undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

42
4,3 sur 5 étoiles
La Rêveuse d'Ostende
Format: PocheModifier
Prix:6,60 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 juillet 2010
Unê femme raconte à son hôte l'incroyable histoire d'amour qu'elle a vécu, une femme tue son mari qu'elle haïssait, une infirmière s'occupe d'un aveugle, un homme part en vacances avec sa cousine, une vieille femme attend inlassablement sur le quai d'une gare...

Ce recueil de cinq nouvelles est censé montrer "le pouvoir de l'imagination dans nos existences", or j'ai plutôt trouvé les personnages crédules et influençables. Les personnages en arrivent à commettre des actes graves pour des raisons insensées ! J'ai été décue de sytématiquement deviner le dénouement !
Reste le style d'Eric-Emmanuel Schmitt qui arrive à nous divertir malgré tout... c'est le premier livre que je lis de cet auteur, j'en lirais quand même un autre pour pour pouvoir réviser mon opinion.

"Un matin, il y a plus de cinquante ans, je me suis réveillée avec la conviction qu'il allait m'arriver quelque chose d'important. Etait-ce une prémonition ou un souvenir ? Recevais-je un message de l'avenir ou suivais-je un rêve que j'avais en partie oublié ? En tout cas, un murmure du destin avait profité de mon sommeil pour déposer une certitude en moi : un évènement allait se produire."
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 novembre 2008
j'ai découvert Eric Emmanuel Schmitt par ce recueil de nouvelles; quelle bonne surprise ! je cours vite acheter les autres !
Chacune des histoires montrent comment l'imagination peut parfois boulverser des vies. Les personnages de ces nouvelles sont attachants. On entre dans ces histoires avec une extraordinaire facilité. Une écriture simple et efficace qui nous laisse nous aussi rêveuses!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 16 février 2008
Encore un très bon moment à passer avec Eric-Emmanuel Schmitt !!

Cinq histoires qui pourraient avoir comme lien une interprétation qu'a l'un des personnages de ce qu'est vraiment un autre personnage... interprétation erronée et qui les conduit souvent à des erreurs irrémédiables !

Qui est cette femme, handicapée, seule, qui raconte des chose qu'on n'ose croire ?
Qui est cet homme, quelle est vraiment sa relation avec sa femme qui le tue, son amour étant devenu haine ?
Qui est cet homme, gravement accidenté, et qui est cette infirmière ? Est-elle vraiment comme il se l'image, cloué dans son lit d'hôpital, aveugle et paralysé ?
Qui est la cousine célibataire de cet homme célibataire ? Il partent en vacances ensemble depuis si longtemps, se connaissent-ils vraiment ?
Qui est cette femme qui depuis des dizaines d'année attend... mais qui attend-elle donc sur le quai de cette gare ?

A chaque fois l'auteur nous offre un magnifique portrait de ses personnages.

Encore une fois, bravo et merci !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Il existe un style Eric-Emmanuel Schmitt.
C'est ce qui m'est apparu à la lecture (ou plutôt, pour ce qui me concerne, à l'écoute puisque j'ai opté pour la version audio) de ces cinq nouvelles.
Ce style, c'est celui que j'ai reconnu tout de suite dès la première nouvelle, "La rêveuse d'Ostende", qui m'a curieusement fait penser au "dix enfants que madame Ming n'a jamais eus", que j'avais lu peu auparavant ; un peu trop penser, même, car le contenu de l'histoire semble d'une inspiration étonnamment proche, à tel point que le court roman sorti plus récemment sonnerait presque comme une réédition d'un même thème, mais dans une situation et des personnages différents. Y aurait-il donc une thématique Eric-Emmanuel Schmitt ?

Si thématique il y a, je dirais qu'elle tourne autour du secret.
Ce que chacun de ces personnages a en commun, c'est un secret enfoui au fond de lui et que nul autre ne connaît.
Secret intime qui finit toujours par resurgir, dans des situations fort dissemblables, et sans forcément l'assentiment du personnage considéré, quand il ne l'emporte pas d'ailleurs tout simplement avec lui (et le seul lecteur, encore que pas toujours), laissant entrevoir une personnalité et des sentiments profonds que nul ne peut deviner.

