EUR 7,80
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La Plus Vieille Cuisine du monde Poche – 12 octobre 2006


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,80
EUR 7,80 EUR 10,62
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 10,39

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La Plus Vieille Cuisine du monde + Histoire des peurs alimentaires : Du Moyen Age à l'aube du XXe siècle + Nourritures canailles
Prix pour les trois: EUR 27,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Amazon.fr

Auguste Escoffier (1847-1935), l'empereur des cuisiniers, imaginait les tous premiers instants d'une éventuelle histoire de la table. Ça avait débuté comme cela, disait-il : le peuple de nos ancêtres, "chétive tribu, gîtait dans de sombres cavernes, se nourrissant de racines sauvages, de poissons crus et de la chair, pantelante encore, des animaux qu'ils venaient de tuer à coups d'épieu". Sombre tableau. La réalité a dû être pire encore. Un million d'années avant Jésus-Christ, les premiers "hommes" cueillent des fruits, pommes sauvages, mûres, baies de sureau ; ils ramassent des champignons, déterrent bulbes et racines. Ils mangent des feuilles, des vers de terre, des mouches et des sauterelles, parfois de petits animaux. Ils se contentent de repas froids. Plus tard, l'homme de Neandertal apprécie régulièrement la saveur de la viande grillée, peut-être aux herbes... puis l'homme de Cro-Magnon discute de choses et d'autres autour d'un feu en dégustant une pièce de viande assaisonnée à la cendre, faute de sel. Il cuit, mélange les saveurs, confectionne des ragoûts, prépare des soupes et des bouillies... Longtemps, le texte De la cuisine d'Apicius, célèbre gourmand, goinfre et gourmet romain du début de notre ère, a été considéré comme le plus ancien ouvrage de conseils et recettes culinaires. Mais voilà que certains chercheurs ont exhumé de l'université de Yale trois tablettes originaires de la Mésopotamie du Sud, datées de 1600 environ avant notre ère, consignant une quarantaine de recettes. Ce sont inscrits là des bouillons de cerf, de gazelle et de chevreau, des bouillies de navets, des pigeons cuits dans un chaudron avec gésier, fressure et intestins... Autant de recettes qui révèlent un art du bien manger. Historien, assyriologue, Jean Bottéro reproduit et commente précisément ces tablettes, représentant la plus vieille cuisine du monde (du moins parvenue réellement jusqu'à nous), et les replace dans leur contexte historique et social. C'est de bout en bout à la fois pédagogique et amusant ! --Céline Darner --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Quatrième de couverture

Comment la gastronomie est-elle née en Mésopotamie, il y a près de 4000 ans ? C'est à cette découverte remarquable que nous invite Jean Bottéro dans un livre savant et savoureux. Les plus anciennes recettes de cuisine connues remontaient à Apicius, un latin gourmet... Or voici que trois tablettes d'argile, d'écriture cunéiforme, viennent enfin de livrer leurs secrets et nous font faire un bond prodigieux dans le temps, environ 1700 avant notre ère ! Trois tablettes, une quarantaine de recettes. Non une cuisine quotidienne, mais plutôt des plats, apprêtés pour la table des Grands ou l'ordinaire du Roi. Une cuisine à l'eau, révolution considérable par rapport à la simple exposition au feu. Viandes, légumes, condiments (poireaux et ail notamment), herbes multiples composent une nourriture assez étrange parfois, un peu lourde à notre goût. Mais pas au point que l'on n'ait pu réaliser, à la lettre, un « tourteau de petits oiseaux ». Ces recettes vénérables, Bottéro les entoure de tout un contexte quotidien, littéraire, social, voire sacré. Des recettes, il passe aux accompagnements, le pain, la bière, le vin, tardivement connu. Il évoque les cuisiniers, les repas et les festins. Il est aussi question de l'entretien des morts et de la table des dieux. Babylone est aussi un berceau de notre culture. II y a dans ce livre, outre un grand savoir, jamais pesant, une manière d'affection à l'égard de ces grands ancêtres à qui l'auteur a voué une large partie de sa vie, comme si, l'âge venu, sa tendresse pour eux se donnait libre cours.

Jean Bottéro, historien de la Bible et assyrioloque, a écrit de nombreux ouvrages. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.



Détails sur le produit

  • Poche: 199 pages
  • Editeur : Points; Édition : Louis Audibert (12 octobre 2006)
  • Collection : Points Histoire
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 202086052X
  • ISBN-13: 978-2020860529
  • Dimensions du produit: 18 x 1 x 10,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 177.547 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Laura Neulat sur 9 octobre 2007
Format: Poche
L'auteur nous régale tout au long des presque 200 pages de sa passion pour la Mésopotamie et pour la cuisine. On découvre avec bonheur le contenu exact des tablettes cunéiformes trouvées dans le sud de la Mésopotamie, et il nous aide à mieux en comprendre le contenu, à les déchiffrer, en quelque sorte. Dates, pain, bouillon, volaille, et bière, nous voilà à table !
Un petit peu de manque de clarté entre Sumériens, Assyriens, Babyloniens, pour un souci de facilité de lecture, je pense.
Mais on lit ce livre avec bonheur. Bon appétit!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?