ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 0,50
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

La dynamique du capitalisme [Poche]

Fernand Braudel
4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
Prix : EUR 5,10 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Temporairement en rupture de stock.
Commandez maintenant et nous vous livrerons cet article lorsqu'il sera disponible. Nous vous enverrons un e-mail avec une date d'estimation de livraison dès que nous aurons plus d'informations. Cet article ne vous sera facturé qu'au moment de son expédition.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,50
Vendez La dynamique du capitalisme contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Description de l'ouvrage

28 février 2008 Champs Histoire (Livre 778)
Traduit dans plus de vingt langues, ce livre présente avec verve les conclusions de trente ans de recherches sur l'histoire économique du monde entre le XVe et le XVIIe siècle. Économique fait peur, sonne étroit et abstrait. Pourtant, nous dit Braudel, cette histoire-là est "l'histoire entière des hommes, regardée d'un certain point de vue. Elle est à la fois l'histoire de ceux que l'on considère comme les grands acteurs, un Jacques Cœur, un John Law ; l'histoire des grands événements, l'histoire de la conjoncture et des crises, et enfin l'histoire massive et structurale évoluant lentement au fil de la longue durée." C'est donc une histoire concrète, fondée sur le quotidien, en même temps qu'une réflexion sur l'évolution des économies-mondes : ainsi l'Europe a-t-elle vu en quatre siècles son centre de gravité se déplacer de Venise à Anvers, puis Gênes, Amsterdam, et Londres. C'est là que, successivement, "le soleil de l'histoire fait briller les plus vives couleurs, là que se manifestent les hauts prix, les hauts salaires, la banque.. . Toute une modernité économique en avance s'y loge."

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La dynamique du capitalisme + Grammaire des civilisations
Prix pour les deux : EUR 17,10

L'un de ces articles sera expédié plus tôt que l'autre.

Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Grammaire des civilisations EUR 12,00


Descriptions du produit

Amazon.fr

Ce court livre de Fernand Braudel constitue une excellente introduction à l'une de ses œuvres majeures, intitulée Civilisation matérielle, économie et capitalisme, ouvrage essentiel de l'histoire économique et fruit de vingt années de travail. Du XVe au XVIIIe siècle, pas moins de quatre siècles de l'économie préindustrielle sont interrogés à l'échelle mondiale. Dans cette œuvre ambitieuse, l'historien met l'accent sur les équilibres et les déséquilibres profonds du long terme. Tout d'abord, sur les rigidités, les inerties et les pesanteurs d'une économie encore élémentaire, celle de la quasi-autarcie paysanne. Puis, sur sa coexistence avec les mouvements minoritaires et limités, bien que puissants, d'une économie de marché et d'un capitalisme en expansion, encore engloutis dans le domaine de la vie matérielle. Enfin, Braudel reconstruit le puzzle de l'économie-monde, en liant l'évolution du capitalisme à l'histoire générale du monde, s'affirmant sous le signe de l'inégalité. --Hervé Mazurel --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Biographie de l'auteur

Fernand Braudel, disparu en 1985, est l'un des plus grands historiens XX siècle. La plupart de ses ouvrages sont disponibles dans la collection Champs.

Détails sur le produit

  • Poche: 120 pages
  • Editeur : Flammarion (28 février 2008)
  • Collection : Champs Histoire
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 208121296X
  • ISBN-13: 978-2081212961
  • Dimensions du produit: 17,4 x 10,8 x 1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 2.005 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.7 étoiles sur 5
4.7 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Marchés publics et privés dans l'économie-monde 23 avril 2012
Par Luc REYNAERT TOP 100 COMMENTATEURS
Achat vérifié
Ce livre résume magistralement l'analyse brillante et sincère( !) de l'économie-monde par F. Braudel, qui distingue trois niveaux dans la vie quotidienne humaine : la vie matérielle, l'économie de marché (les échanges publics) et le capitalisme (les échanges privés), où des capitalistes manoeuvrent l'économie de marché.

La vie matérielle
L'histoire de l'humanité a été (est) fondamentalement influencée par la puissance biologique (la démographie), par des progrès alimentaires (riz, maïs, blé), par des découvertes scientifiques et techniques industrielles et militaires et par la création de villes et de monnaies.

