undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles26
4,0 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:5,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Kara Gillian est une inspectrice de police récemment mutée a la brigade criminelle, mais c'est aussi une invocatrice et afin de mener une enquête difficile sur un tueur bien particulier elle décide de faire appel à ses pouvoirs et d'invoquer un démon pour l'aider: problème elle ne fait pas apparaître un simple démon mais un démon seigneur Rhyzkahl.

Kara est une femme solitaire non par choix mais parce qu'elle fait, invoquer les démons est loin d'être facile, elle ne peut se permettre que quelqu'un découvre ces secrets, elle n'a pas vraiment d'amis ni de petit ami. Elle a eu une adolescence compliquée et difficile et manque de contacts sociaux et humains, elle se sent seule ; peut être est ce la raison pour laquelle elle se laisse séduire si rapidement par le démon et couche avec lui. Pourquoi lui le fait au lieu de la tuer comme il se doit : mystère et même à la fin du livre je ne le sais toujours pas.

Rhyzkahl est un seigneur démon, un demi-dieu, à l'apparence humaine, séduisant et extrêmement puissant; cette race de démons refusent d'être soumis et attachés ils sont théoriquement impossible à invoquer. Pourquoi ne tue t'il pas Kara lorsqu'elle l'évoque par erreur ? C'est un mystère. Pourquoi vient-il de lui même lui donner du plaisir dans ses songes? Encore un mystère. Durant quasiment la totalité du livre il ne fera que des apparitions épisodiques, entretenant pour nous lectrices un suspense assez additif d'ailleurs, on veut comprendre, en savoir plus, il n'a pas la conduite habituelle d'un démon.

Le troisième personnage qui complète le trio c'est l'agent du FBI Ryan Kristoff ,il est lui aussi entouré de mystère ,il ne semble pas un simple agent, si au début il reste distant avec Kara au fur et à mesure que les meurtres s'intensifient il est plus présent à ses cotés comme s'il avait deviné ce qui se cache derrière les meurtres et que Kara était la seule à pouvoir les élucider, nous nous retrouvons comme pour le seigneur démon dans la même situation une curiosité additive envers son personnage.

Cette histoire est très différente de celles que l'on rencontre habituellement dans la Bit Lit, c'est très étrange cela s'apparente plus à un roman policier paranormal : nous avons une héroïne avec des pouvoirs mais qui n'est pas une combattante, des meurtres sanglants et horribles et un démon qui en fait apparaît très peu.
Pas beaucoup d'action mais une enquête méticuleuse et prenante, pas de véritable histoire amoureuse non plus mais des scènes sensuelles qui se déroulent quand elle dort et interviennent tout au long du récit entre le démon et Kara, c'est déconcertant et je n'arrive pas à dire si j'ai aimé ou pas ce livre, en fait je le comparerais dans le style à la série de Jenna Black "Morgane Kingsley» que j'avais beaucoup aimé.
Je ne me suis pas ennuyée loin de là mais il m'a manqué un petit quelque chose pour être séduite complètement et pourtant ce récit m'a intrigué et je lirais sans aucun doute le tome 2.
22 commentaires|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cela faisait un petit moment que j'avais un œil dessus, donc je ne voulais pas laisser passer l'édition française. Excepté pour le fond, l'idée du champs, la couverture ne donne pas vraiment le ton du livre. Contrairement à certaines séries, l'héroïne n'est pas en talons aiguilles, n'est pas en cuir et est plutôt du genre solitaire.

Si le début est surprenant et m'a un peu inquiété, l'auteur a rapidement corrigé le tir : ce ne sera pas une série où l'héroïne s'envoie en l'air régulièrement, ce n'est pas le propos. Il faut le préciser parce que bon, le premier chapitre pourrait faire un peu peur.
C'est une histoire de démon, donc exit les vampires et les métamorphes (du moins pour le moment, je ne promet rien sur la suite) et il y a une belle mythologie derrière. Dommage que l'auteur n'est pas approfondit ce point.
Finalement, j'ai globalement bien aimé mais il y a encore quelques petites choses qui ne sont pas tout à fait abouties. Mais je crois que c'était son premier roman parce que My Life as a White Trash Zombie (super aussi) est plus travaillé.

