Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

La Vie parisienne


Prix : EUR 39,05 LIVRAISON GRATUITE Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
22 neufs à partir de EUR 18,95 8 d'occasion à partir de EUR 14,97 2 de collection à partir de EUR 16,99

Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La Vie parisienne + Offenbach : La Périchole + La Belle Hélène
Prix pour les trois: EUR 61,03

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Chef d'orchestre: Michel Plasson
  • Compositeur: Jacques Offenbach
  • CD (16 février 1988)
  • Nombre de disques: 2
  • Label: EMI Classics France
  • ASIN : B000026RMF
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 20.500 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Disque : 1
1. Disque 1 piste 1
2. Disque 1 piste 2
3. Disque 1 piste 3
4. Disque 1 piste 4
5. Disque 1 piste 5
6. Disque 1 piste 6
7. Disque 1 piste 7
8. Disque 1 piste 8
9. Disque 1 piste 9
10. Disque 1 piste 10
Voir les 11 titres de ce disque
Disque : 2
1. Disque 2 piste 1
2. Disque 2 piste 2
3. Disque 2 piste 3
4. Disque 2 piste 4
5. Disque 2 piste 5
6. Disque 2 piste 6
7. Disque 2 piste 7
8. Disque 2 piste 8
9. Disque 2 piste 9
10. Disque 2 piste 10
Voir les 11 titres de ce disque

Descriptions du produit

Descriptions du produit

2CD W/Regine Crespin,Mady Mesple,Orchestre Capitole De Toul

Amazon.fr

Humour, charme, rythme et mélodie : l'esprit pétillant et endiablé d'Offenbach est au rendez-vous ! Pour cet enregistrement de La Vie parisienne, Michel Plasson a réuni autour de lui une équipe idéale, jugez plutôt : Michel Sénéchal (Raoul), Régine Crespin (Métella), Mady Mesplé (Gabrielle), Michel Tempont (Bobinet), etc. Crespin, alors en fin de carrière (nous sommes en 1976), y est tout simplement extraordinaire, mais l'on ne doit pas se limiter à cette performance exceptionnelle pour juger cet enregistrement de référence. C'est surtout par la cohésion de son équipe et par son enthousiasme que Michel Plasson a réussi, une fois de plus, un grand disque Offenbach. Deux belles heures de bonheur et de distraction en perspective ! Pourquoi s'en priver ? Pierre Massé

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 7 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Eliacin TOP 500 COMMENTATEURS sur 21 août 2012
Aussi incroyable que cela paraisse, cet enregistrement, vieux de 35 ans, est la seule intégrale de la Vie Parisienne jamais réalisée pour le disque, si l'on excepte les versions ré-orchestrées ou remaniées.

Par chance, elle est de très bonne qualité, avec du chic, de l'énergie, et des chanteurs très au fait de ce style offenbachien si difficile à maîtriser: Mady Mesplé, Michel Sénéchal, Michel Trempont connaissent ce répertoire sur le bout des doigts, les jeunes Christiane Château et Eliane Lublin ne déméritent pas, Luis Masson est un baron de Gondremarck épatant, et Régine Crespin campe une Métella de luxe, plus grande dame que demi-mondaine, et si bien chantante...
Quant au merveilleux Jean-Christophe Benoît, il fait preuve dans le triple rôle du Brésilien/Frick/Prosper d'un métier et d'un abattage à toute épreuve.

Il y a des coupures dans la partition, et l'orchestration n'est pas tout à fait authentique - mais c'est celle utilisée traditionnellement jusqu'aux redécouvertes musicologiques récentes.

Dans une acoustique trop réverbérée qui dessert cette pièce essentiellement intimiste, Michel Plasson dirige des chœurs et un orchestre du Capitole seulement corrects, mais il sait trouver le ton juste, et l'équilibre délicat entre le dynamisme et la mélancolie qui font de la Vie Parisienne ce chef d'œuvre si particulier.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Valérie93 sur 8 mars 2013
Achat vérifié
Certains trouveront peut-être cette version classique, personnellement je ne m'en lasse pas. Le talent de Mady Mesplé n'est plus à faire, entre autres . Et quand on aime les pièces de théâtre à la Georges Feydeau, on ne peut que se réjouir des dialogues de cette version que je trouve vraiment d'un très bon goût et très amusante !!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
20 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile  Par Collomb Jérôme sur 30 novembre 2003
Michel Plasson dirige son premier enregistrement Offenbachien : en effet, ce disque est le premier d'une série qui comprend les intégrales en 2 CDs de Orphée aux Enfers (version 1874), La Périchole, La Grande-Duchesse de Gerolstein et La Belle Hélène. A leur époque, ces enregistrements étaient considérés comme des références (sauf celui de la Périchole, voir mon commentaire a son sujet). Aujourd'hui, qu'en reste-t-il?... La Belle Hélène a été dépassée par celle de Minkowski, tout comme Orphée aux Enfers, surpassé par le même chef d'orchestre.
Mais revenons à cette Vie parisienne.
Une partition soignée par le compositeur, voila ce qui ressort de cet enregistrement plaisant dans son interprétation : rarement des dialogues auront été aussi bien dits. On s'aventure avec plaisir dans ce Paris loufoque. Mais une petite ombre plane sur ce tableau : la partition d'orchestre utilisée est la seule qui était disponible à ce moment là, c'est à dire celle d'une reprise des années 30 éditée par Salabert. Il s'agit d'une réorchestration (ce dont Offenbach est souvent hélas victime)...Mais il s'agit de la seule intégrale française disponible et le manuscrit a été édité en 2003 me semble-t-il par Boosey and Hawks dans le cadre de l'édition critique de Keck de l'oeuvre intégrale d'Offenbach...Pour cause, cet "original" n'a encore pas connu les honneurs du disque.
Bravo donc à Plasson et son équipe qui nous livrent une savoureuse Vie parisienne.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par MATHONNET STÉPHANE TOP 100 COMMENTATEURS sur 31 mai 2008
Achat vérifié
Michel Plasson s'est efforcé au cours de sa carrière de rendre justice à l'opéra français du XIXe siècle, injustement méprisé et peu présent au disque. Cette "Vie parisenne", enregistrée en 1976, demeure à ce jour une version de référence.
1. Il dispose d'un splendide plateau vocal, des premiers rôles (Michel Sénéchal en Raoul de Gardefeu, Régine Crespin en Métella, Luis Masson en baron de Gondremarck) aux seconds couteux, spécialisés dans le chants offenbachien. Il nous restitue les dialogues présents dans la partition et coupés par les autres chefs interprétés par des chanteurs qui sont aussi des acteurs. J'apprécie de pouvoir suivre l'intrigue sans avoir recours à un livret.
2. L'accompagnement musical est fait de légèreté et de poésie telle que le prévoyait la partition autographe : il évite ainsi les orchestrations hors-cadre dont a souffert la musique d'Offenbach devenue pour la postérité signe de lourdeur, de mauvais goût et parfois de vulgarité et rend ainsi pleinement justice à certaines finesses de sa musique.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?