undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

La Route du retour Poche – 19 janvier 2001


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 84,00 EUR 4,90
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 10,20 EUR 16,63


Découvrez notre boutique 10/18.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Amazon.fr

La Route du retour plonge au coeur de la saga familiale ouverte dix ans plus tôt avec Dalva. Une fois de plus, Harrison laisse le champ libre à ses personnages, confiant à leurs journaux intimes respectifs le soin de brosser une fresque qui s'étend sur un siècle. John Wesley Northbridge, le patriarche, se penche sur ses souvenirs d'enfance, replongeant le lecteur dans l'atmosphère d'une Amérique rurale à l'aube du XXe siècle. De son côté, Nelse, fils illégitime de Dalva, revient traquer ses origines après des années de vagabondage, à l'issue d'une existence étrangère à tout lien. L'appel de la terre, le poids du destin, les affres de l'amour, autant de thèmes magnifiés par la plume flamboyante de Jim Harrison. En toile de fond, les plaines du Nebraska offrent leur gigantesque dénuement aux épopées individuelles des membres d'une tribu qui ne cesse de se désagréger et de se reconstituer. Harrison livre bataille contre les angoisses de la décrépitude, contre la peur de la mort. --Lenaïc Gravis et Jocelyn Blériot

Présentation de l'éditeur

Dans ce roman choral où s'entrecroisent les parcours de Dalva et de ses proches, Jim Harrison exorcise sa hantise de la mort et brasse l'histoire de l'Amérique, depuis les guerres indiennes jusqu'à nos jours. Derrière cette fresque truculente et nostalgique, La Route du retour témoigne de l'amour de Big Jim pour ce pays aux horizons aussi grands que ses mythes. " La Route du retour est un pur chef-d'œuvre. Ambitieux, foudroyant. " Lire, Catherine Argand Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Brice Matthieussent



Détails sur le produit

  • Poche: 585 pages
  • Editeur : 10 X 18 (19 janvier 2001)
  • Collection : Domaine étranger
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2264025271
  • ISBN-13: 978-2264025272
  • Dimensions du produit: 17,8 x 10,7 x 3,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (17 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 34.642 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Jim Harrison est né en 1937 à Grayling dans le Michigan aux États-Unis. Il a publié plus de 25 livres, donc les renommés Légendes d'automne, Dalva, La Route du retour, De Marquette à Vera Cruz... Flammarion a publié avec succès en 2009 Une odyssée américaine, repris chez J'ai Lu au printemps 2010. Membre de l'Académie américaine des arts et des lettres, Harrison a remporté la bourse Guggenheim et a déjà été traduit dans 25 langues. Marié, père de deux filles, Harrison partage son temps entre le Montana et le Michigan.

Photo Jean-Luc Bertini © Flammarion

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
5 étoiles
11
4 étoiles
6
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 17 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par L. GUILLAUME le 14 mars 2006
Format: Poche
C'est avec ce livre que j'ai découvert cet auteur inestimable et je profite encore de la chance de n'avoir pas encore découvert l'intégralité de son oeuvre. Ce roman vous prend au coeur et c'est un bonheur de continuer la découverte de cette famille et de ces différents personnages en lisant DALVA (à lire en premier mais sans obligation).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Poignant TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 5 mars 2011
Format: Poche Achat vérifié
J'avais tellement aimé « Dalva », que j'ai entamé ce livre avec l'appréhension de la déception.
Quelle que soit la qualité des critiques, on ne sait jamais...
Eh bien Jim Harrison l'a fait. Il a su donner une suite, ou plutôt un second tome à ce roman fabuleux.
Comme dans « Dalva », les récits de truculents personnages s'imbriquent pour compléter la saga de la famille Northridge, où le sang indien sioux se mélange à la fortune.
Le besoin viscéral d'espace de Nelse, le fils perdu de Dalva, succède aux amours impossibles de John Wesley, son arrière grand-père.
Les doutes existentiels de Naomi, finissent par se conjuguer avec ceux de Paul, le frère de son défunt mari.
La jeunesse s'amalgame à la vieillesse, l'amour à la mort.
Toujours la même ambiance, pleine de fraicheur et de liberté ; toujours les mêmes évènements dans lesquels on replonge comme dans les souvenirs d'un âge d'or ; toujours ce style, qui nous laisse emporter par la verve de l'auteur comme un papillon par le vent.
Oui, il y a quelques longueurs. Au milieu du roman Jim Harrison se laisse un peu aller.
Mais quand on aime Dalva ...
Beau, vrai, inoubliable.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Odilette (Provence) TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 23 avril 2008
Format: Poche
J'ai un peu de mal à parler de ce livre qui se décline à plusieurs voix
Dalva, Paul, Naomi, Nesle et John Wesley sont le la même famille, même si certains ne le savent pas au départ, et si certains ne se rencontreront pas, ainsi va la vie
Il se décline aussi dans le temps, commençant dans les années 50 pour se terminer dans les années 80/90'

