Acheter d'occasion
EUR 2,76
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock. Expédié sous 24h
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La dame noire Poche – 15 avril 2010

4.5 étoiles sur 5 10 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 2,76

nouveautés livres nouveautés livres


Marc Levy en poche
Découvrez enfin la version poche de "Elle et Lui"

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Ils sont beaux, riches, puissants, familiers de la Maison Blanche... Julia et Lemaster Carlyle forment l'un des couples afro-américains les plus jalousés de Nouvelle-Angleterre, bastion de la " blanchitude ". Un soir, alors qu'ils rentrent d'une réception, ils sont pris dans une tempête de neige et leur voiture quitte la route. Près du lieu de l'accident, ils découvrent un cadavre. Julia, horrifiée, reconnaît le corps de son ancien amant, l'éminent économiste Kellen Zant.Ravivant les plaies de la question raciale, ce crime va avoir sur la petite ville et sur chaque membre de la famille Carlyle des conséquences dévastatrices dont l'onde de choc se propagera jusqu'au bureau ovale. Car l'enquête sur le meurtre de Kellen lève le voile sur un autre, vieux de trente ans, qui semble impliquer Lemaster et son ami le Président...

Biographie de l'auteur

En 1985, Stephen Carter est le premier professeur noir à obtenir une chaire à l'Université de Yale. Depuis, ce juriste reconnu, ancien conseiller du président Clinton, a signé de nombreux essais sociopolitiques qui ont fait grand bruit outre-Atlantique. Vingt ans lui ont été nécessaires pour élaborer Échec et mat, son premier roman. La dame noire est le deuxième." C'est magistralement mené, très intelligemment documenté, passionnant de bout en bout. " François Vey ? Le Parisien" Ce grand roman ausculte avec une précision et une intelligence rares trente ans de l'histoire des États-Unis. " Hubert Prolongeau ? ELLE" (...) il écrit des romans où se croisent les influences de Toni Morrison, Francis Scott Fitzgerald ou John Le Carré. " Olivier Mony ? Le Figaro Magazine

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Stephen Carter écrit des excellents polars, de ceux qui vous tiennent en haleine et vous font tourner les pages de manière frénétique. En cela, 'La Dame Noire' ne déroge pas à la règle. Mais Carter agrémente également ses écrits d'une touche sociologique (en l'occurence, l'upper class noire dans la blanchitude américaine) qui n'est pas sans rappeler Tom Wolfe. Le souci des détails, la profondeur psychologique des personnages, tout est là pour dépasser les maîtres du genre que sont les Coben et autres Connelly, faisant de Carter un des auteurs du genre les plus intéressants du moment.
Remarque sur ce commentaire 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Jean Francois Ponge TOP 500 COMMENTATEURS le 23 août 2009
Format: Broché
Wouahhh !!! Difficile d'écrire un commentaire lorsqu'on vient juste de finir ce roman-marathon à vous couper le souffle ! Un polar noir (au sens propre du terme), qui vous dévoile une face cachée de la haute société américaine. Sur fond de campagne présidentielle (pas celle d'Obama, illustre inconnu à l'époque...), Julia, l'épouse du président d'une université renommée de Nouvelle-Angleterre, va se trouver entraînée dans une enquête aux nombreux rebondissements. Grâce à sa ténacité, elle va finir par découvrir des secrets pourtant jalousement gardés depuis des décennies, y compris au sein de sa propre famille. L'histoire ne se raconte pas, tellement les personnages sont nombreux, tous essentiels, et tellement l'intrigue est tissée de fausses pistes comme dans un véritable labyrinthe. Au bout de ce jeu de pistes, apparaît une vérité qui ne sera pas bonne à dire... Un véritable bijou, qui plaira aux amateurs d'énigmes policières aussi bien qu'aux fans de John Le Carré et de Philip Roth.
Remarque sur ce commentaire 4 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Après avoir commencer, impossible de m'arrêter de lire ce livre. Amour, pouvoir, meurtres, mensonges, et clubs secrets, tout y est.

J'ai adoré ce livre. Je le conseille même si son épaisseur est impressionnante, il se lit facilement et est limpide.

Du pur polar dans une société où les moeurs entre nation blanche et nation noire s'affronte dans le silence pour que chacun en tire le meilleur parti.
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
je me permets une critique moins exaltée que les autres. Je suis une lectrice de thriller et polars (kellermann, Cornwell...) et j'ai eu du mal à finir celui-ci (pourtant 900 pages ne me fait pas peur en général). Je l'ai trouvé long, ce n'est pas le suspense qui m'en a fait tourné les pages, mais l'acharnement à le finir. cependant je lui reconnais l'intérêt sociologique.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
A l'inverse d'un précédent lecteur, j'ai moins aimé La Dame Noire que son précédent roman Echec et Mat. Les personnages héros de ce roman sont introduits dans le premier d'ailleurs, et Carter joue avec les effets de miroir.

L'intrigue est bonne et les personnages parfaits mais il y manque un moteur, une énergie, cette chose mystérieuse qui crée le suspense... qui fait qu'on ne s'identifie pas vraiment, qu'on ne craint ni n'espère rien pour l'héroïne. J'ai eu parfois l'impression que Carter reprenait tout à fait froidement les ingrédients de son précédent succès (l'humour en moins). Mais la sauce est moins relevée.

Ne boudons pas cependant pas notre plaisir, car le langage est aussi précis que précieux-délicieux. La découverte toujours plus poussée de l'"obscure nation" (on se croirait dans Tolkien) est passionnante. Et on le lit quand même la nuit au lieu de dormir !!!

Si vous avez acheté les deux romans, commencez par la Dame Noire...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?