EUR 8,65
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La garçonne a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

La garçonne Poche – 6 février 2013

3.3 étoiles sur 5 6 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 27,80
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 40,00
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,65
EUR 8,65 EUR 14,84
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 4,00

Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • La garçonne
  • +
  • Flappers and Philosophers
  • +
  • Night and Day
Prix total: EUR 33,87
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Monique Lerbier est heureuse : elle épousera bientôt l'homme qu'elle aime. Un soir, pourtant, elle le surprend en compagnie de sa maîtresse. Humiliée, elle se venge avec le premier venu, puis, au lieu de rentrer dans le rang comme ses parents le lui intiment, elle décide de prendre en main son destin et ses amours. Avec gourmandise, curieuse de tout, Monique va alors multiplier les expériences émancipatrices, avec des femmes comme avec les hommes qu'elle ravale au rang de simples reproducteurs ou de "belles machines à plaisir"... Si les femmes ont commencé à se couper les cheveux "à la garçonne", c'est grâce à ce roman de 1922 qui fut le plus grand best-seller des Années folles. L'énorme scandale qu'il déclencha valut également à Victor Margueritte (1866-1942) d'être radié de la Légion d'honneur.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.3 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Par j-l B TOP 100 COMMENTATEURS le 17 mai 2013
Format: Poche
Ce livre que j'ai cherché pas mal de temps à relire , je l'ai retrouvé à la biblio de mon village sur une toute vieille étagère. Quand commence ce roman, la GG vient de se terminer, durant celle-ci la femme française s'est émancipée de différentes façons : occupation de métier d'homme, de fonctions importantes (il y eut même des femmes maires), socialement en quittant son rôle de femme au foyer ou inversement en prenant toutes les décisions importantes pour gérer la ferme par ex...
En France, la guerre terminée, les femmes ont directement repris le chemin du foyer et le soldat- époux- revenu vainqueur a repris sa place de mâle décideur. Seule pour une certaine élite féminine, l'émancipation perdura... Ce livre où l'héroïne- Monique- vit à fond sa vie de femme libérée a fait scandale car les sujets abordés allaient à l'encontre des idées morales de l'époque. Monique veut choquer, vivre à cent à l'heure avec sa coupe courte de cheveux, ses pantalons, sa présence provocante dans des milieux masculins, sa vie sexuelle débridée- lesbianisme, plusieurs partenaires, sodomie-, sa conduite sans pudeur, sans retenue, son arrogance, son cynisme... En 1922, ce roman fit scandale, aujourd'hui, il ferait presque sourire mais sa valeur en tant qu'étude de moeurs reste très intéressante.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 9 sur 9 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Linihila TOP 1000 COMMENTATEURS le 4 janvier 2010
Format: Poche
Heureuse d'avoir lu ce roman qui m'intrigait depuis longtemps ! Je voulais savoir ce qui avait tant choqué les gens lors de sa publication en 1922. La Garçonne est une critique intéressant des moeurs et du comportement de la bonne bourgeoisie française (parisienne même) de l'époque : critique des arrivistes, des parents qui ne pensent qu'à faire faire à leurs gentilles et pures filles de bonnes alliances (bonnes d'un point de vue économique bien entendu, les sentiments du garçon important peu dans la sélection), des jeunes filles manipulables... La Garçonne, après des déceptions cuisantes (des parents et un fiancé qui lui mentent pour arriver à leurs buts...) et des décisions surprenantes (la rencontre avec l'inconnu...), s'émancipe et obtient son indépendance après quelques égarements. Par contre, elle ne perd jamais ce côté naïf et romantique qui lui fait regretter jusqu'au bout de ne pas avoir trouver l'Amour. Après avoir surmonté des obstacles et des rumeurs, elle réussit socialement, mais ne trouve pas le bonheur... Un roman intéressant dont la conclusion me laisse cependant perplexe.
Remarque sur ce commentaire 4 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par sulpicia TOP 500 COMMENTATEURS le 18 août 2014
Format: Poche
La Garçonne de Victor Margueritte, un tout petit roman de journaliste, souvent assez commun de sentiment et parfois contourné d’un maniérisme de syntaxe qui sent le mal de poignet. L’ensemble vaut pour ce qu’il documente de cette société de l’immédiat après-guerre qui a su s’embusquer puis pornographiquement jouir jusqu’à ce que 1929 vienne répandre son deuil sur ce plaisir rescapé. Le livre fut scandaleux ; il ne l’est évidemment plus mais se laisse lire avec toutefois ce sentiment que l’on a entre les mains un texte qui n’aurait été refusé que de justesse par la collection Harlequin.
1 commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?