Là, l'héroïne est très attachante, très mature, elle a un peu d'expérience dans la police mais pourtant va débuter sa première enquête sur un crime violent. Forte et indépendante, elle tire beaucoup de fierté et de plaisir de son statut d'invocatrice. Mais cela signifie également qu'elle a quelque chose à cacher, ce qui ne sera pas évident quand un agent du FBI se mêlera au jeu.
L'ambiance de la police est assez bien rendu - avec des collèges pas toujours chaleureux - mais une fois de plus je trouve que l'auteur survole trop.

L'ensemble se tient mais je sais ce qui me gêne...le trop peu ! J'en veux plus. C'est véritablement ce qui me manque le plus ici. J'en attends encore. Encore de l'enquête, encore du démon et encore du Kara qui tâtonne.
Il y a un point qui est soulevé à propos du FBI, mais qui n'est pas approfondit par la suite, j'ai un peu tiqué. Mais je n'ai surtout qu'une envie...sauter sur la suite.
Beaucoup de pistes sont tout juste effleurées et on devine une histoire avec ce fameux agent du FBI, mais on reste sur notre fin. Il faut maintenant savoir si c'est un problème de la part de l'auteur ou parce qu'elle veut garder le mystère.

Question écriture c'est plutôt simple, moins maîtrisé peut-être que certains autres, mais ça ne gêne pas du tout, au contraire les pages défilent toutes seules.

Je vous tiens au courant pour les tomes suivants sur lesquels je louche!
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après Le Sang du rock sorti un peu plus tôt cette année, la série Kara Gillian est la seconde de l'éditeur Milady à me donner l'impression de vouloir un peu bousculer les bases établies de la Bit-Lit. Dixit donc les "Anita Blake bis" et cie et place au renouveau...
On ne peut pas vraiment dire que le roman en lui même est aussi original que Wicked Game mais La Marque du Démon emprunte beaucoup à des récits d'enquêtes policières et saupoudre le tout d'un brun de fantasy. Point de coming out de vampires ou d'univers alternative ici, on se retrouve dans un monde en tout point similaire au notre et ou le bestiaire fantastique est relégué dans le domaine de l'imaginaire par la population. Point non plus de vampires, loup-garous ou autre dans ce premier tome (j'espère que cela ne changera pas par la suite) mais seulement des Démons qui existent dans un autre plan d'existence. Le traitement de ces derniers est assez proche de la vision qui est faite dans la série Morgane Kingsley ou les démons ne sont pas perçus comme des êtres démoniaques mais comme une civilisation aux mœurs bien différents de la nôtres (chez eux, c'est avant tout l'honneur et le pouvoir qui compte).
Kara Gillian est donc une inspectrice qui travaille aux homicides d'une petite ville de Louisiane. Cette dernière n'est guère sociable et si elle habite seule et loin de tout, c'est avant tout à cause de son passe-temps assez singulier: elle est invocatrice de démons. Aussi, quand les meurtres du Tueur au symbole reprennent après 3 ans, Kara est la seule à pouvoir repérer des résidus arcaniques sur les victimes et à comprendre que la reprise des meurtres rituels est dû à une bonne convergence stellaire pour les invocations.

