EUR 48,70
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La Roue rouge : Premier Noeud - Août 14 Relié – 1 décembre 1983


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié, 1 décembre 1983
"Veuillez réessayer"
EUR 48,70
EUR 48,70 EUR 18,50

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La Roue rouge : Premier Noeud - Août 14 + La Roue Rouge, tome 1: Mars 17 + La Roue Rouge, tome 2 : Mars 17
Prix pour les trois: EUR 123,10

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Quatrième de couverture

L'amère histoire d'un monde qui s'écroule. Une armée abandonnée au massacre et à la captivité par un haut commandement irresponsable. Une société qui court à l'abîme, fascinée par ses illusions. La première partie du roman narre le destin de l'armée de Samsonov, encerclée et décimée en août 1914 parmi les lacs et les forêts de Prusse orientale. La seconde montre le glissement d'un pays riche et prospère vers le chaos, à partir de 1905 et en dépit du redressement opéré par le grand homme d'Etat que fut Stolypine, victime du terrorisme.

Un livre d'histoire, d'abord: celui qui manquait à la Russie depuis qu'elle a eu "son histoire rompue, sa mémoire cassée, ses historiens exterminés". Un livre qui relate des faits et où la plupart des personnages figurent sous leur vrai nom.

Un roman, aussi, parce que les hommes sont là, du paysan-soldat au tsar faible et résigné, dans l'infinie variété de leurs destins et de leurs mondes intérieurs. Inscrits dans cette épaisseur de réalité, les événements s'imposent au lecteur dans tout leur tragique relief originel.

Un miroir, enfin, que l'auteur tend à notre propre époque. Cette "société" qui adule les terroristes et appelle « exécutions » des assassinats, qui applaudit aux défaites militaires, vocifère à la Chambre et publie dans ses journaux n'importe quel mensonge pourvu qu'il affaiblisse le gouvernement, - ce passé ne reflète-t-il pas par bien des traits le présent et l'avenir de l'Occident?

La Roue muge - cette meule de l'Histoire, ce tourbillon de feu qui finit par tout emporter, jusqu'aux révolutionnaires eux-mêmes - est une vaste épopée qui doit conduire le lecteur jusqu'en 1922. Le présent volume - dont une version très incomplète avait paru en 1972 - est le premier de ceux consacrés aux causes et au déroulement de la révolution. Amorcée par Alexandre Soljénitsyne dès 1936 - il avait dix-huit ans cette immense fresque (une vingtaine de « nœuds » sont prévus) s'annonce incontestablement comme la grande oeuvre de sa vie.



Détails sur le produit

  • Relié: 908 pages
  • Editeur : Fayard; Édition : [Nouv. éd. rev., corr. et augm.] (1 décembre 1983)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 221301339X
  • ISBN-13: 978-2213013398
  • Dimensions du produit: 24,1 x 6,7 x 15,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 181.409 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
1
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par zybine, amateur éclairé TOP 100 COMMENTATEURS sur 27 août 2012
Achat vérifié
Absence de disponibilité en poche oblige, on ne lit guère 'La roue rouge' de Soljenitsyne, qui n'est accessible que dans d'onéreux et massifs formats cartonnés. De surcroît, l'oeuvre a été repensée et partiellement réécrite par Soljenitsyne pendant son exil américain et, pour ce qui concerne ce premier volume, il faut veiller à acquérir l'édition Fayard de 1984 - et oublier celle des années 1970 qui se concentre sur les combats de Prusse orientale d'août 1914 sans proposer les admirables retours en arrière de l'édition définitive sur Stolypine et Nicolas II. Roman polyphonique qui met en scène des acteurs divers de la société russe de l'époque au moment où se tiennent les premières batailles de la première guerre mondiale, 'Août 14' comprend trois parties assez distinctes : i) un aperçu de quelques personnages (que l'on retrouvera ultérieurement dans le cycle) et de leurs espoirs et aspiration à ce moment (ce "noeud") de leur vie et de leur pays. Saisissant de brio dans la grande tradition russe classique, amorçant une foule de pistes qui feraient la carrière littéraire de nombreux romanciers, ce prologue cède la place à ... ii) un compte-rendu quasi exhaustif des combats qui se tiennent en Prusse Orientale lors des six premières semaines du conflit. L'accent est mis par Soljenitsyne sur l'impréparation de l'armée impériale et et l'incompétence de sa chaîne de commandement. On rentre dans un niveau d'analyse assez pointu qui ravira les élèves de l'Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr comme les officiers de l'Ecole de guerre.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Franck Boizard sur 10 septembre 2011
Achat vérifié
Du grand Soljenitsyne. Une fresque épique, une sorte de Docteur Jivago à la mode Soljenitsyne. Divisées en noeuds, cette oeuvre est un monument.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Béatrice ANDRES sur 14 juin 2013
Achat vérifié
Passionnant pour les historiens ou autre fan de la Russie. Il faut aimer comprendre pas à pas ce qu'a été la Russie dans cette période si complexe.
l'écriture est un vrai régal
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 11 février 2007
Quelle exceptionnelle oeuvre que celle de Soljenitsyne ! L'auteur réussit brillamment à unir l'Histoire, l'histoire des hommes (ayant réellement vécu ou créés), la psychologie, la spiritualité, la sociologie, l'art. Un chef d'oeuvre d'humanisme.

L'auteur remarquable de "l'Archipel du Goulag" a construit son oeuvre historique de la révolution de 1917, improprement baptisée d'Octobre ( = le coup d'Etat des Bolchéviks), en prenant l'analogie d'un arbre. Entre deux noeuds d'une branche, se devine la ligne droite de ladite branche. C'est au noeud que se construit l'orientation de la branche. Ainsi en va de la Révolution.

Une oeuvre d'exception, poignante et tellement proche de notre actualité.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile  Par Fyo sur 24 janvier 2011
Dans cette suite d'ouvrage SOljénitsyne prouve à ceux qui en douté encore que son analyse totalement réactionnaire, sa haine du communisme son ressentiment profond contre le régime soviétique couplé à son manque de méthodes scientifique qu'il n'est en rien un historien.

En effet, cette oeuvre, limite à vomir est ce que lui-même considéré comme l'une des clefs de voutes de sont analyse du "totalitarisme soviétique". Jugement à l'emporte piéces, analyse tordue et sans fondement la Roue Rouge n'est qu'une énième mise en avant d'un militantisme anti-marxiste et pro-autoritaire sous couvert de faire de l'histoire et caché sous une plume, il faut le reconnaitre, de qualité.

Probablement la pire analyse qui met était donné de lire sur la Révolution Russe, et pourtant étant historien du monde russe et caucasien j'en ai vue...à tel point qu'il n'est pas nécessaire de le savoir assumé par l'auteur pour deviner que celui-ci est évidément partisan du Tsarisme l'un des systémes les plus rétrogrades au monde. Ou selon sa propre formule "un pouvoir autoritaire porter vers l'amour de l'Homme et non la haine de classe", le pouvoir du prince...

Une œuvre à éviter que l'on soit partisan ou non de la révolution d'Octobre, il existe de bien meilleurs synthèses historique, même réactionnaire, qui elle font preuve de méthodologie historique.
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?