Chaque personnage va raconter un moment de sa vie, en se confiant à un journal.
En fait, ce journal est prétexte à évoquer de nombreux souvenirs qui mis bout à bout donnent une image juste est précise de cette famille.
Le livre fonctionne comme un puzzle dont les clés nous sont données au fur et à mesure que les différents personnages se racontent.

Chaque narrateur est attachant à sa manière. Chacun cherche une raison à sa vie et se sent impuissant face à la force de la nature. Chacun est surtout un grand amoureux de nature.

La fin du roman est très poignante.
Bref, j'ai aimé, et j'ai très envie de lire Dalva qui est un roman antérieur à celui-ci.
Le style particulier de Jim Harrison peut déconcerter car il est dense et fourmille de réflexions philosophiques.
J'avoue avoir sauté certains passages, mais très peu'
Une belle découverte, je souhaiterais lire « légendes d'automne », mais il n'est pas à ma bibliothèque.
Toutefois, Jim Harrison ne peut détrôner pour moi, Le très grand STEINBECK.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par Charlety Olivier le 26 mars 2003
Format: Poche
La suite de Dalva dont on pouvait légitimement craindre qu’elle n’égalerait pas la qualité du 1er volet de la saga des Northridge. On avait tort La route du retour est encore plus poignant encore plus vrai, encore mieux écrit. On y découvre les personnages un peu discrets dans Dalva (le grand-père, le fils et la mère de Dalva) et Dalva jeune puis à 45 ans….Un livre énorme qui parle de la naissance, de la mort et de toutes les petites choses qui se passent entre les deux.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Marescaux le 13 juin 2011
Format: Poche
Je ne suis pas un critique littéraire (heureusement d'ailleurs...); Je ne trouve pas les mots justes pour décrire l'émotion qui me submerge en fermant définitivement ce livre (je ne relis jamais deux fois un même livre).
On ne peut pas lire ce livre avant d'avoir lu Dalva, On ne peut pas lire Dalva sans lire cette suite magistrale...
Prodigieux tout simplement !
Je n'ai pas envie d'en dire plus tant ces deux livres (qui n'en font qu'un en réalité) sont poignants, justes, avec des personnages pleins de retenue qui se refusent "à tout apitoiement sur soi-même", la pire des choses selon Harrisson et il a raison.
J'envie ceux qui ne l'ont pas encore lus....
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vincent Rodde le 14 mai 2006
Format: Broché
Le plus grand Jim Harrison, sans aucun doute. Une ampleur inégalée dans le récit, qui trouve enfin son rythme. Les liens entre les personnages sont aussi indiscutables et violents que les liens du sang. Jim Harrison signe là un roman digne de Dostoïevski, un roman ambitieux, dur, qui émeut, qui marque, que l'on relit.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mr. Cerret Daniel le 1 novembre 2009
Format: Poche
fin de la saga de Dalva. voir mon commentaire sur ce titre.
Harrison écrit des livres durs, quelquefois machos, mais la "suite de Dalva" communique une énorme émotion et tout y est écrit avec beaucoup de pudeur, malgré les apparences.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?