undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La Métamorphose a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

La Métamorphose Poche – 6 juin 2000


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 13,95 EUR 6,00
Poche, 6 juin 2000
EUR 2,50
EUR 2,50 EUR 0,01

Livres et manuels scolaires Livres et manuels scolaires


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La Métamorphose + Le Procès + Le Château
Prix pour les trois: EUR 12,20

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Bien entendu, lorsque Grégoire aperçoit son corps recouvert d'une carapace et constate que des pattes lui ont poussé dans la nuit, il croit à un mauvais rêve et ne s'inquiète pas outre mesure. Pourtant, la métamorphose est bien réelle. Elle est également évolutive. Étonnamment, Grégoire semble accepter cette mutation avec la résignation qui a toujours caractérisé cet employé modèle qui ne vit que pour assurer une existence décente à sa famille. Il lui arrive même, au début, d'éprouver de petites joies, comme celle de trouver la technique adéquate pour se retourner.

Analyse de la dimension perverse de la culpabilité, thème que Kafka explorera plus avant dans Le Procès, La Métamorphose saisit avec brio les frayeurs humaines et des rapports de force nécessaires à l'affirmation de soi. Tirant sa force de la montée en puissance progressive de l'angoisse, ce récit du sacrifice de l'innocence sur l'autel de la médiocrité, à mi-chemin entre la fable psychanalytique et le conte surnaturel, a créé un nouveau type d'écriture : le fantastique kafkaïen. --Sana Tang-Léopold Wauters

Revue de presse

Nouvelle (XX --Ce texte fait référence à l'édition Broché .



Détails sur le produit

  • Poche: 144 pages
  • Editeur : Gallimard (6 juin 2000)
  • Collection : Folio classique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 207041437X
  • ISBN-13: 978-2070414376
  • Dimensions du produit: 17,8 x 10,8 x 0,9 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (41 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 1.149 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Petit Louis TOP 500 COMMENTATEURS le 20 janvier 2011
Format: Poche
Fiez vous aux autres commentaires, cette nouvelle de Kafka est vraiment bien faite, conforme à sa réputation.

Le malaise s'instille dès le début, où Gregor Samsa se lève en s'apercevant que son corps d'humain s'est transformé en cancrelat, c'est-à-dire en cafard, en blatte...

Cette simple métamorphose va bouleverser sa vie et Kafka arrive avec brio à traiter des thèmes de l'aliénation, de la responsabilité personnelle ainsi que du sentiment de culpabilité, le tout sous des interprétations psychanalystes possibles, en particulier la relation frère-sœur, fils-père et fils-mère.

Seul bémol à ce beau tableau, le tout est vraiment court et on aurait pu légitimement en attendre un peu plus. Félicitations à la traduction, qui se montre parfaite et totalement transparente.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par "Trogne d'Emousse" le 24 septembre 2010
Format: Poche Achat vérifié
A la suite la métamorphose, texte justement célèbre, mais presque trop familier, figure "Description d'un combat" un récit mêlant le fantastique, l'élégance et la bouffonerie, avec des saillies qui vous saisissent dans l'ombre par surprise. Le narrateur dialogue avec le paysage, le critique ou le loue comme un personnage, avec des histoires, des narrateurs en abîmes, un peu comme dans "Le Manuscrit trouvé à Saragosse". Kafka a renié ce texte après l'avoir maintes fois retouché. Or c'est peut-être son chef-d'œuvre ! J'oubliais: la préface écrite par l'excellent traducteur Lortholary, est essentielle à l'intelligence du texte...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par mrlgaunt le 13 février 2007
Format: Poche
Gregor Samsa, employé sans tache, se réveille un jour dans la peau d'un cancrelat. Suscitant effroi, répugnance, incompréhension de sa famille chez qui il habite, il ne peut que rester reclus dans sa chambre. Sa première impulsion, pourtant, est d'aller travailler -réflexe coupable de l'employé modèle qu'il incarne. En fait, Gregor est une victime: victime du carcan social et familial, victime de sa passivité; le monde extérieur est une menace hostile et permanente dont il n'arrivera jamais à se libérer. Sa physionomie d'insecte est la métaphore parfaite de ce qu'il représente pour son entourage: gênant, insignifiant, c'est un parasite dont on aimerait bien se débarrasser.

Culpabilité, ostracisme, pesanteurs sociales, satire familiale: telles sont d'ailleurs quelqu'uns des thèmes (qui peuvent faire l'objet de différentes interprétations) de cette courte fable surnaturelle qui fonctionne sur le mode du grotesque et de la dérision. La fin, particulièrement cruelle, laisse une sensation mêlée de tristesse et de révolte.

Le roman idéal, paraît-il, pour aborder l'oeuvre de Kafka.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nastasia B COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 22 mai 2010
Format: Poche
La métamorphose est un recueil de 16 nouvelles de longueurs inégales (allant de 3 phrases à 85 pages) dont la plus étoffée est "la métamorphose". Que dire après les centaines de critiques qui ont élevé Kafka à des hauteurs inaccessibles et les millions de gens qui l'ont lu et relu et rerelu? Juste donner un avis sincère et humble de l'impression produite par ce recueil sur un sujet lambda. L'écriture est fluide, mais très vite les incohérences avec la réalité s'érigent en maîtresses. Pourtant on reconnaît la réalité mais les altérations perturbent la vision, un peu comme un tableau de Bacon (Bacon : l'homme et l'arène). Pour être franc, je n'aime pas toujours spécialement, mais cela a un caractère de curiosité indéniable. L'impression que j'en retire est celle d'un auteur qui aurait eu la faculté de se remémorer ses propres rêves (ou cauchemars, c'est selon) et qui les aurait couchés sur le papier. En rêve, j'ai souvent vécu des situations qui ressemblent à de la vérité mais où quelque chose cloche inexpugnablement, où l'on se heurte mille fois au même obstacle ou à la même idée fixe sans que l'on y puisse rien, où l'on pédale dans une mélasse inqualifiable sans qu'il y ait moyen de nous en extraire.Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par spanish lullaby (Cabourg) VOIX VINE le 15 mars 2013
Format: Poche
Texte court qui m'a subjuguée ! Oui, je suis restée pantoise devant un tel brio.
J'ai trouvé avec étonnement, des métaphores que je n'avais jamais rencontrées ailleurs …
Ce texte est brillant !
Je ne l'ai pas lu comme un écrit fantastique.
Cette nouvelle est inoubliable.
Le thème de la solitude … la dépendance … la famille …
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?