• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La Maladie de la mort a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
État: D'occasion: Bon
Commentaire: USURE ET SALISSURE NORMALES EN L OCCURRENCE : qqs défauts normaux de couverture mais pages be
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

La Maladie de la mort Broché – 1 janvier 1983

4.8 étoiles sur 5 5 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 7,00
EUR 7,00 EUR 2,17

Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • La Maladie de la mort
  • +
  • L'Homme assis dans le couloir
  • +
  • La Pute de la côte normande
Prix total: EUR 18,60
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

60 pp. Couverture insolée

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Marguerite Duras (Gia-Dinh, près de Saïgon, Cochinchine française, 1914 - Paris, 1996). Pseudonyme de Marguerite Donnadieu. Romancière, dramaturge et cinéaste. Avec L'Amant, Prix Goncourt 1984, elle rencontre un immense succès public. Son œuvre est traduite dans plus de 35 langues.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Epoustouflant huis-clos, une danse claustrophobe entre des personnages en quête d'authenticité, de communication humaine impossible, jeux de pouvoir aussi entre deux êtres qui ne font presque rien, qui ne bougent qu'au conditionnel. de l'excellent Duras !
Remarque sur ce commentaire 11 sur 11 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
texte court mais d'une densité hors du commun; un rythme, une musicalité qui en fait un authentique poeme en prose, un sens enigmatique, aux interpretations multiples mais toujours d'une grande profondeur.En realite un texte qui est ecrit pour etre ecoutée dans une salle de spectacle (theatre) mais dont la complexite est telle qu'il faut prendre le temps de savourer chaque mot ou chaque phrase à son propre rythme.
Au total un chef d'oeuvre à lire bien sur, mais surtout à relire plusieurs fois pour une lente assimilation.
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Je viens juste de terminer ce long poème en prose que j'avais déjà il y a quelques années et que j'ai eu envie de relire....en MODE Duras donc... ~♥~

Une femme accepte de se soumettre et de s'allonger chaque soir, contre rémunération, sur le lit d'un homme atteint de la maladie de la mort.

Les voilà enfermés dans une chambre située face à la mer...noire.

Lui la regarde dormir, la touche, la caresse, pleure et dort contre elle.

Tel un long poème, ce huis clos est prenant, intense et émouvant. L'ambiance est érotique....

La communication se joue entre ces deux êtres ; une difficile exploration se joue sur fond d'absence de désir et du refus d'aimer.

Réussira t'il à guérir auprès d'elle ??

....Je me suis plu à penser qu'elle n'était pas vraiment réelle et était arrivée là, dans ces draps blancs, comme un ange l'aurait fait, afin d'éveiller en lui ce sentiment qu'est l'Amour...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par CaroleDC le 20 août 2015
Format: Format Kindle Achat vérifié
Beaucoup aimé ce livre, très court, à relire sans modération! Un beau complément à M.D. de Yann Andrea qui relate la genèse du livre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par BAGRATION COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 6 juin 2010
Format: Broché
L'honnêteté-cette qualité morale-impose au chroniqueur De ne donner son avis qu'après avoir lu le texte.

D'abord, tout le monde n'est pas Sainte Beuve, le Sainte Bave cher à Hugo, ensuite l'honnêteté, dans le petit monde de la République des Lettres et des Médias du XXI ème siècle, est un mot fossile (on cite même des auteurs inexistants) et, enfin, pourquoi se plier à cette règle ? Le Commandement ne trouve t-il pas son accomplissement dans sa transgression ? Les Règles ne sont-elles pas faites pour être transgressées ? Ne devons nous-pas nous placer au-dessus des lois, agir en Surhomme dégagée des contingences moralisantes fétidoïdes et plier le Monde à Notre désir et à Sa Volonté ? Evidemment oui.....

Bon...Ce livre de Marguerite Duras, chef d'oeuvre sur l'incommunicabilité des Etres confrontés à l'inanité de leur contenu existentiel, impose au lecteur une vision à la Beckett. Le silence sourd d'entre les lignes comme autant de rûs asséchés par temps d'extrême chaleur. On voit la terrible vanité des espérances et le piège de l'impossible amour.
La Mort rôde dans ce huis-clos où ces personnages se cognent les uns aux autres comme des mouches enfermées dans un bocal. Rien ne résout rien. Un terrible chef d'oeuvre....

En fait, je préfère les aventures de Gaston Lagaffe....
4 commentaires 7 sur 14 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?