Et c'est là qu'apparaît une seconde thématique, qui est celle des apparences.
Si nul ne peut deviner le secret qui est celui de chacun de ces personnages, c'est que nous sommes tous victimes des apparences.
Que se cache-t-il derrière telle vieillarde dont on a peine à imaginer qu'elle a pu être tout autre quelques décennies avant, être jeune, belle, dynamique ou tout ce qu'on peut imaginer d'autre ?
Que se passe-t-il dans l'esprit de cet homme qui semble peut-être engourdi par le temps, manquant d'empathie, trop peu démonstratif ou affectif ?
Que se passe-t-il dans le cerveau de cette femme peu expressive, si discrète et qui semble transparente tant elle manque tellement de confiance en elle ?
Que se cache à lui-même cet homme qui prend des postures que seul son inconscient pourrait expliquer ?
Quel secret dissimule cette femme au comportement étrange, que nul ne comprend mais qui pourtant recèle bien une explication ?

Cette double thématique du secret du coeur et de la force des apparences est intéressante.
Eric-Emmanuel Schmitt parvient bien à nous distraire et nous guider à travers ces cinq histoires courtes dans les tréfonds de l'esprit humain ; avec une légèreté et un humour permettant de relativiser leur portée.
D'importance inégale, l'ensemble se tient toutefois assez bien, surtout lorsqu'il est servi, comme dans la version audio, par la force de conviction et la voix prenante de Pierre Arditi, dont vous n'avez peine à imaginer le talent si vous connaissez l'acteur et homme de théâtre.

Au total, un volume distrayant. Parfait, par exemple, pour un mois d'Eté et de bons moments de détente, comme ce fut le cas pour ma part.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 19 février 2012
Ayant beaucoup aimé le recueil de nouvelles « Concerto à la mémoire d'un ange », je me suis précipitée sur ce livre audio et j'ai eu le même plaisir de découvrir d'autres nouvelles et surtout de se faire bercer par la voix de Pierre Arditi. Il y apporte vraiment beaucoup !
Quant au livre, je partage l'avis de certains : les premières histoires sont captivantes et au fur et à mesure, la tension s'estompe et j'étais de moins en moins happée par les histoires.... Peut-être, est-ce un surdosage ? Mais dans tous les cas je recommande ce livre !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 avril 2013
Derrière le titre du livre se cachent en fait plusieurs nouvelles assez courtes, la première des cinq ayant donné son nom à ce recueil qui se lit en quelques heures.

« La rêveuse d'Ostende » narre la rencontre entre un touriste et sa logeuse flamande, Emma Von A, une vieille dame austère et célibataire qui se confie sur son passé. Derrière ses rides actuelles, la jeune Emma qu'elle fut jadis était-elle vraiment aussi sage que tout le monde le pense ?

« Crime parfait » : Par haine, une quinquagénaire assassine son mari qu'elle ne supporte plus après trente ans de vie commune. Quel fut le déclic qui, trois ans plus tôt, a conduit cette femme à détester , après 27 ans de vie heureuse et sans nuages, un mari aimant et apparemment bien sous tous rapports ?

« La guérison ». Une jeune infirmière au physique ingrat et sans aucune confiance en elle se découvre belle à travers "les yeux" d'un de ses patients devenu aveugle à la suite d'un accident, et qui lui fait une cour assidue.

« Les mauvaises lectures » : Maurice, un prof d'histoire qui a toujours refusé de lire un seul roman de sa vie, part en vacances avec sa cousine Sylvie qui, elle, les adore...Se laissera-t-il tenter par la lecture d'un thriller ? Et si oui... Était-ce finalement une si bonne idée ?

« La femme au bouquet » : A la gare de Zurich, depuis plus de 15 ans, tous les matins une vieille dame apporte son fauteuil pliant et vient s'asseoir sur l'un des quais, un bouquet à la main, sans vouloir en expliquer la raison. Qui attend-elle ? Et pourquoi ? Zat iz ze couestchionne !

