La Philosophie d'Épicure et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire La Philosophie d'Épicure sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

La Philosophie d'Epicure : De finibus Livre 1 [Poche]

Cicéron , Cyril Morana
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 2,49  
Poche --  

Description de l'ouvrage

27 août 2002 La petite collection (Livre 387)
En 45 avant J.-C., de retour à Rome, après les déconvenues politiques et les exils que lui a causés la guerre civile entre César et Pompée, Cicéron se tient à l'écart de la vie publique et consacre ses loisirs forcés à la philosophie. Au soir de sa carrière d'homme politique et d'orateur, il s'interroge sur le bonheur dans son traité De Finibus Bonorum et Malorum. Dans le Livre I, il compile les conceptions développées par Épicure, avant de les discuter. Son étude constitue une somme d'informations sur des écoles dont le détail des doctrines serait aujourd'hui perdu s'il ne les avait rédigées. Car il ne subsiste que trois lettres et quelques fragments de l'œuvre d'Épicure. Cicéron, qui souhaita ardemment que la culture héritée des Grecs, longtemps suspecte à Rome, se diffuse, réussit parfaitement, au-delà de son siècle, à nous transmettre une remarquable synthèse de la philosophie du jardin.

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Détails sur le produit

  • Poche: 80 pages
  • Editeur : Mille et Une Nuits (27 août 2002)
  • Collection : La petite collection
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2842056698
  • ISBN-13: 978-2842056698
  • Dimensions du produit: 15 x 10,5 x 0,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 288.818 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
47 internautes sur 48 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Alternative épicurienne 30 septembre 2002
Par Xanthippe VOIX VINE
Format:Poche|Achat vérifié
Les textes épicuriens disponibles à un prix accessible ne sont pas légion. On connaît bien les 3 lettres du Maître et l'opus du disciple Lucrèce. On connaît moins, et on le devrait pourtant, ce texte de Cicéron, le contemporain de Lucrèce (également son éditeur), qui résume et éclaire sous un jour parfois nouveau la philosophie d'Epicure. A la manière de Platon, Cicéron organise un dialogue entre un sectateur d'Epicure et d'autres protagonistes dont Cicéron lui-même. Le tout se lit avec aisance grâce aux nombreuses notes éclairantes et on doit signaler une postface fort érudite et instructive.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Poche
Cicéron maîtrise la philosophie d'Epicure. Amoureux de la culture latine, il s'est évertué à la démontrer supérieure à celle grecque, en traduisant et véhiculant les oeuvres des philosophes de l'Hellade.

Cicéron démonte cette philosophie (la physique atomiste de Démocrite) et laisse ensuite à l'un de ses disciples la liberté de la défendre. A la question du philosophe,

- "Quelle est la fin, le but suprême, le terme ultime auquel il faut rapporter toutes les vertus, toutes les bonnes actions, les droites conduites ?" (p.14), le disciple d'Epicure répond :
- "Or, tous les philosophes nous disent que le plus grand des biens, le bien suprême (...) est ce qui, ne se rapportant à rien, constitue ce précisément à quoi toutes choses se rapportent; il faut donc m'accorder que le souverain bien est donc de vivre dans le plaisir." (p.39)

La quête du plaisir, qu'il distingue de celle de la débauche, absence de retenue qui rend esclave celui qui s'y adonne, est bien l'ultime fin de la vie de l'Homme, un homme raisonnable, pondéré, qui sait mesurer le réel à l'aune seule de ses sens.

"Il fait des sens le critère du jugement sur le réel" (p.23)

La dissertation sur les déclinaisons du plaisir (le corps, l'âme) ballade le lecteur sur un terrain de nuances qui ne convainquent guère le philosophe à la recherche de la vérité.

Ne serait-on pas, en fin de compte, en présence d'une philosophie qu'adopterait sans difficulté aucune l'honnête bourgeois cible privilégiée de Léon Bloy (cf.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?