... avec les Espagnols et les Portugais qui vivent déjà en dessous du seuil de pauvreté.

La Goldman Sachs vient de conseiller cyniquement à la France de baisser ses salaires de 30 % ! « pour sortir de la crise dont elle a contribué à la mise en place ».

Je suis parfaitement d’accord avec la nécessité d’un travail sur soi, déclenchant l’avènement d’une spiritualité permettant l’émergence d’une vision globale de l’humanité, ouvrant vers une philosophie qui guérira le Monde par l’Amour... Mais...

Je ne vois pas comment je pourrai, personnellement, méditer sur cette grande avancée nécessaire à l’avenir du Monde, si je suis mis en esclavage, sans parole, sans pouvoir agir, face à une gouvernance brutale, financière et mondiale qui s’est aujourd’hui installée dans l’indifférence la plus totale, facilitée par l’amnésie très particulière des grands médias, montant par ailleurs en épingle quelques faits divers désuets, en évitant surtout l’essentiel... Que ceux qui ont des oreilles entendent !

Que l’Avenir fasse que les optimismes de Frédéric LENOIR se révèlent exacts sur la Guérison du Monde, je nous le souhaite vivement à toutes et à tous, mais surtout à nos enfants trop souvent exclus du débat. Merci pour votre livre, car c’est aussi une pierre à l’édifice de la Paix - Gilbert VAILLANT – Auteur - Le TAROT - Images Vivantes - Ceci est une histoire vraie !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 16 janvier 2014
J’attendais quand même un peu plus de ce livre qui est somme tout trop général. Si vous êtes déjà un peu concerné par le sujet, vous n’apprendrez rien dans la première partie qui fait une description de tout ce qui ne va pas pour le moment. Finalement, si vous suivez un peu l’actualité, vous êtes déjà au courant et ce qui sera ajouté n’est pas primordial.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,60 €
5,60 €