Amazon rachète votre
article EUR 5,32 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La Révolte des élites et la Trahison de la démocratie Broché – 15 avril 2003


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 15,94
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 50,00

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés



Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Né en 1932 à Omaha et décédé en 1994, Christopher Lasch était le fils de l’écrivain et journaliste Robert Lasch, qui fut dans les années quarante le principal éditorialiste du Chicago Sun Times, et qui reçut en 1966 le prix Pulitzer. Il enseigna l’Histoire à l’université et publia de nombreux ouvrages, parmi lesquels La Culture du narcissisme. Figure majeure du marxisme américain des années 70, devenu par la suite “aussi inclassable que H.D.Thoreau” (Richard Rorty), il est resté jusqu’à sa mort l’un des analystes les plus lucides et des critiques les plus intransigeants des évolutions du capitalisme moderne.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 5,32
Vendez La Révolte des élites et la Trahison de la démocratie contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 5,32, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 272 pages
  • Editeur : Climats (15 avril 2003)
  • Collection : Sisyphe
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2841580369
  • ISBN-13: 978-2841580361
  • Dimensions du produit: 20,4 x 14 x 2,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 596.884 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

28 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile  Par Eric Terranulla sur 10 avril 2009
Format: Poche
Christophe Lasch, professeur d'histoire dans une obscure fac américaine est décédé en 1994. Pourtant il est l'auteur d'une des oeuvres les plus pertinentes de la sociologie américaine contemporaine. Par des biais inattendus et souvent intuitifs, Lasch dévoile un pan inexploré de notre temps. Sa capacité à mettre en relation l'informulé, à dévoiler des rapports sociaux ou des mécanismes collectifs en fait un auteur sans équivalents.

L'idée fondamentale de Lasch est que des élites sans racine, composées d'happy fews issus de la classe moyenne par la méritocratie se sont emparées du pouvoir culturel. Et qu'au nom d'une idée de réseau, d'interrelation personnelle dans les structures intellectuelles (universités, médias, etc...), elles se sont coupés du peuple. Et même pire : lui font la guerre, l'accusent de racisme, de passéisme, de moralisme, de bigotisme, etc... La révolte sociale est en conséquence totalement anéantie par le fait que ceux qui la portent sont ceux-là même qui constituent l'élite. Et qu'ils ne se révoltent qu'en fonction de leurs intérêts narcissiques et égotistes.
Lasch compare ensuite ce qu'est cette élite actuelle, ce qu'elle porte comme ambitions avec le projet démocratique américain originaire. Le décalage est patent. On ne peut cependant résumer le livre par cette seule thèse.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
27 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jules Alexandre Théophraste de Corvée de Ch...., dit "Dupond" TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 24 septembre 2007
Format: Poche
La découverte de Lasch a été pour moi exceptionnelle, ayant lu plus jeune "la trahison des clercs" de Julien Benda. Lasch étudie comment les élites de notre époque "moderne" se rebellent contre le peuple et refusent d'assumer leur tâche consistant à gérer la transformation de la société face au progrès technique pour gérer leur propre contemplation de nombril à force de démagogie. Cet ouvrage aurait pu aussi s'appeller "comment la gauche est devenue de droite... et vice Versa".
Lasch prend à contrepied le discours sur le populisme en dénonçant le mépris du peuple qu'il recèle pour mieux conforter la confiscation du pouvoir par les élites.
Ecrit juste avant sa mort en 1994, les analyses de cet ouvrage n'ont fait que se confirmer.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
29 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile  Par Michel sur 28 juillet 2009
Format: Poche
Le diagnostic porté par Christopher Lasch sur l'attitude en porte-à-faux de nos élites est d'une lucidité remarquable.
L'ouvrage se révèle toutefois difficile à lire pour plusieurs raisons.
La première ne tient pas à l'auteur mais à un parti-pris de l'éditeur: comme la plupart des ouvrages publiés dans la collection "Champs", il est imprimé dans une typographie microscopique (sans parler des notes de bas de page, carrément illisibles).
D'autres difficultés se présentent pour un lecteur français:
- le vocabulaire employé fait appel à des termes dont le sens, dans le contexte américain, n'est pas le même qu'en français courant ("libéral", "populisme", etc.) et, d'une façon générale, la traduction est relativement laborieuse, ce qui donne un style assez lourd;
- Lasch puise ses exemples et ses références chez nombre d'auteurs américains quasiment inconnus chez nous (dans certains chapitres, les citations ou références représentent une bonne moitié du texte), du moins du grand public (dont je fais partie).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jules Alexandre Théophraste de Corvée de Ch...., dit "Dupond" TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 9 avril 2006
Format: Broché
La découverte de Lasch a été pour moi exceptionnelle, ayant lu plus jeune "la trahison des clercs" de Julien Benda. Lasch étudie comment les élites de notre époque "moderne" se rebellent contre le peuple et refusent d'assumer leur tâche consistant à gérer la transformation de la société face au progrès technique pour gérer leur propre contemplation de nombril à force de démagogie. Cet ouvrage aurait pu aussi s'appeller "comment la gauche est devenue de droite... et vice Versa".

Lasch prend à contrepied le discours sur le populisme en dénonçant le mépris du peuple qu'il recèle pour mieux conforter la confiscation du pouvoir par les élites.

Ecrit juste avant sa mort en 1994, les analyses de cet ouvrage n'ont fait que se confirmer.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?