Commencez à lire La Montagne magique (Littérature étrangère) sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible
 

La Montagne magique (Littérature étrangère) [Format Kindle]

Thomas Mann
4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (23 commentaires client)

Prix Kindle : EUR 9,99 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet

App de lecture Kindle gratuite Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 9,99  
Broché EUR 34,50  
Poche EUR 9,60  
Broché --  
Relié --  
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !






Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

La Montagne magique n’est pas seulement le chef-d’œuvre de Thomas Mann, mais l’un des chefs-d’œuvre de la littérature universelle du XXe siècle. Ses personnages sont présents dans toutes les mémoires : Hans Castorp, Clawdia Chauchat, Settembrini, Naphta, Peeperkorn, etc. La trame romanesque de l’œuvre, qu’on a souvent rapprochée du Wilhelm Meister de Goethe, ne l’est pas moins. Aussi nous bornerons-nous à reproduire le jugement du grand critique que fut Edmond Jaloux :

« La Montagne magique est le roman le plus important qui ait paru en Europe depuis 1900, et je pense, le plus beau. Et le Prix Nobel lui a été décerné à juste titre. Cette œuvre a le mérite de ne ressembler à aucun roman antérieur. Dans la plupart des romans, même des meilleurs, il est rare de ne pas distinguer un accent déjà familier : ici, Balzac ou Stendhal ; là, Emily Brontë ; plus loin, Fro-mentin ou Flaubert, Tolstoï ou Dostoïevski. Avec la Montagne ma-gique, nous n’entendons rien de pareil. La naissance de la fièvre chez Hans, ses deux scènes d’amour, Clawdia, sa vision dans la neige, son dernier colloque avec Peeperkorn, la mort de Ziemssen sont des choses d’une nouveauté absolue, des créations complètes. Et de même les curieuses figures de Settembrini, de Naphta et du Hollandais. Enfin, la valeur pour ainsi dire symphonique du livre est faite du quadruple thème de la Vie et de la Mort, du Temps et de l’Amour, qui, tantôt concret et tantôt abstrait, tantôt développé dans une atmosphère passionnelle, tantôt dans une atmosphère idéologique, forme un climat, donne à la Montagne magique son air de roman épique. Soutenue par ces quatre éléments, elle peut s’élever à la fois sur plusieurs plans, les uns philosophiques, les autres réalistes, ceux-ci symboliques ou moraux, et nous donner ainsi le sentiment d’une représentation très vaste du drame humain que nous vivons tous. »

Illustration de couverture : Caspar David Friedrich, « Der Watzmann » (1824-1825), détail. Nationalgalerie Staatliche Museen Preussischer Kultur-besitz, Berlin.

Quatrième de couverture

Un jeune homme, Hans Castorp, se rend de Hambourg, sa ville natale, à Davos, en Suisse, pour passer trois semaines auprès de son cousin en traitement dans un sanatorium. Pris dans l'engrenage étrange de la vie des "gens de là-haut" et subissant l'atmosphère envoûtante du sanatorium, Hans y séjournera sept ans, jusqu'au jour où la Grande Guerre, l'exorcisant, va le précipiter sur les champs de bataille.

Chef-d'oeuvre de Thomas Mann, l'un des plus célèbres écrivains allemands de ce siècle, La Montagne magique est un roman miroir où l'on peut déchiffrer tous les grands thèmes de notre époque. Et c'est en même temps une admirable histoire aux personnages inoubliables que la lumière de la haute montagne éclaire jusqu'au fond d'eux-mêmes.


Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1473 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 772 pages
  • Editeur : Fayard (26 mars 1985)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B005P6QT9U
  • Word Wise: Non activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (23 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°10.063 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Souhaitez-vous faire modifier les images ?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Séduction, maladie, mort 13 septembre 2014
Par HOANG THUY DUNG TOP 1000 COMMENTATEURS
Format:Poche
La montagne, c’est ce lieu éthéré où se réfugiaient ceux qui voulaient fuir le monde pour méditer et se purifier, le Zarathoustra de Nietzsche, les taôistes de la Chine antique, les bodhisattvas de l'Inde, le beatnik Kerouac et ses amis bouddhistes en quête du Nirvana, et tutti quanti.
Hans Castorp, le héros de « La Montagne magique », lui, n’y allait juste que pour rendre visite à son cousin, en cure à la station thermale de Davos. Il va s’enliser dans la magie des lieux et son séjour, prévu pour 3 semaines va durer 7 ans.
A l’époque, Davos accueillait l’intelligentsia du monde entier venu soigner ses rhumatismes et ses souffles au cœur, et constituait un microcosme de l’élite internationale. Le héros trouve donc à ses côtés des personnages typiques : l’humaniste Settembrini, défenseur du progrès par la raison en perpétuel conflit avec le jésuite Naphta, apologue de l’irrationnel et contempteur de la société bourgeoise; l’hédoniste Pepperkorn et sa compagne Clawdia Chauchat ; le docteur Krokovski, adepte de la psychanalyse ; tout ce beau monde censé représenter l’Allemagne de Weimar déchirée par des idéologies contradictoires, dont Castorp s’emploiera à en faire la synthèse, mais sa raison ne lui sera d’aucun secours lorsque, séduit par l’ensorcelante Clawdia, il va sombrer dans une pathologie bien singulière.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
35 internautes sur 39 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 chef-d'oeuvre 15 mai 2007
Par mita
Format:Poche
C'est un roman pour lequel il faut prendre son temps - et le temps en est d'ailleurs l'un des sujets centraux (surtout la perception subjective du temps qui passe, sa relativité). Même les passages qui peuvent paraître un peu longs (et il y en a certains) font ainsi partie du processus de lecture qui devient un processus d'appropriation et d'apprentissage - une expérience forte et unique, à conseiller absolument.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Whitey
Format:Poche
Cela fait très longtemps que je voulais lire ce bouquin.
Je m'intéressais à Thomas Mann, souvent cité par Joseph Campbell dans ses entretiens avec Bill Moyers dans le recueil "La Puissance du Mythe".
Apparemment Mann était l'un des maîtres de Campbell.
"La Montagne Magique" est un roman assez lourd à lire, notamment les dialogues entre Settembrini et Naphta, pour lesquels il faut faire preuve d'une certaine érudition afin d'en apprécier toute la richesse.
C'est clairement un roman initiatique, parfois onirique, et qui présente une parabole fort intéressante sur la perception et le rapport au temps.
A conseiller donc sans retenue, mais faire le choix de cette lecture au bon moment, pas comme moi en vacances car le sujet n'est pas vraiment approprié...
A lire au coin du feu avec un bon whisky à la main lorsque le ciel est gris, et certainement pas sur une plage pendant des vacances en famille !
C'est la raison pour laquelle je n'accorde que quatre étoiles...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
46 internautes sur 53 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre incontournable. 3 octobre 2002
Format:Poche
En toute subjectivité, Thomas Mann est pour moi le plus grand auteur allemand de ce siècle et ce n'est pas peu dire.
La montagne magique est un roman d'une inestimable puissance tant par le style classique de l'écriture que par l'histoire racontée; la narration elle-même mais aussi le parcours que l'on fait en accompagnant Hans Castorp depuis le jour où il rend visite à son cousin dans un sanatorium, découvre cet univers de personnes malades et enfin de ces rencontres tout au long de ce séjour. Le livre est profond et lorsque je suis arrivé à la fin du voyage, j'ai ressenti comme une tristesse, celle d'avoir fini le livre.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Armez-vous de patience, la guerre vaut d'être livrée 27 juillet 2011
Par Rosebud33
Format:Poche
Le roman de l'ennui par excellence. D'une longueur infinie... mais d'une justesse et d'une beauté incroyable. Un monument de la littérature mondiale, certes difficile à gravir mais indispensable. Je l'ai lu en deux fois, en reprenant mon souffle avec un polar bien nerveux entre les deux parties. Les dernières pages sont stupéfiantes... mais n'ont strictement aucun intérêt si vous cherchez à les lire avant d'avoir lu le reste, elles ne sont stupéfiantes que par contraste avec le reste de l'oeuvre.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
18 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 le plus grand chef d'oeuvre du 20e s. 11 novembre 2011
Par Navada
Format:Broché
De l'influence de la maladie sur le génie. De l'attrait de la maladie au point de la souhaiter jusqu'à en mourir.

