EUR 27,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La guerre moderne a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 9,44 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La guerre moderne Broché – 21 janvier 2008


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 21 janvier 2008
"Veuillez réessayer"
EUR 27,00
EUR 27,00 EUR 67,00

A court d'idées pour Noël ?

A court d'idées pour Noël ?
Découvrez dès aujourd'hui toutes nos Idées Cadeaux Livres. Vous trouverez sur nos étagères des milliers de livres disponibles pour combler ceux que vous aimez.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La guerre moderne + Contre-insurrection : Théorie et pratique + Principes fondamentaux de stratégie militaire
Prix pour les trois: EUR 49,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

GUERRE MODERNE ET DÉRÉGULATION DE LA GUERRE A LA RENCONTRE DE ROGER TRINQUIER, MAÎTRE DE LA GUERRE IRRÉGULIÈRE

À la mémoire de Pierre Dabezies sans qui je n'aurais pu saisir l'authenticité de Roger Trinquier

La fameuse querelle esthétique des Anciens et des Modernes existe aussi en stratégie militaire. Un même ressort l'explique : les Modernes bousculent les Anciens par l'introduction, jugée scandaleuse, de l'irrégularité dans des systèmes de représentation normes ayant reçu l'aval d'autorités académiques établies. La modernité selon Trinquier se conçoit comme revendication de l'irrégularité au regard de la guerre classique.

I. Situation de Roger Trinquier

Dire qu'il est mal connu relève de l'euphémisme s'agissant d'un guerrier oublié tant en raison d'une ingratitude organisée que de l'ombre dans laquelle il a voulu mener ses combats. Obscurité dont il n'est sorti que par la publication de deux ouvrages cursifs, sans apprêts, presque techniques. Homme de la glèbe, né en 1908, rudement attaché à une France victorieusement meurtrie, il se présente comme une sorte de Péguy colonial pour qui les Hauts Plateaux du Vietnam restent aussi français que les montagnes de Kabylie. Rien d'étonnant d'un homme qui fut d'abord instituteur, formé dans l'austère tradition des hussards noirs (Péguy, encore !) d'une République qu'il ne retrouve déjà plus en 1960 mais que son action obstinément affirme.
Car Trinquier fait la guerre comme il la trouve (de quoi s'agit-il ?) non pas selon le manuel de doctrine, les règles établies et les pesanteurs qui accablent, en la réduisant, la puissance des armées régulières.
Loin de la théorie, il apparaît comme un praticien quasi instinctif de l'irrégularité, doublé cependant d'un organisateur méthodique. Il a voulu fixer quelques préceptes pour cette forme de guerre, que, sa vie durant, il a pratiqué. Pour autant on le sent perméable à quelques influences théoriques. Clausewitz d'abord à travers une lecture parfaitement «fochienne» (p. 19). La victoire se définit par l'écrasement total de l'ennemi, sa disparition politique à travers l'anéantissement physique de son appareil militaire. Car, cite Trinquier, «on ne saurait introduire un principe modérateur dans la philosophie de la guerre». Mao Tse-Toung, ensuite connu de manière diffuse à travers les conférences du colonel Charles Lacheroy... lequel interpréta à sa manière la pensée du grand stratège chinois dont, à l'époque, on ne connaissait il est vrai, que des fragments hâtivement traduits.

Biographie de l'auteur

Né en 1908, Roger TRINQUIER sort sous-lieutenant en 1933 de l'école des officiers d'active de Saint-Maixent. Il participe à la deuxième guerre mondiale et à la guerre d'Indochine. En 1956, il rejoint l'Algérie et participe à la bataille d'Alger en tant qu'adjoint du général Massu. Il combat à la tête de son régiment dans le Sud et en Kabilie puis prend part aux opérations du Plan Challe en Oranie avant de prendre le commandement du secteur d'El Milia dans le Constantinois. Rappelé en métropole en 1960, il décède en 2000 de façon accidentelle.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 9,44
Vendez La guerre moderne contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 9,44, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 109 pages
  • Editeur : Economica (21 janvier 2008)
  • Collection : Stratégies & Doctrines
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2717854789
  • ISBN-13: 978-2717854787
  • Dimensions du produit: 24 x 1,2 x 15,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 52.912 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par Amazon Customer sur 3 avril 2008
Longtemps Trinquier a senti le souffre, étant quelque peu "compromis" comme on disait pudiquement dans les années soixante. Son manuel, réédité et travaillé à plusieurs reprises, reste une référence, d'emploi plus direct que Galula. J'ai découvert Trinquier aux Etats-Unis, en 1993, où il était présenté comme le maître à penser d'un style de guerre assez mineur, à l'époque appelé "low and mid-intensity conflicts" (MIC-LICs). Nous gagnerions à lire ce genre d'auteur sans préjugé. Après tout, Maspero publiait, dans les mêmes années, les oeuvres complètes d'Enver Hodja, et personne n'y trouvait à redire, alors que ce dictateur paranoïaque avait beaucoup plus à se reprocher et beaucoup moins à apporter qu'un colonel abandonné.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par JEZEQUEL sur 31 août 2008
On rejoindra sans mal l'avis très positif de M. Yakovleff sur cet ouvrage. Comme il est écrit dans la préface, il s'agit d'un ouvrage presque sec tant il est concis. C'est une qualité, même si la forme peut parfois masquer une pensée plus profonde qu'il n'y paraît. Il est d'ailleurs à noter que la prudence de l'expression et le souci affiché de ménager la population, voire les insurgés capturés, tranche notablement avec l'image que Trinquier trainait derrière lui après la bataille d'Alger et après son départ anticipé de l'armée. Un écrit qui ne sent pas le soufre mais qui permet de mesurer a contrario comme certaines affaires contemporaines sont assez moyennement emmanchées. Le passage sur les grands chefs qui sont ceux qui ont fait avec, sans se lamenter sur ce qu'ils auraient aimé avoir en plus est assez réjouissant. On ne trouvera pas en revanche l'intégralité d'une pensée ramifiant dans l'ensemble du spectre de la guerre contre-insurrectionnelle, comme chez Galula. Au total, cet ouvrage mérite assurément d'être (re)découvert en dépit d'une édition qui comporte de nombreuses coquilles.
P.S. : Mischka sous-estime l'apport d'Enver Hodja... à l'architecture militaire post WWII !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gaziello sur 12 mars 2010
Pour les passionnés de tactique anti-guérilla.
Toujours (et encore plus) à l'ordre du jour !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?