La Dérive fasciste. Doriot, Déat, Bergery (1933-1945) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 10,70
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 1,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La dérive fasciste : Doriot, Déat, Bergery 1933-1945 Poche – 19 mars 2003


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 33,40 EUR 9,99
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 10,70
EUR 10,10 EUR 6,07
Broché
"Veuillez réessayer"

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La dérive fasciste : Doriot, Déat, Bergery 1933-1945 + Fascisme, nazisme, autoritarisme + Hitler et les Juifs
Prix pour les trois: EUR 24,80

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Le communiste Doriot, le socialiste Déat, le radical Bergery : voilà des hommes qui, en 1933, occupent des places en vue dans la gauche française et que l'on retrouve, quelques années plus tard, partisans de la collaboration avec Hitler et d'une adaptation du pays au nazisme vainqueur. Des itinéraires marginaux, sans doute, mais point exceptionnels. Ces itinéraires de fascisation connurent des rythmes et des degrés d'aboutissement inégaux d'un individu à l'autre, mais ils participèrent d'un même processus qui éclaire la situation problématique du fascisme en France. Au regard des prototypes que constituent le fascisme italien et le nazisme, on ne peut guère parler en France que d'un phénomène fascistoïde produit de l'attraction exercée, dans les années trente, sur des dissidents en quête d'une rénovation nationale par des régimes fascistes qui représentaient à la fois des menaces et des modèles, il trouva son apogée après la défaite dans la soumission à un fascisme hégémonique étranger.

Quatrième de couverture

Le communiste Doriot, le socialiste Déat, le radical Bergery : voilà des hommes qui, en 1933, occupent des places en vue dans la gauche française et que l'on retrouve, quelques années plus tard, partisans de la collaboration avec Hitler et d'une adaptation du pays au nazisme vainqueur. Des itinéraires marginaux, sans doute, mais point exceptionnels. Ces itinéraires de fascisation connurent des rythmes et des degrés d'aboutissement inégaux d'un individu à l'autre, mais ils participèrent d'un même processus qui éclaire la situation problématique du fascisme en France. Au regard des prototypes que constituent le fascisme italien et le nazisme, on ne peut guère parler en France que d'un phénomène fascistoïde : produit de l'attraction exercée, dans les années trente, sur des dissidents en quête d'une rénovation nationale par des régimes fascistes qui représentaient à la fois des menaces et des modèles, il trouva son apogée après la défaite dans la soumission à un fascisme hégémonique étranger.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,50
Vendez La dérive fasciste : Doriot, Déat, Bergery 1933-1945 contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 592 pages
  • Editeur : Seuil (19 mars 2003)
  • Collection : Points Histoire
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2020589230
  • ISBN-13: 978-2020589239
  • Dimensions du produit: 18 x 3 x 10,9 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 111.138 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Emerek TOP 500 COMMENTATEURS sur 6 juillet 2013
Format: Poche Achat vérifié
Pour aider à comprendre la complexité des idées, des attitudes, des évolutions et, au final, des drames qui ont marqué la seconde guerre mondiale, le livre de Philippe Burrin est absolument remarquable. En prenant trois itinéraires du monde politique de gauche (Doriot, l'ancien communiste, Déat, l'ancien socialiste, Bergery, l'ancien radical), il montre comment il a été possible de verser dans le fascisme en partant de socles idéologiques qui lui étaient, pourtant, foncièrement opposés. Certes, il ne s'agit pas, par goût du paradoxe ou par provocation, de faire de cas particuliers la loi générale d'une gauche qui mènerait au fascisme. À cet égard, l'auteur prend soin, dès l'introduction, de préciser que ce phénomène « est numériquement faible et largement minoritaire au sein de la collaboration », mais il ajoute aussitôt que ce même phénomène « est d'importance en raison de la place tenue par certains de ces anciens hommes de gauche : les deux plus importants partis de la collaboration, le RNP et le PPF, furent dirigés par un ancien socialiste et un ancien communiste, et animés par un certain nombre d'anciens militants de ces partis » (p. 15). L'auteur, au fil d'une analyse serrée sur 500 pages, étayée par quantité de documents et d'informations diverses, retrace ces parcours singuliers, tentant d'en expliquer les ressorts. Des facteurs contingents n'y sont pas bien sûr étrangers, notamment les ambitions frustrées des trois hommes politiques. En particulier, on voit bien comment Doriot, rejeté par le Parti communiste, est devenu un anti-bolchevik féroce.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 7 septembre 2010
Format: Poche
Philippe Burrin est un historien spécialiste de l'antisémitisme, du fascisme, de la haine raciale nazie. En 1986, cet ouvrage est publié ; il lève un véritable vent de colère dans la gauche française, attise la violence à l'extrême droite. Pourquoi ? Parce qu'il est, à ma connaissance, le premier historien, à exposer que la gauche française fut bien représentée dans la collaboration nazie. Contrairement à ce que véhicula une certaine propagande, les collaborationnistes, qui post-guerre se retrouvaient dans l'extrême droite, provenaient majoritairement, non de l'extrême droite d'avant guerre, mais des différents mouvements et partis de gauche. Simon Epstein développera ultérieurement plus avant cette recherche dans le remarquable ouvrage d'Histoire, "Un paradoxe français : Antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la Résistance".

Précisions préalables :

1/ la collaboration en France ne concerna qu'une minorité de Français - comme à l'opposé, hélas, la Résistance,
2/ le parti communiste, après la rupture du pacte germano-soviétique, s'engagea massivement dans la Résistance (FTP),
3/ Nombreuses personnalités de gauche combattirent aux côtés de celles de la droite dite extrême, dans la France Libre et la Résistance. Par exemple, Jean Moulin était un radical de gauche, Gaston Defferre était socialiste.
Lire la suite ›
19 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par odp sur 1 mai 2012
Format: Poche Achat vérifié
Livre passionnant sur le désarroi et les ambitions de 3 hommes "de gauche" basculant insensiblement vers le fascisme puis la collaboration. Très éclairant pour la période actuelle.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par BAGRATION COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR sur 11 mars 2007
Format: Poche
Bergery, Déat et Doriot ont fini dans la collaboration. A priori pour Bergery et Déat rien ne les prédisposait à cette soumission à l'ennemi. Le cas Doriot est différent puisqu'issu du PCF il avait déjà goûté aux charmes vénéneux d'une organisation gravitant dans l'orbite d'une idéologie totalitaire.
Pour des raisons très différentes, ces trois hommes coururent à l'abîme. Leurs trajectoires sont finement, longuement et très intelligemment analysées.
L'autre grand intérêt de ce livre réside dans la démonstration de la résistance de la France à l'attraction fasciste. Secouée sur ses bases, la Nation, héritière de la Révolution, a su s'opposer à la dérive dans laquelle ont sombré quelques pays qui nous vantent aujourd'hui sur tous les tons, du mielleux au fielleux, les vertus de l'Europe fédéraliste.
Si l'écroulement de 40 ne s'était pas produit (lire à ce sujet la fulgurante analyse de Marc Bloch dans "L'étrange défaite"), la face du monde en aurait véritablement été changée.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par DOMIDC sur 5 février 2012
Format: Poche
Ce livre rentre en détail dans l'évolution fasciste de 3 personnages en particulier d'avant guerre
un parallele avec la situation actuelle ?
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?