• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La Lettre écarlate a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La Lettre écarlate Poche – 18 février 1977


Voir les 5 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 44,94 EUR 46,47
Poche, 18 février 1977
EUR 6,40
EUR 6,40 EUR 2,41

Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La Lettre écarlate + La Maison aux sept pignons
Prix pour les deux : EUR 13,40

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

A comme adultère : c'est la lettre qu'Esther porte, brodée sur sa poitrine, telle la trace indélébile de sa faute. Au XVIIe siècle, à Salem, la forêt et les esprits sont sombres. Seuls points de clarté : le rouge de la lettre brodée et le blanc nacré qu'évoque le nom de Perle, fruit du péché. Mise au ban de la société, Hester apprendra à vivre avec sa faute. À l'inverse, son amant, pasteur adulé, préservé un temps par sa lâcheté, ressentira bien plus douloureusement le poids de cette lettre couleur de sang. Quant au mari trompé, il n'aura de cesse de se venger et finira rongé par son obsession.

Publié en 1850, illustration du décalage entre personnalité publique et personnalité privée, édifiant bien qu'évitant l'écueil du didactisme grâce au symbolisme et au surnaturel omniprésents, ce récit que l'auteur refusait de qualifier de roman, préférant le terme de romance, est l'ouvrage phare de la renaissance américaine. --Sana Tang-Léopold Wauters

Quatrième de couverture

La Lettre écarlate, c'est la marque au fer rouge qui désigne la femme adultère dans l'Amérique au puritanisme obsessionnel de l'époque coloniale. Trois personnages : Hester qui vit avec une dignité admirable sa faute et sa solitude. Arthur Dimmesdale, le jeune passeur dont les élans mystiques soulèvent à Boston l'enthousiasme des fidèles mais qui, ensorcelé par Hester, ne parvient ni à dominer ni à vivre sa sensualité. Chillingworth, le mari, qui pendant des années tourmentera en silence le pasteur jusqu'à la folie et à la mort.Le premier des grands romans américains, la clef d'une sensibilité nationale toujours partagée entre la tentation du scandale et le démon de la culpabilité.


Détails sur le produit

  • Poche: 370 pages
  • Editeur : Folio (18 février 1977)
  • Collection : Folio classique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070369161
  • ISBN-13: 978-2070369164
  • Dimensions du produit: 17,9 x 10,8 x 1,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (14 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 54.084 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Romur TOP 500 COMMENTATEURS le 16 février 2011
Format: Poche
N. Hawtorne a fait avec La lettre écarlate un des romans incontournables sur l'amour et la passion, à classer aux côté de Romeo et Juliette par exemple. Mais il a choisi une approche originale : décrire non pas une liaison, non pas l'émergence de la passion mais ses suites et ses conséquences, l'amour et de la jalousie étant présentés comme deux faces divine et infernale d'un même sentiment et causant des ravages équivalents. La situation est aggravée par le cadre choisi pour cet amour illégitime qui devient une faute grave et un péché mortel dans la Nouvelle-Angleterre puritaine du XVIIe siècle où s'installent les colons venus du vieux continent.

Tout au long du récit, on navigue entre le Bien et le Mal au sens religieux du terme, se demandant parfois si le Bien n'apporte pas le mal et si le Mal ne peut pas se transfigurer en bien. Hawtorne semble hésiter entre respect et admiration pour ses ancêtres puritains et une critique voilée de leur sévérité. La faute des personnages ne les empêche pas de puiser dans l'amour humain, pour son enfant ou pour son amant, la force de vivre et de se sublimer. C'est particulièrement frappant avec la transfiguration finale du pasteur Dimmesdale que l'amour humain porte et illumine finalement beaucoup plus que l'amour divin. L'idée fondamentale semble être qu'il y a une faute qui surpasse toutes les autres : le mensonge. Les secrets et la honte rongent alors que la vérité et le courage d'assumer ses fautes permettent de grandir et donnent la force de vivre la tête haute.

Le roman est très agréable à lire.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par :-) le 19 octobre 2006
Format: Poche
Ceci est l'ouvrage qui est considéré comme le "premier roman américain" dans ce sens où il ne suit aucune mode européenne de l'époque. Hawthorne y mele habilement romance, gothique, critique de la société.Cet oeuvre pose les bases d'une Amérique dans son essence : puritaine et rebelle, dure et aimante...Un must pour une bonne culture général qui de plus est se lit très facilement. A lire et relire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par E. Spalding le 11 août 2013
Format: Poche
[Lu en anglais.] La Lettre écarlate est un classique de la littérature américaine. Il paraît en 1850 et décrit des événements se déroulant deux cents ans plus tôt à Boston, qui à l'époque est un village à la lisière de la forêt. Au début du roman, la protagoniste, Hester Prynne, n'ayant pas vu son mari depuis deux ans et ignorant même s'il est encore en vie, devient enceinte d'un autre homme. Les autorités de sa communauté, en découvrant son acte, condamnent celle-ci à afficher à perpétuité sur sa poitrine un « A » écarlate, le « A » signifiant « adultère ». La suite du roman porte sur la manière dont cette femme et sa fille Pearl vivent cette punition par rapport à leur communauté et à Dieu.

L'histoire est originale. Il y a même un certain suspense, surtout vers la fin du récit. En même temps, le lecteur contemporain doit s'avérer patient. Le style du 19ème siècle, du moins en anglais, est très élaboré et formel par rapport à l'écriture d'aujourd'hui, et le livre comporte de longues descriptions des états d'âme des personnages principaux. Un auteur contemporain, de crainte d'ennuyer ses lecteurs, raconterait probablement la même histoire avec plus de concision.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
14 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par CoyoteSolitaire le 5 juin 2005
Format: Poche
Ce livre a beau être un classique de la littérature américaine, il n'a pas du tout un style rebutant. L'histoire est passionnante et reste d'actualité dans encore de nombreux pays du monde: une femme stigmatisée pour avoir eu un enfant sans être mariée. Le père, lui, dont elle cache l'identité pour le protéger, ne serait de toute façon pas beaucoup inquiété par ses pairs. Mais on voit malgré tout les tiraillements de sa conscience: doit-il se dénoncer pour ne pas la laisser affronter seule le rejet de la population ? Ou doit-il d'abord penser à lui et à sa position dans la société ( il est pasteur ) ?
C'est un très beau portrait d'une femme courageuse face à l'hostilité de ses semblables. Elle lutte fièrement pour elle et sa petite fille. Elle affronte les critiques avec dignité. L'auteur a situé l'intrigue au temps des premiers colons mais pour éviter la censure s'il la faisait avoir lieu à son époque. Il voulait montrer son opinion sur ce type d'histoire mais pour cela, même si ça existait encore à son époque, il devait la situer avant. Il lui a fallu beaucoup de courage à lui aussi pour oser ainsi critiquer la société bien-pensante de toutes les époques.
C'est un livre à découvrir absolument, passionnant à lire, dans un style très contemporain, avec de nombreux évènements ( pas comme son autre livre "La maison aux sept pignons" qui, quoique agréable, ne connait pas beaucoup d'action, voire pas du tout). On a du mal à croire qu'il a été écrit au XIX ème siècle, tellement il est moderne dans ses idées et son style.
Un bijou de la littérature américaine.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?