Comme je l'ai fait comprendre un peu plus haut, ce premier tome emprunte beaucoup aux romans policiers avec une héroïne qui n'est ni super forte et n'a ni de super pouvoir hormis d'invoquer des démons via un rituel exigeant. Il s'agit d'ailleurs d'une jeune inspectrice dont il s'agit de sa première enquête puisqu'elle vient d'être muter aux homicides depuis seulement 3 semaines. Cet aspect débutant est plutôt sympa et fait gagner pas mal de sympathie à l'héroïne même si cet aspect est un peu trop vite relégué au second plan à mon gout. J'apprécie aussi beaucoup l'aspect assez humain avec lequel elle est décrit avec des défaut tout ce qui a de plus ordinaires : peu sociable, le néant niveau sentimental et possède même quelques bourrelets. Il s'agit clairement d'une personne qui ne vit que pour son travail et son passe-temps.
Pour les autres personnages, on retiendra seulement le Démon supérieur Rhyzkahl et l'agent du FBI Ryan. Pour le premier, j'ai eu un peu de crainte de par son traitement au début du bouquin (beau comme un Apollon, gentil...) mais au final, l'auteure lui donnera bien plus de dimension par la suite en le faisant bien moins serviable qu'on aurait pu le croire (on évite donc le gentil "Lugh bis" de Morgane Kingsley).
Quand à Ryan, je suis un peu déçu, notamment par l'évolution de leurs relations ou ce dernier passe bien trop vite de austère à amicale à mon gout et ou ce dernier semble finir en simple "faire valoir" de l'héroïne en étant guère utile dans l'enquête (même si son comportement est assez sympathique).
Niveau histoire, le tout s'enchaine sans temps mort et demeure plutôt bien structuré. Je n'ai pas deviné l'identité du coupable avant le climax final ce qui est plutôt un soulagement d'autant qu'on ce cesse de se demander si il s'agit de quelqu'un que l'on a rencontré ou non. Diana Rowland a aussi très bien décrit le coté invocatrice de l'héroïne en détaillant admirablement bien les conditions et exigences d'une telle entreprise. On n'est vraiment pas dans le flou avec des codes pré établies pour la suite des aventure de Kara.
Niveau romance, ce n'est pas aussi décevant que j'aurais pu le croire en commençant le roman. La relation de Rhyzkahl est bien plus ambigu qu'il n'y parait en premier lieu et celle de Ryan ce fait sans brûler les étapes. D'ailleurs, les rares scènes de "jambes en l'air" aux nombres de 2 (ou plutôt 2,5) sont très succincts et ne souffrent pas d'une description trop détaillé (en faite, c'est tout juste survolé) et ne sont donc pas trop dérangeante pour qui (comme moi) cherche autre chose dans ce genre de bouquin.

Au final, ce premier tome n'est pas dénoué de qualité, bien au contraire. Se déroulant dans une Louisiane après-Katrina, Diana Rowland créée un univers des plus crédibles avec une intrigue menée tambours battants. Le coté roman policier peut toutefois rebuté une partie du lectorat d'autant que cela prend facilement les deux tiers de l'ouvrage. Pour ma part, cela m'a permis de changer un peu de style même si cela n'atteint pas à mes yeux l'excellence d'un Kate Daniels ou MacKayla Lane. Cela n'en reste pas moins un bon bouquin que je recommande pour peu que vous cherchiez un peu de renouveau.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 octobre 2015
J'ai lu beaucoup de livres sur les vampires, les loups-garous, j'étais intéressée à changer de sujet dans la catégorie Bit-lit. J'ai trouvé que c'était bien fait, le sujet est développé, ce qui crée des longueurs. Par moment on a l'impression de lire un manuel technique, mais les ouvrages suivants sont beaucoup plus agréables à lire, le cahier des charges étant rédigé. Et ce livre ne m'a pas découragée d'entamer la lecture des suivants.
Kara est invocatrice de démons, comme sa tante qui l'a initiée. Les démons ne sont pas ces êtres malfaisants dont nous parlent les religions, mais des créatures puissantes qui vivent dans d'autres dimensions et qui échangent leurs savoirs et l'utilisation de leurs talents contre des éléments pouvant les intéresser dans notre dimension.
Dans le même temps Kara est inspectrice de police. Des meurtres abominables sont commis, elle perçoit des arcanes sur les lieux des crimes. Elle y fait aussi la connaissance d'un agent spécial qui ne la laisse pas indifférente.
Et puis une nuit, croyant appeler un démon, un autre, d'une sphère bien plus élevée et donc bien plus dangereux, lui apparaît. Elle ne peut le maîtriser et craint de mourir, mais il lui propose un marché, elle devra l'appeler une fois par mois dans sa sphère, en échange il répondra à une question à chaque fois. Kara hésite d'autant plus que le lien qui se tisse entre eux est charnel et ambigu. Par ailleurs, Kara sent qu'elle a peu de temps pour régler son affaire de police, qu'une catastrophe est en route pour la race humaine toute entière et elle n'aura pas trop de son savoir et de ses relations pour l'éviter.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2013
Pour ce printemps, Milady nous offre une nouvelle et originale héroïne de série Bit-Lit : Kara Gillian, une jeune femme tout à fait normale… en apparence du moins ! Flic à la criminelle de Beaulac en Louisiane le jour, elle est aussi invocatrice de démons le soir dans son sous-sol aménagé.
Elle se passionne pour l’enquête sur un tueur en série ultra sadique, le Tueur aux Symboles, qui a sévit dans la petite ville quelques années auparavant. Lorsqu’un nouveau corps, atrocement torturé et mutilé, est découvert, Kara mène l’enquête avec l’aide d’un séduisant agent du FBI, Ryan Kristoff et de Rhyzkahl, un intriguant Seigneur-démon invoqué par erreur. En plus de son don d’invocatrice, Kara possède celui de l’autrevue qui lui permet de percevoir les traces de magie arcanique sur les scènes des crimes du dangereux criminel indiquant sans doute possible l’implication d’un démon dans ces meurtres rituels.