Dans l'ensemble c'est très agréable à lire, E.E.S (c'est plus court) a un style à la fois riche et abordable, pas pédant pour autant, et une imagination florissante et parfois coquine. En revanche, à mes yeux, les cinq nouvelles sont d'une qualité inégale, comme si elles avaient été écrites par ordre de primauté et d'intérêt décroissants (comme dirait Vanessa, une collègue juriste). Dans « crime parfait » notamment on peut tiquer sur la justification du facteur déclencheur mais bon ... j'ai plutôt bien aimé les trois premières. La quatrième étant un cran au-dessous des précédentes, pas assez creusée dans son épilogue, et la dernière un peu bâclée et sans de vraies réponses au mystère, dommage pour cette impression d'inachevé quand on referme le bouquin (ou pour ma part, quand on éjecte l'audio-livre, brillamment lu par Pierre Arditi à qui je tire d'ailleurs mon chapeau... Comédien, c'est un vrai métier !)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 décembre 2009
habituée des livres audio, je trouve celui ci hors du commun :les histoires toutes aussi bonnes les unes que les autres,le style,parfait,ciselé tout est plus qu'excellent dans ce recueil, un vrai régal
quant à l'interprétation de mr arditi elle ajoute un intérêt supplémentaire si c'était encore possible, je recommande ,que bu bonheur
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 février 2008
Allez je ne lui mets que 4 étoiles au lieu de 5 car je n'ai vraiment aimé que les 3 premières nouvelles, les 2 dernières ne m'ont pas fait vibrer.
J'ai tout simplement été heureuse de me retrouver dès que je le pouvais avec mon livre ouvert, à poursuivre là où je l'avais laissé pour la dernière fois.
EE SCHMITT revient une nouvelle fois avec des nouvelles comme "Odette Toulemonde", j'avais été séduite la première fois, il m'a de nouveau conquise. Bravo à l'auteur (que j'adore) et merci
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Le démarrage de la nouvelle " la rêveuse d'ostende" (qui donne son nom au recueil) est un peu long. Et puis... on se laisse emporter, comme souvent avec EE Schmitt, d'une page à l'autre, sans le sentir.

Ces nouvelles sont difficiles à classer dans un genre. Il n'y a pas d'action, pas d'histoire d'amour franchement décrite et pourtant... quelque chose est toujours sous-jacent, quelque chose se dégage mais on ne s'en rend compte qu'une fois la nouvelle terminée. Comment l'auteur est parvenu à nous pénétrer si finement, je ne me l'explique pas. En soi, les histoires ne sont jamais exceptionnellement originales mais au final, on a passé une moment extrêmement agréable. Quand on me demande de parler de ce recueil, je dis juste "lis le". je suis incapable d'en parler tant tout est dans le sentiment latent plus que dans le fond.

J'ai eu du mal à lâcher l'une des nouvelles, je l'ai dévorée, avançant au plus vite vers la fin pour savoir enfin. Mais l'auteur a joué avec mes nerfs. grrrrr...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J'ai découvert Eric-Emmanuel Schmitt avec son film, Odette Toulemonde, film que j'ai beaucoup apprécié. Voici donc le premier livre que je lis de cet auteur et je suis un peu mitigée. En effet, je dois dire que ces histoires là m'ont bien embarquée, et que je me suis laissée piéger avec plaisir dans les fausses pistes aménagées. Par contre, il y a ce style qui ne me nourrit pas, et cette impression de "pas assez" que je ne saurais expliquer. Pourtant, ces mots simples sont plutôt efficaces...le décor, les personnages sont là, bien vivants. Alors, je ne sais pas, voilà une lecture que je qualifierais de récréative ! A essayer bien sûr !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran
Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran de Eric-Emmanuel Schmitt (Poche - 28 mars 2012)
EUR 4,90

Si on recommençait
Si on recommençait de Eric-Emmanuel Schmitt (Poche - 17 septembre 2014)
EUR 6,10

L'Enfant de Noé
L'Enfant de Noé de Eric-Emmanuel Schmitt (Poche - 3 mai 2010)
EUR 5,20