Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

La Raison des plus forts : La conscience déniée aux animaux Broché – 22 mai 2010

3 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 38,00 EUR 37,00

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

David Chauvet, juriste de formation est membre fondateur de l'association Droits des Animaux. La Volonté des animaux (DDA, CA, 2008), La Mentaphobie tue les animaux (DDA, 2009). Publie prochainement " Abolitionnisme, welfarisme et mentaphobie " in Klesis - Revue philosophique, 15, 2010. Pierre Jouventin est spécialiste de l'écologie évolutive et du comportement des oiseaux et mammifères, directeur de recherche au CNRS et a dirigé pendant près de quinze ans le laboratoire d'écologie de Chizé. Il a publié de nombreux articles scientifiques dans des revues internationales, a effectué plusieurs missions en Antarctique et Subantarctique. Les Confessions d'un primate (Belin, 1999). Doctorant en philosophie à l'université de Rouen. Enrique Utria a publié Droits des animaux : théories d'un mouvement (DDA, 2007) et " Etre sujet d'une-vie : croyances, préférences, droits " in Florence Burgat, Penser le comportement animal (MSH, Que, 2010).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

3.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
1
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
On trouve une interview des éditeurs de ce livre à cette adresse :

[...]

Voici par ailleurs le sommaire de l'ouvrage :

Sommaire

p. 9
Le propre de l'homme sous le microscope
Pierre Jouventin

p. 39
Les animaux, ces êtres de raison
David Chauvet

p. 61
Sentience et viande
Estiva Reus

p. 75
Idée de nature, humanisme et négation de la pensée animale
Yves Bonnardel

p. 99
Espèces en voie de disparition
Maxine Sheets-Johnstone

p. 109
Le verbe qui voile la violence
Elisabeth Hardouin-Fugier

p. 123
Conscience, souffrance et bien-être de l'animal-objet
Fabienne Delfour

p. 147
Prendre en considération les animaux et non uniquement les primates "supérieurs"
Marc Bekoff

p. 177
Pouvons-nous dénier la conscience aux animaux non-humains ?
Irene Pepperberg

p. 193
Une éthique de la sympathie naturelle
Jean-Claude Wolf

p. 225
La qualification juridique de l'animal
Olivier Le Bot
Remarque sur ce commentaire 10 sur 12 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Une mise à plat philosophique, historique, une réflexion appuyée de faits.
Cet ouvrage est un incontournable si le bon sens de la morale est ce que vous recherchez. Il devrait être utilisé en cours de philo comme en cours de médecine.
Remarque sur ce commentaire 6 sur 8 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
M'intéressant comme un peu comme tout le monde aux questions relatives au traitement des animaux, j'ai acheté ce livre, et ai été très déçue par son contenu. Le livre oscille entre un travail de type universitaire et le tract militant, en confondant deux registres d'expression très différents qui ne font pas du tout bon ménage. Les passages consacrés aux animaux-machines de Descartes sont affligeants, pas même digne d'un étudiant de Master1. A éviter.
Remarque sur ce commentaire 2 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?