La Marque du Démon oscille entre bit-Lit et polar voir même thriller paranormal. L’histoire s’appuie sur une véritable enquête, une intrigue prenante et bien construite. On suit Kara au fil des pistes, on s’interroge sur le nom du tueur et sur son but. Pur sadisme? Soif de pouvoir? Une visée plus grande encore? De bout en bout, le suspens est maintenu et l’identité de l’assassin est une vraie surprise ! Le monde démoniaque crée par Diana Rowland est bien pensé, tout à fait crédible et mystérieux et la magie arcanique est bien exploitée, bien intégrée à l’histoire.
Kara est un personnage attachant. Orpheline, elle a été élevée par sa tante Tessa, une puissante invocatrice. Elle est honnête, droite et franche, elle garde son sang-froid en toutes circonstances et ne se laisse pas abattre facilement. Mais elle est seule, terriblement seule. Elle fuit les contacts humains de peur de voir son secret éventé et sa vie sentimentale est une longue traversée du désert. On la comprend alors de céder très vite (trop vite ?) au charme du sublime Rhyzkahl… Cette homme, enfin ce démon est une tentation vivante: puissant, viril, beau, il sent le souffre et la luxure, impossible de lui résister ! Mais Kara est aussi troublée par l’agent Ryan Kristoff. J’ai bien aimé ce personnage, pince-sans-rire, courageux et séduisant, on le sent intéressé par Kara mais amour ou amitié, qui sait ?
Comme souvent pour un premier tome, La Marque du Démon n’évite pas certains écueils. Un grand nombre de personnages et d’éléments sont présentés, c’est un peu trop dense niveau informations, on frôle la saturation parfois! Certaines phrases, réflexions ou actions se répètent aussi un peu trop souvent alourdissant inutilement le récit. Mais, une fois le premier tiers du roman passé, on est totalement immergé dans le récit et dès lors, on ne peut s’empêcher de tourner les pages, avide de connaitre la suite et l’identité du meurtrier.

Un début plutôt prometteur pour une série originale, qui sort des codes habituels. Une histoire sans vampires ni métamorphe, c’est plutôt reposant et divertissant!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 5 juillet 2012
Kara Gillian est une invocatrice de démons. Nous découvrons en effet l'existence d'une sorte de monde parallèle au nôtre où vivent les démons, et certaines personnes sur Terre, dont Kara, ont le don de pouvoir ouvrir un portail entre les deux mondes, et d'invoquer les démons. Malgré toutes les précautions prises, sa dernière invocation tourne mal, et elle se retrouve face à une créature aussi belle que dangereuse. Mais contre toute attente, et après bien des émotions ^^, la créature l'épargne et retourne d'où elle vient.
Dans l'intimité de sa maison, Kara est donc une invocatrice, mais elle est aussi inspecteur de police, et si d'habitude elle parvient à séparer ces deux côtés de sa personnalité, l'enquête qui lui est confiée va tout bousculer. Kara doit arrêter un meurtrier qui, elle en est certaine, fait appel à la même magie qu'elle.

L'auteure, d'après une petite bio en début du livre, a fait beaucoup de boulots différents avant de devenir écrivain, dont inspecteur. Elle sait donc visiblement de quoi elle parle ;) Son style est agréable à lire, c'est fluide, on tourne facilement les pages. On a plaisir à découvrir la magie de Kara, ses invocations, tout est vraiment bien décrit, expliqué avec intelligence, sans lourdeur, si bien qu'on est complètement emporté dans l'histoire.
Kara est une jeune femme solitaire par choix, même si cela lui pèse énormément. Elle n'a pas d'amis, ne reçoit jamais personne chez elle, et pour cause, c'est dans la cave qu'elle procède aux invocations de démons. Après une enfance très difficile et une adolescence tourmentée, elle retrouve un équilibre en rentrant dans la police et en travaillant sur son don d'invocatrice. C'est un personnage attachant, on ressent de suite de la compassion pour elle, et finalement, on arrive d'autant plus à s'identifier puisque cette héroïne n'a pas de super pouvoir, ou de force surhumaine, si ce n'est ce don. Elle a des points faibles comme nous, des doutes, des moments de déprime, et même des petits bourrelets.
C'est sa première enquête en tant qu'inspecteur de la crim, et elle va se heurter à plusieurs obstacles. La plupart de ses collègues masculins la rabaissent, la pensent incapable, mais surtout, elle va devoir mener cette enquête sans dévoiler son don, ce qui va être vraiment problématique. Elle aura toujours l'appréhension de passer pour une folle, et il va lui être de plus en plus difficile de continuer à séparer son travail de flic avec son don d'invocatrice.

