Livraison gratuite en 1 jour ouvré avec Amazon Premium
EUR 22,68 + EUR 2,79 Livraison
En stock. Vendu par METAMZCI
Quantité :1

Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 23,20
+ EUR 2,79 (livraison)
Vendu par : AS-Discount
Ajouter au panier
EUR 23,90
+ EUR 2,79 (livraison)
Vendu par : Librairie Coiffard, Nantes
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

La Vie d'Adèle - Chapitres 1 & 2 - Edition Collector limitée - César® 2014 du meilleur espoir féminin [Édition Collector]


Prix : EUR 22,68
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par METAMZCI.
7 neufs à partir de EUR 22,68 6 d'occasion à partir de EUR 15,00 1 de collection à partir de EUR 333,00
boutique Noël
Idées cadeaux DVD, Blu-ray & Séries TV
Retrouvez toutes nos idées cadeaux au sein de notre boutique de Noël DVD, Blu-ray & Séries TV.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La Vie d'Adèle - Chapitres 1 & 2 - Edition Collector limitée - César® 2014 du meilleur espoir féminin [Édition Collector] + Kiss Me (2011) (Kyss mig) [sous-titres Francais]
Prix pour les deux : EUR 31,66

Ces articles sont vendus et expédiés par des vendeurs différents.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Léa Seydoux, Adèle Exarchopoulos, Salim Kechiouche, Aurélien Recoing, Catherine Salée
  • Réalisateurs : Abdellatif Kechiche
  • Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
  • Audio : Français (Dolby Digital 2.0), Français (Dolby Digital 5.1), Français (DTS 5.1)
  • Audio description : Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 2.40:1
  • Nombre de disques : 2
  • Studio : Wild Side Video
  • Date de sortie du DVD : 26 février 2014
  • Durée : 172 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 3.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (66 commentaires client)
  • ASIN: B00D13ZAB2
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 2.833 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Contenu additionnel

Copie digitale offerte
3 scènes coupées (8')
Entretien avec Abdellatif Kechiche et Adèle Exarchopoulos (30')
Bande-annonce

Descriptions du produit

Descriptions du produit

À 15 ans, Adèle ne se pose pas de questions : une fille, ça sort avec des garçons. Sa vie bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune femme aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir le désir et lui permettra de s'affirmer en tant que femme et adulte. Face au regard des autres, Adèle grandit, se cherche, se perd, se trouve...

Synopsis

À 15 ans, Adèle ne se pose pas de questions : une fille, ça sort avec des garçons. Sa vie bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune femme aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir le désir et lui permettra de s'affirmer en tant que femme et adulte. Face au regard des autres, Adèle grandit, se cherche, se perd, se trouve...

