Commencez à lire La Légèreté sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible
 

La Légèreté [Format Kindle]

Emmanuelle Richard
3.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)

Prix éditeur - format imprimé : EUR 18,00
Prix Kindle : EUR 12,99 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Économisez : EUR 5,01 (28%)
Le prix Kindle a été fixé par l'éditeur

App de lecture Kindle gratuite Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 12,99  
Broché EUR 18,00  
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !






Descriptions du produit

Extrait

Alors donc, au départ, il y a ça : la maison blanche simple et bourgeoise prêtée ou soldée, peu importe, et puis le reste, le fond : Antoine s'est jeté du pont de Normandie et elle ne sera jamais légère malgré ses quatorze ans et les champs de coquelicots rouges qui éclatent dans sa tête et l'écrasement du ciel délaissé,
les vagues violentes des champs d'herbes sèches qui ondulent subitement,
l'odeur de boucherie de ce mois de juillet vibrant.
Jamais légère elle ne sera parce que rien n'est sublime. Elle le sait. L'a toujours su. N'attend rien sans pouvoir s'empêcher d'attendre tout, au fond.
A part ça, quoi d'autre ? Cette photo qu'elle traîne, un peu froissée, en noir et blanc, qu'elle a découpée dans le portfolio de Reporters sans frontières de l'année 2005. Elle l'avait acheté parce que la photo de couverture lui plaisait. Elle ne sait pas que la petite fille de la photo s'appelle Sonia. Ni qu'elle est la vraie soeur du petit garçon à la nuque. Elle sait juste que le petit garçon à la nuque blanchie de poils blonds porte le nom de Sacha. Cette photo, qu'elle aime tant et emporte partout, est cadrée sur le haut du dos du petit garçon. Ce qui lui fait penser au dos de son petit frère. Le dos de son frère le matin des mois d'été, dénudé jusqu'à la taille sous les rais de lumière vive, haché par les stores électriques et insoutenable de douceur, ressemble à de la soie jonchée de paillettes d'or.

Cinq centimètres. J'ai reposé le mètre et je me suis assise sur mon lit, les genoux dans les bras. Cinq centimètres. J'ai été prise d'une irrépressible envie de mourir et j'ai fermé les yeux. J'ai pensé à toutes ces vies possibles qui, de minute en minute, filaient entre mes doigts et je me suis sentie prise de vertige. Je me suis dit, Une de moins, et l'angoisse m'a tordu le ventre. Je me suis sentie vieille, dépassée par les événements et déjà fatiguée. J'ai pensé, J'ai quatorze ans et demi et je suis vieille, et d'année en année ce sera pire, et je ne serai jamais légère. Devant la fenêtre de ma chambre, le jardin rendait son bruit d'été, sans grillon ni cigale, indicible et pourtant tellement évident. Le rond grillé de la piscine gonflable dans laquelle je n'allais plus depuis deux ans couchait son champ inerte d'herbes jaunes. J'ai arrêté de bouger pour mieux écouter l'immobilité de l'air, son odeur de boucherie, ses vagues fumantes. Le lendemain serait le jour du départ en vacances pour l'île de Ré et je n'avais pas encore fait mon sac. Il me restait tout à trier car je n'aimais plus rien. Il allait se passer quelque chose, je le sentais. Ou plutôt : il le fallait. Toutes ces nuits à attendre... Il fallait bien que cela prenne fin un jour. Parce que le collège, la maison, les devoirs et les repas du soir, tout cela réuni, même si c'était indispensable, ce n'était pas la vie. À cet instant j'ai décidé que ce serait le premier été et qu'il ne pouvait en être autrement. Le premier été de quoi ? Je ne savais pas encore, mais j'avais cet étrange pressentiment qui coulait dans mes veines, sous ma peau atrocement blanche et fine. Je me suis relevée pour vérifier encore une fois mon tour de taille. Oui, c'était bien ça. Les graduations ne pouvaient pas mentir. J'ai expiré fort en rejetant l'air de mes poumons violemment et creusé mon ventre pour essayer une dernière fois défaire mentir le mètre à ruban. Peut-être que comme ça... Deux ou trois centimètres de gagnés... J'ai relu une dernière fois, soixante-trois centimètres. Décidément non, il n'y avait rien à faire. J'ai refait rapidement le calcul de tête, toujours cinq de trop, et constaté d'un air navré qu'il ne servait à rien d'aller contre, une de mes vies possibles venait encore bel et bien de s'envoler. J'ai remis mon jean en passant la main sur la peau soyeuse de mon ventre, ferme et fraîche, pas encore bronzée. J'ai claqué la porte de ma chambre et monté les escaliers en courant, pieds nus sur le carrelage glacé.

Revue de presse

Attente et désir, l'été d'une adolescente par Emmanuelle Richard...
La Légèreté est un roman d'une finesse et d'une précision extrêmes sur les souvenirs universels d'un âge tendu vers l'avenir. L'intensité qui caractérise l'adolescence, Emmanuelle Richard la met moins dans les rapports difficiles de son héroïne avec les autres que dans sa détermination à «habiter un corps vivant»...
C'est aussi l'âge de l'attente par excellence, et la Légèreté est un formidable livre sur le travail du temps, sur une pensée qui cherche sa liberté en prenant son temps. Il tranche avec la rapidité ambiante. C'est à la séparation que prépare une quantité d'espérances, d'intentions, de certitudes lancées à l'emporte-pièce puis balayées par les doutes... (Virginie Bloch-Lainé - Libération du 27 février 2014)

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 2317 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 273 pages
  • Editeur : Olivier (L') (25 février 2014)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00IRFYJWA
  • Word Wise: Non activé
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°73.451 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Souhaitez-vous faire modifier les images ?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne

4 étoiles
0
3 étoiles
0
1 étoiles
0
3.5 étoiles sur 5
3.5 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Decu. 14 avril 2014
Format:Format Kindle|Achat vérifié
Je m'attendais à beaucoup mieux apres son passage à la Grande Librairie.sur la 5. C'est lourd, presqu'ennuyeux et pas tres bien écrit.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2.0 étoiles sur 5 très déçue 21 décembre 2014
Par lulu
Format:Broché
J'ai découvert ce livre parce qu'un comédien en a lu des extraits et j'ai été conquise. Le livre est composé de 2 textes, un récit en "je" de la jeune fille et un autre, plus à distance, raconté par un narrateur anonyme. Je n'ai pas vu l’intérêt de ces deux textes en parallèle.
J'ai lu tant bien que mal jusqu'au bout, mais, au final, j'ai été déçue. J'ai attendu livre décolle et rien. Jusqu'au bout, on n'attends que quelques chose arrive à cette jeune adolescente et il ne se passe rien. La fin n'est même pas compréhensible. Je n'ai ressenti aucune sympathie pour la jeune fille ni pour sa famille. Bref, un livre que je ne recommande pas. désolée
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Pure adolescence 9 décembre 2014
Format:Broché|Achat vérifié
Toute mon adolescence m'est revenue d'un coup en lisant ce livre - l'excitation torride, l'impatience, la panique, les temps morts, le corps incontrôlable, l'apprentissage du comportement... L'écriture est sauvage, solide, drôle. Un texte qui laisse des traces.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique