EUR 6,20
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La ferme des animaux a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

La ferme des animaux Poche – 4 janvier 1984


Voir les 8 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 4 janvier 1984
EUR 6,20
EUR 4,23 EUR 1,07
Poche
"Veuillez réessayer"
Cartonné
"Veuillez réessayer"
EUR 16,50

Nouveauté : la collection Folio XL

pauvres_diables
Découvrez la nouvelle collection Folio XL avec notre sélection spéciale.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La ferme des animaux + La Ferme des animaux de George Orwell (Fiche de lecture): Comprendre La Littérature Avec Lepetitlittéraire.Fr
Prix pour les deux : EUR 13,19

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Revue de presse

Avec un dossier réalisé par Mériam Korichi, agrégée de philosophie, et une «lecture d'image» par Alain Jaubert, écrivain et réalisateur. Recommandé pour les classes de lycée. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Présentation de l'éditeur

«Un certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Snowball et Napoléon, cochons en chef, affichent un règlement : "Tout ce qui est sur deux jambes est un ennemi. Tout ce qui est sur quatre jambes ou possède des ailes est un ami. Aucun animal ne portera de vêtements. Aucun animal ne dormira dans un lit. Aucun animal ne boira d'alcool. Aucun animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux sont égaux."Le temps passe. La pluie efface les commandements. L'âne, un cynique, arrive encore à déchiffrer : "Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d'autres."»


Détails sur le produit

  • Poche: 150 pages
  • Editeur : Gallimard; Édition : folio (4 janvier 1984)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070375161
  • ISBN-13: 978-2070375165
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,7 x 1,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (104 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 130 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

22 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile  Par David W.J. TOP 500 COMMENTATEURS sur 18 novembre 2007
Format: Poche
L'humanité est-elle condamnée à répéter un cycle qui va de l'injustice à l'injustice en passant par des révolutions ?
En tout cas, Orwell expose toute la progression qui conduit des dominés, animés par une utopie révolutionnaire à se retrouver de nouveau dominés : meneurs, élite dirigeante qui s'arroge des privilèges, organisation du travail, intérêts personnels, propagande simpliste et mensongère, embrigadement de la jeunesse, prosélytisme, luttes intérieures, violences, boucs émissaires, putch militaire, culte du chef, exécutions des indésirables, suppression des libertés, artistes officiels, célébrations identitaires, confiquations des biens, élections truquées, pressions et manipulations. Tout ça au nom du bien collectif !
Et une larme pour le pauvre cheval Malabar.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
64 internautes sur 69 ont trouvé ce commentaire utile  Par Agnes5 sur 17 mai 2005
Format: Poche
Sage l'Ancien l'a dit : il faut libérer les animaux de l'esclavage que l'Homme leur impose et se libérer de son joug ignoble !
En ce 21 juin, les animaux de la Ferme du Manoir s'insurgent et chassent leur maître de sa propriété. Il leur faut désormais s'organiser et, très vite, les cochons s'imposent en leaders. Les sept commandements votés, les animaux se mettent au travail pour assurer l'autarcie de la ferme et faire triompher leur nouvelle doctrine : l'Animalisme.
Pourtant, l'égalité prônée trouve déjà ses failles et la soif du pouvoir en attire plus d'un...
Dans cette satire acerbe de la société, Orwell témoigne avec justesse, pertinence et honnêteté des perfidies du totalitarisme dont il dénonce sans détour chaque travers : de la force persuasive des orateurs qui, par des démonstrations de force,en réprimant sévèrement les opposants ou en choisissant un bouc émissaire imaginaire, manipulent et trompent un peuple passif et résigné jusqu'à la prise de pouvoir arbitraire du dictateur. Les animaux sont ainsi les avatares ridicules et tragiques des Hommes (l'épisode du putsch est terriblement réaliste et la dernière scène du ligne fait particulièrement froid dans le dos...).
Cette distanciation ironique rappelle celle que La Fontaine prend dans ses fables et permet une identification originale et marquante sans être directement accusatrice.
Quand l'humanité des animaux fait réfléchir à l'animalité des hommes...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
40 internautes sur 43 ont trouvé ce commentaire utile  Par Laetitia sur 9 décembre 2004
Format: Poche
Cette histoire de coup d'état animal n'est pas sans nous rappeler quelques moments cruciaux de notre Histoire.
Orwell décortique, à travers des personnages d'animaux, toute la mécanique du totalitarisme.
Un cochon, bien nommé, détourne un idéal collectif en idéal personnel.
Dans cette ferme nous apprenons comment manipuler la foule, créer un ennemi fictif, amener la population à adorer une situation qui leur est nuisible, se fabriquer une armée de soldats cruels et dévoués, exécuter de faux coupables pour redorer l'image du Petit Père des Animaux...
Le premier degré est intéressant, le second encore plus...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Brice Bonneau sur 12 septembre 2007
Format: Poche
Faut-il encore présenter l’oeuvre d’Orwell, auteur visionnaire au parcours improbable, qui a déjà offert à la culture le mondialement célèbre 1984, récit d’un monde totalitaire.

En fin observateur de la société, de ses évolutions futures et de ses dérives toutes Humaines, Orwell, de son vrai nom Eric Blair, a tiré un ouvrage que l’on m’avait conseillé ici-même, à l’analyse très fine : La ferme des animaux.

Dans une ferme de l’Angleterre, à l’orée du monde moderne, les animaux se rebiffent. Réunis par Sage l’Ancien dans la grange, ils écoutent attention ce cochon sur sa fin, qui leur explique que l’origine de leur condition misérable n’est autre que l’Homme. Vivre sans l’Homme, renverser la hiérarchie des relations, inverser la domination, serait le salut du monde animal. C’est ainsi qu’un jour, les animaux prennent le pouvoir, se débarassent des hommes, et rebatisent l’ancienne Ferme du Manoir en Ferme des Animaux, édictant sept commandements permettant à tous de vivre harmonieusement.

Tableau tout en image de la domination naturelle des sociétés par la manipulation, la peur, l’exclusivité du savoir et donc du pouvoir, La ferme des animaux et un livre intéressant, résumant de manière ludique et abordable comment fonctionne un pouvoir totalitaire, comment s’installe une dictature.

« Tous les animaux sont égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres ».
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Unlecteurdu21 sur 22 août 2008
Format: Poche
A la Ferme du manoir, les animaux se révoltent : fini de servir des humains ingrats et tyranniques !
On met alors en place de façon démocratique des Commandements, garantissant la liberté et l'égalité de chacun au sein de la ferme des Animaux, rejetant l'ancienne vie d'avec les humains. Mais, peu à peu, le pouvoir fait tourner la tête à certains...
Il s'agit là d'une fable politique, ayant pour base de réflexion le pouvoir en général : une société peut-elle vivre sans chef ? ce chef peut-il ne pas se montrer tyrannique, manipulateur, sectaire ? Un livre qui fait réfléchir, sans doute pessimiste, mais toujours d'actualité.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?