Ici, pas de vampires ou de loup-garous comme dans les romans Bit-Lit, juste de la magie et donc, des démons. On découvre avec plaisir et intérêt ce monde que l'auteure nous présente, les démons sont une espèce à part, rien à voir avec l'image habituelle que l'on peut avoir de ces créatures. Ils ont leur propres lois, et l'honneur est très important pour eux.

Côté histoire, j'ai trouvé qu'il n'y avait pas de temps mort, que ça soit du côté "normal" avec l'enquête, les découvertes des cadavres, les visites à la morgue pour les autopsies, ou du côté des démons, avec les invocations, les descriptions, les informations sur ce qu'est être une invocatrice, tout était intéressant et cohérent.

Pour conclure, c'est un roman que j'ai beaucoup aimé, j'ai trouvé l'enquête passionnante, on ne se doute pas un seul instant du coupable avant la fin, avec une héroïne que j'ai apprécié, qui m'a souvent touchée, mais, il m'a manqué un petit quelque chose pour être complètement séduite et en faire un coup de coeur. Peut être une histoire d'amour, qui sait, que nous pourrions avoir dans le tome 2 ? et que je lirai sans hésiter !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je n'ai qu'un mot a dire WWWWWWWWWWWWWWaaaaaaaaaaaaaaaaaoouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu
Ce premier tome est géantissime et je pèse mes mots!! j'ai pas réussi à le lâcher tellement j'ai adoré. les personnages sont supers et la touche de mystère juste comme il faut pour nous tenir en halène jusqu'à la fin et en vouloir encore plus. Chapeau!! Cela faisait longtemps qu'un livre ne m'avait pas fait un tel effet!!

J'ai vu pour mon plus grand plaisir que 2 autres tomes étaient prévus pour fin avril et fin mai
Amateurs de mystère, de livres policiers, de fantastique et de romance ce livre est fait pour vous!!
Le T4 en Vo est sortie ne janvier de cette année.vivement la VF!!!
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 août 2012
J'ai réellement était surprise par ce livre! Au début j'étais assez réticente a le lire mais toute fois j'avais envie de commencer une nouvelle série de livre donc je mis suis mise et clairement je ne le regrette absolument pas !!
J'ai étais embarquer dans l'histoire des le début Un seul mot à dire : EXTRA !
Je n'ai pas pu me détacher du livre et j'ai donc passer toute la nuit a le dire jusqu'au bout . Je vais donc de ce pas acheter le Tome 2 et 3 en espérant avoir autant de plaisir à les lire que ce premier tome !
Je le recommande vivement!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 septembre 2012
J'ai mis beaucoup de temps à me décider à lire cette série et j'ai bien aimé.
N'étant pas une grande fan de démons, ce livre a su tirer son épingle du jeu grâce à une enquête bien présente sur un tueur en série, un Seigneur Démon énigmatique à la beauté sensuelle mais au comportement létal, et une héroïne qui fait ses débuts à la brigade criminelle, invocatrice à ses heures ayant une prédisposition à la magie arcanique.
Ce tome 1 a aiguisé mon appétit et piqué ma curiosité pour la suite.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2014
Kara jeune inspectrice de police en Louisianne possède une particularité étonnante , elle est capable d'invoquer "des démons"disons plûtot des êtres puissants et mystérieux venus d'un autre monde , l'auteure met en scène une héroïne pleine de ressources et bourrée d'humour qui concilie ses deux "activités"avec parfois un peu de difficultés ;la plume est alerte avec un bon rythme .Un vrai plaisir
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus