undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles6
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Prix:12,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Fort de l'indéniable complémentarité de ses deux réalisateurs qui le cosignent - Steve Sekely responsable de The scar et Freddie Francis qui après s'être illustré comme brillant opérateur se distingua à la mise en scène de films horrifiques (Trog, ultime apparition de Joan Crawford, c'est lui) - The day of the Triffids (1963) fait partie de ces films que le temps pare d'une irrésistible patine kitsch. Inspiré du classique de John Wyndham, ce long métrage a pour héros un marin qui vient de se faire opérer des yeux. Grand bien lui en a pris car lorsqu'il retire ses bandages c'est pour se rendre compte que le passage de météorites a rendu aveugle la plupart de la population mondiale répandant par ailleurs la semence de plantes mobiles (oui, oui) et carnivores. Drapé du charme poétique d'une époque où les effets visuels tenaient d'un bric à broc qui, personnellement, me parle beaucoup plus que le tout plein numérique actuel, The day of the Triffides, outre certains de ses plans qui, par leurs couleurs, évoquent des aquarelles, bénéficie d'un scénario élémentairement chiadé de Bernard Gordon dont la bienvenue naïveté ramène directement le spectateur sur les chemins de l'imaginaire enfantin. Avec ses deux héroïnes qui s'époumonent délicieusement, son phare isolé tout droit sorti d'un volume de la bibliothèque verte et son solide marin qui combat coûte que coûte les créatures chlorophylliennes (Howard Keel en répétition puisqu'il côtoiera deux décennies plus tard, sous le nom de Clayton Farlow, une espèce tout aussi dangereuse : les Ewing du feuilleton Dallas), le film se savoure comme une délicieuse madeleine de Proust. Madeleine annoncée restaurée (ratio 16/9 2:35) en vost uniquement dont l'on peut néanmoins déplorer l'état pas toujours satisfaisant (euphémisme) de la copie proposée. D'une durée de 93 minutes, le film est accompagné d'un bonus : Les Triffides et la SF britannique. Nota bene : le visuel du dvd que j'ai reçu n'a rien à voir avec celui ici proposé.
22 commentaires|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 17 juillet 2014
Ce film réalisé par le metteur en scène americano-hongrois Steve Sekely, auteur de quelques bonnes Séries B (Sitting Bull, The scar) est la première adaptation à l'écran du formidable roman de SF britannique The Day of the Triffids qui est devenu Outre Manche un classique étudié même en classe. Comme dans tous ses romans, Wyndham privilégie la psychologie des personnages confrontés à un désastre planétaire qui met alors à mal - oh! shocking - le traditionnel flegme britannique, ici avec l'invasion de la Terre par une plante carnivore proliferante. Si le film suit peu ou prou, l'intrigue du roman, il privilégie évidemment le spectaculaire sur le socio-psychologique qui caractérise le roman. Bonne interprétation de Howard Keel et Nicole Maurey, effets spéciaux d'époque et une intrigue que l'on suit avec plaisir. La fin est un peu bâclée et n'a rien à voir avec celle du roman. Ce film n'existait en DVD qu'en anglais sans sous-titres et on salue donc cette nouvelle parution à l'image bien plus soignée de ce qui demeure un classique du cinéma SF des années 60.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2016
collectionneur, de ce films anticipation anciens, je n'ai pas été déçu! Je le connaissais en livre !Bien présenté et interprété!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 octobre 2014
Un film nul, sexiste, mal filmé, comme film d'horreur c'est une véritable catastrophe, moi qui croyait avoir le même plaisir que dans "la petite boutique des horreur", 'l'ile du docteur moreau" et évidemment La nuit du chasseur, l'ennui a succédé au fou-rire...
11 commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 août 2014
Extra. Parfois difficile de trouver des vieux films surtout les premières versions.
Il serait agréable de pouvoir disposer de plus de versions "originales".
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 septembre 2014
La Science Fiction britannique a toujours été marquée par les fléaux et la survie des héros: pandémies, invasions, et quête d'un abri.
La référence en la matière !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,29 €