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Laoma sur 1 août 2014
Achat vérifié
Deux actrices sensationnelles ! mais avait-on besoin d'une si longue démonstration ; bien sûr, il fallait peut-être en passer par là pour dire la passion charnelle poussée à son paroxysme et le drame que représente une rupture. Je me pose la question de savoir comment ces deux actrices ont pu se livrer à ces scènes... n'y voyez pas un jugement mais une interrogation au sujet de la performance.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
22 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile  Par 123bab sur 2 mai 2014
Achat vérifié
J'ai cédé à l'achat en me disant qu'il avait quand même reçu la palme d'or... Etant moi même une femme qui vit avec une femme, je me disais qu'il s'agissait peut être d'une très belle histoire d'amour... Quelle déception et de bout en bout! Aucune osmose entre les actrices, des plans longs sensés donner une atmosphère mais qui en fait finissent par devenir lourds et des scènes non pas d'amour mais de cul, excusez ma vulgarité. Bref, en conclusion, une histoire fantasmée et modelée à travers le regard d'un homme et qui aurait sans doute été classée dans la catégorie porno si le même film avait été tourné avec un couple hétéro. Vraiment déçue et navrée qu'une telle image est été donnée des couples lesbiens, car même si le prétexte du film était une "passion" entre deux jeunes femmes, la conclusion du public restera ce malheureux raccourci.
Si vous voulez voir une histoire entre deux femmes et bien ancrée dans la réalité Kiss Ming est un très beau film. Rien à voir.
13 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
35 internautes sur 46 ont trouvé ce commentaire utile  Par ServaneL. TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 26 février 2014
Adèle découvre l’amour avec Emma… Voilà l’histoire.
Car « La vie d’Adèle » n’est pas un film sur l’homosexualité ; ce n’est pas non plus un film militant (sauf si l'on considère que le simple fait de ne pas faire un film militant sur un sujet qui pourrait en valoir la peine est une action militante à part entière). C’est un film sur le sentiment amoureux et l’évolution de la relation amoureuse avec tout ce que cela engendre.
Adèle a 16 ans, elle rencontre Emma, la petite vingtaine, c’est le coup de foudre au travers d’un regard. Kechiche fait évoluer ce couple jusqu’au pathétique (cf. la scène dans le café, lorsque Adèle suce la main d’Emma). Parce que l’amour peut aussi être pathétique, parce que l’amour, lorsqu’il n’est plus partagé peut être atroce.
On comprend bien l’évolution du couple : Emma devient le pygmalion d’Adèle (discussions sur Sartre, la philo, visite de musées, etc.). Et puis tout bascule lors d'une soirée à laquelle tous les amis artistes et intellos d'Emma sont conviés ; Emma se rend compte qu’elle n’est pas (plus ?) comblée intellectuellement avec Adèle qu'elle répudiera quelques temps plus tard pour faute (on se demandera même jusqu'à quel point Emma n'aura pas tout fait pour qu'Adèle la trompe). Parce que la malhonnêteté dans la relation amoureuse est parfois bien pratique.
Kechiche filme d’une manière naturaliste : les corps sont exhibés, au même titre que les émotions ou la morve qui coule du nez d’Adèle.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Peter Seibt sur 20 mai 2014
Trois heures de vie d'Adèle. Et je ne me suis pas ennuyé.
Un film étonnamment simple, parfois très joli, et qui raconte son histoire sans grands détours. Kechiche maîtrise bien ses clichés sentimentaux. Ainsi, j'ai vite accepté le rôle d'un protecteur ( Adèle a quelque chose de Bambi ) et veillé anxieusement à ce que rien de trop grave ne lui arrive. Et, finalement, elle s'en sort, en léchant les blessures d'un échec sentimental. L'éveil explosif du désir charnel pour une femme a fait naufrage.
Il y a un antécédent fascinant: "La loi du désir" d'Almodovar, où le jeune Banderas, "Adèle" dans un monde gay masculin, n'accepte pas son rejet et va au bout d'une autodestruction pathétique.
Adèle n'en a pas les moyens. Il lui manque, à elle aussi, les clés du "salon" d'une culture ( pas trop ) raffinée: la scène lesbienne ( à la Proust ) lui restera fermée. Donc, elle doit s'affirmer "un étage plus bas", au lit. Les scènes érotiques du film sont logiques et indispensables: c'est ici où Adèle doit "mettre le paquet".
Et il y a une belle symétrie entre le rejet par la "scène éclairée" dans le film et le rejet par le "public anti-vulgarité" sur ce forum. L'absence d'un vernis culturel, ça ne pardonne pas ...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Amazon clientèle TOP 500 COMMENTATEURS sur 6 septembre 2014
Kechiche ou l’art de remplir le vide. Voilà un film où l’on mange abondamment des pâtes (deux fois en famille, une fois en groupe, toujours en gros plan et de préférence la bouche grande ouverte lorsqu’il s’agit de dire, ce faisant, une niaiserie), où l’on baise beaucoup (une fois en mode hétéro, trois fois en mode homo, pour éclairer sans doute ceux qui n’auraient pas bien compris comment s’y prendre), où l’on joue à l’institutrice (quatre séquences, au point de se croire dans un remake d’ « Être et avoir »), où l’on s’embrasse à bouche bien baveuse durant une bonne dizaine de minutes et où la pauvre Adèle, sanglotante et morve au nez, cherche désespérément durant un bon quart d’heure la boite de kleenex que la production n’a pas eu les moyens de lui offrir.

Message philosophique et éthique du réalisateur: Sans le sexe, point de rapports amoureux. Et ce, que l'on soit homo ou hétéro. Oui ma bonne dame, tenez le vous pour dit ! L'oeil de la caméra, comme son réalisateur, ne recule devant rien pour nous faire entrer ce postulat dans le crâne. Elle s'engouffre aux moments opportuns, très (trop) nombreux, dans des plans franchement pornographiques, quasi-gynécologique, exhibés avec une complaisance pénible, nous prenant en otage du voyeurisme hétérosexuel du réalisateur.

Ces interminables galipettes sont d'autant plus pénibles si on les mesure à l'aune de leur inutilité scénaristique.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?