EUR 23,30
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La Société ... a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 7,21 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La Société ouverte et ses enemis, tome 2 : Hegel et Marx Broché – 1 avril 1979


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 1 avril 1979
"Veuillez réessayer"
EUR 23,30
EUR 23,30

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La Société ouverte et ses enemis, tome 2 : Hegel et Marx + La Société ouverte et ses Ennemis, tome 1 : L'Ascendant de Platon + La connaissance objective : Une approche évolutionniste
Prix pour les trois: EUR 59,80

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 7,21
Vendez La Société ouverte et ses enemis, tome 2 : Hegel et Marx contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 7,21, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 254 pages
  • Editeur : Seuil (1 avril 1979)
  • Collection : Philosophie Générale
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2020051370
  • ISBN-13: 978-2020051378
  • Dimensions du produit: 20,5 x 14 x 1,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 207.147 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Claude Dupont le 20 avril 2012
Un classique a lire et a relire pour comprendre comment fonctionnent les theories auto-predictives et ne pas se faire enfumer par les ideologues d'hier et d'aujourd'hui.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
30 internautes sur 40 ont trouvé ce commentaire utile  Par Samuel Gagnon le 7 mai 2002
Dans son autobiographie, La quête inachevée, Karl Popper révèle que ce seul ouvrage de philosophie politique qu'il se risquât à écrire pouvait être vu comme 'sa contribution à l'effort de guerre'. Les propos souvent cinglants à l'égard des grandes figures de la philosophie allemande ont souvent choqué. Et si le ton démesurément polémiste de cet ouvrage peut toujours sembler déroutant, il n'en contient pas moins une réflexion riche sur les conditions d'une société démocratique, fondée sur un rationalisme critique. Sur le banc des accusés figure l'historicisme, principalement sa variante relativiste, laquelle exerce une attraction renouvellée dans certains courants philosophiques contemporains. Un ouvrage donc toujours d'actualité...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
22 internautes sur 63 ont trouvé ce commentaire utile  Par fawnes le 29 mai 2004
Ce n'est sans doute pas un hasard si Popper, analyste subtil en d'autres lieux des rapports théorie-expérience, se montre à ce point naïf et peu regardant quand il est question de politique. Faiseur de procès, aussi. De la méthode de Platon, de Hegel et de Marx, rien ne subsiste. Pour Popper, il n'est de méthode que ce qu'il reconnaît, lui, être tel. Il est pourtant instructif de constater que Hegel, par exemple, s'est attaché à ressaisir le mouvement du platonisme, que Marx a tenté de dégager le "noyau rationnel" de la dialectique hégelienne, et que la pensée de Marx s'est révélée singulièrement rétive aux simplifications dogmatiques. L'ouverture dont se réclame Popper a pour contrepartie un éclectisme doctrinal, un monolithisme méthodolodique et l'idée, posée comme allant de soi, que les théoriciens sont responsables des pratiques qui se sont faites en leur nom - ce qui au moins dans le cas de Platon ne correspond rigoureusement à rien. Bref, pour Popper, la pensée produit le réel, comme si le réel social n'était pas assez grand pour se reproduire tout seul. Tout cela vaut davantage comme témoignage sur la vie intellectuelle dans la deuxième moitié du XX° siècle que comme leçon de philosophie. Platon, Hegel et Marx, pour ne parler que d'eux, ont sans doute davantage à nous apprendre sur notre actualité que ce brûlot en voie d'extinction.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?