La vie économique publique
A ce niveau, les échanges sont transparents et directs entre les producteurs et les consommateurs. La concurrence ouverte y joue un rôle d'autorégulateur du marché et des prix.

Le capitalisme
Le capitalisme est un contre-marché, un marché privé. Il est constitué de deux éléments : le capital (le bien) et le capitaliste.
Le capital n'est pas uniquement de l'argent accumulé, mais aussi le résultat utilisable de tout travail (le patrimoine en terres, bâtiments, machines, stocks ...).
Le capitaliste est la personne qui utilise son capital pour s'insérer à des fins égoïstes dans la vie économique publique. Des capitaux énormes sont amassés dans de longues chaînes d'échanges (import-export, division du travail), quand le lien direct entre le producteur et le consommateur est rompu.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une belle introduction à la dynamique du capitalisme 5 novembre 2008
Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Fernand Braudel a regroupé dans cet ouvrage 3 conférences données à l'Université John Hopkins aux Etats-Unis en 1976. L'historien présente les grands traits de la naissance et de la dynamique du capitalisme qui seront développés ultérieurement dans d'autres livres.

Je retiens de précieux éclairages :

"Vous ne disciplinerez, vous ne définirez le mot capitalisme, pour le mettre au seul service de l'explication historique, que si vous l'encadrez sérieusement entre les deux mots qui sous-tendent et lui donnent son sens : capital et capitaliste. Le capital, réalité tangible, masse de moyens aisément identifiables, sans fin à l'oeuvre ; le capitaliste, l'homme qui préside ou essaie de présider à l'insertion du capital dans l'incessant processus de production à quoi les sociétés sont toutes condamnées ; le capitalisme, c'est, en gros (mais en gros seulement), la façon dont est conduit, pour des fins altruistes d'ordinaire, ce jeu constant d'insertion." (p. 52)

"Pour Max Weber, le capitalisme, au sens moderne du mot, aurait été ni plus ni moins une création du protestantisme ou mieux, du puritanisme.
Tous les historiens sont opposés à cette thèse subtile, bien qu'ils n'arrivent pas à s'en débarrasser une fois pour toutes ; elle ne cesse de ressurgir devant eux. Et pourtant elle est manifestement fausse. Les pays du Nord n'ont fait que prendre la place occupée longtemps et brillamment avant eux par les vieux centres capitalistes de la Méditerranée.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A relire 1 février 2013
Par Le fond et la forme TOP 100 COMMENTATEURS
1976, le programme commun de la Gauche en France avait 4 ans et n'avait pas encore produit ses effets électoraux. Et c'est l'année des conférences prononcée par l'auteur à l'Université John Hopkins sur la dynamique du capitalisme et réunies dans cet ouvrage (mon édition date de 1985 et nous commentons ici celle de 2008). C'est ce qui explique que l'on présente cet ouvrage comme une "introduction" à l’œuvre de ce grand historien qui était alors en train de finir d'écrire Civilisation matérielle, économie et capitalisme, XVe-XVIIIe siècle. Tome 1 : Les structures du quotidien. Une introduction ? Non une sorte de résumé plutôt en à peine plus d'une centaine de pages d'une œuvre monumentale en 3 tomes qui était déjà presque écrite et qui parut en 1979. Le premier mérite de cet ouvrage est donc sa concision qui n'en fait aucunement une ébauche, plutôt une synthèse.

Son deuxième mérite est, surtout en la période actuelle où tout se dit et s'écrit sans ordre ni sens, de recadrer les mots et les pratiques dans le temps (long) et l'espace (méditerranéen et mondial)en relativisant les prismes du moment présent. Songez qu'il ne s'est passé que 35 ans entre la publication du troisième tome du Capital de Marx (finalisé par Engels) et la grande crise de 29 ! Et seulement 25 ans si l'on compare avec L'Éthique protestante et l'esprit du capitalisme de Max Weber. Peu de champ donc pour vraiment comprendre les ressorts du capitalisme ni pour s'extraire du contexte "local" des crises de l'industrie lourde du Nord Ouest Européen.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?