C'est vrai. Pas simple à lire. On le commence à 18 ans, on l'abandonne. On le reprend à 40, on le termine puis on le comprend à 50. J'attends toujours de rencontrer quelqu'un avec qui en discuter sérieusement. Cet ouvrage vous marque profondément mais il faut le lire jusqu'au bout.

Les ouvrages de Thomas Mann, comme tant d'autres, finirent en autodafe sous le IIIe Reich. Prix Nobel en 1929, je ne comprends pas pourquoi son oeuvre ne figure pas dans La Pleiade. Quelqu'un peut-il me renseigner ?

A conseiller également : Mort à Venise, bien sûr mais surtout les Buddenbrook et ce petit bijou inachevé que sont les Confessions de Felix Krull
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
2.0 étoiles sur 5 long...
Malgré une recommandation d'un professeur en sociologie je suis très déçue. Beaucoup de mal à entrer dans le livre descriptif... Lire la suite
Publié il y a 4 mois par Belleannabelle
4.0 étoiles sur 5 Un roman miroir dans lequel " se réflechir"
Un monument de la littérature allemande du siècle dernier, exhumé des rayons de ma bibliothèque, à l'occasion du Centenaire de la Grande Guerre... Lire la suite
Publié il y a 6 mois par dominique @ Rio de Janeiro
3.0 étoiles sur 5 L'amour, la maladie : une même fuite simplificatrice devant la...
Le début de l'oeuvre est brillant : le lecteur, tout comme le héros Hans Castorp, se trouve gagné par l'atmosphère de malaise qui peut gagner un... Lire la suite
Publié il y a 15 mois par Lonesome cowboy
4.0 étoiles sur 5 Grand roman malgré certaines longueurs
Que de chemin parcouru entre l'arrivée au Dorf de "l'ingénieur" et son départ quelques années après, que dire de cette fresque sinon qu'elle est... Lire la suite
Publié il y a 16 mois par Eric B
2.0 étoiles sur 5 Trop lent
Difficile d'adhérer au style de Thomas Mann: de longues phrases, beaucoup de descriptions, un style très contemplatif et très, très peu d'action. Lire la suite
Publié il y a 17 mois par Fanico
4.0 étoiles sur 5 Époustouflant !!!
Un livre magnifique, à déguster en vacances, la langue est superbe , la traduction aussi,une vraie découverte qui donne envie de lire les autres œuvres de... Lire la suite
Publié il y a 19 mois par Marie Catherine Jaeger
3.0 étoiles sur 5 Chef-d'oeuvre, mais édition imparfaite
Le roman est au-dessus de tout jugement. Mais l'édition électronique est imparfaite : manquent les deux pages d'avant-propos de la plume de Thomas Mann... Lire la suite
Publié il y a 21 mois par LAFITE
5.0 étoiles sur 5 Pas ennuyeux du tout
Je n'en rajouterai pas suite aux articles élogieux qui précèdent sur ce formidable roman. Lire la suite
Publié il y a 22 mois par Ousarsiph
4.0 étoiles sur 5 Avec le temps.
J'ai nommé Gustav Mahler responsable de la bande originale parce que La montagne magique sonne comme une symphonie de ce compositeur à mes oreilles. Lire la suite
Publié le 1 juin 2012 par Ralph
5.0 étoiles sur 5 Un greffier génial...
Robert Walser avait affirmé que Thomas Mann écrivait comme "un greffier", mais quel greffier, le greffier des mouvements de l'âme humaine! Lire la suite
Publié le 24 février 2012 par La fouine
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique