Acheter d'occasion
EUR 6,95
+ EUR 2,99 (livraison)
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Ammareal reverse jusqu'à 15% du prix net de ce livre à des organisations caritatives
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La guerre des mondes a-t-elle eu lieu ? Broché – 2 juillet 2005


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 56,00 EUR 6,94

livres de l'été livres de l'été


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Le 30 octobre 1938, Orson Welles adapte à la radio le roman de H. G. Wells, "La Guerre des mondes" (1898). Présentée sous forme de bulletins d'information annonçant des explosions sur Mars et la chute de mystérieux aérolithes dans le New Jersey (aérolithes creux remplis de Martiens), l'émission aurait suscité une panique générale aux États-Unis, précipitant les gens sur les routes. Le lendemain, la presse ne parlait que de cet événement en mesurant les nouveaux pouvoirs de la radio. Au fil des ans l'histoire a enflé, on a parlé de suicides, d'accidents et colporté la rumeur selon laquelle des centaines de milliers d'Américains moyens ont cru à l'invasion de leur pays par les Martiens. En réalité, comme le raconte ici Pierre Lagrange, le phénomène a été bien moins important qu'on ne l'a dit et, bien plus que la croyance des auditeurs dans l'information diffusée, la question intéressante est celle de la croyance des commentateurs dans... la croyance des auditeurs! Extraterrestres, canulars, rôle des médias et vents de panique... L'émission d'Orson Welles n'est pas le premier ni le seul exemple de ce genre de phénomène. En 1835, par exemple, le "New York Sun" a fait croire qu'un astronome célèbre, Herschell, avait réussi à observer les habitants de la Lune. Après l'invention de la radio, quantité de fausses informations seront volontairement diffusées. Mais l'histoire d'Orson Welles est demeurée dans toutes les mémoires. Elle est même devenue une référence pour les institutions. Résultat: lorsque la CIA réunit en 1953 une commission pour discuter du problème des soucoupes volantes, elle le fait parce qu'elle craint que les rumeurs "soucoupiques" ne déclenchent une panique incontrôlable. D'un autre côté les passionnés d'ovnis sont persuadés que les autorités ne disent pas tout ce qu'elles savent sur le sujet parce que cette vérité provoquerait la faillite des repères sociaux et une panique généralisée. Au-delà de l'anecdote et du seul cas Welles, Pierre Lagrange propose d'observer les peurs collectives et leur ampleur. Conclusion: le plus crédule n'est pas forcément celui qu'on croit...Ce livre paraît alors que "La Guerre des Mondes" de Steven Spielberg, interprété par Tom Cruise, sort sur les écrans.

Biographie de l'auteur

Pierre Lagrange est sociologue des sciences, chercheur au LAHIC (Laboratoire d'anthropologie et d'histoire de l'institution de la culture, CNRS, UMR 2558).



Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Pierre Lagrange est né en 1963 à Auch (Gers). Il enseigne l'anthropologie à l'Ecole Supérieure d'Art d'Avignon. Il est également chercheur associé au LAHIC (Laboratoire d'Anthropologie et d'Histoire de la Culture, CNRS), et est titulaire d'un doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, 2009). Egalement expert auprès du Groupe d'Etude et d'Information sur les Phénomènes aérospatiaux (GEIPAN) du Centre national d'Etudes spatiales (CNES), il a été auparavant chercheur au Centre de Sociologie de l'Innovation de l'Ecole des mines de Paris (1986-1996).

Pierre Lagrange est l'auteur de plusieurs ouvrages, de contributions à des ouvrages collectifs et de nombreux articles (académiques et populaires) sur le thème de l'histoire et de la sociologie des controverses sur les phénomènes dits "paranormaux" (ovnis, parapsychologie, créatures énigmatiques etc). Dans le cadre de cette recherche, il a notamment effectué, à partir de 1986, une longue enquête sur le début de la controverse publique sur les "soucoupes volantes" (flying saucers) aux Etats-Unis en 1947.

L'idée directrice de ces travaux n'est pas, comme c'est souvent le cas en sociologie, de comprendre "pourquoi les gens croient à des choses qui n'existent pas" ou "comment le public peut être autant attiré par l'irrationnel", mais d'aborder ces sujets comme des thèmes normaux de controverses et de débats publics et/ou scientifiques. Il s'agit d'étudier les ovnis ou les phénomènes "paranormaux" du point de vue de l'histoire des sciences comme n'importe quelle autre "anomalie scientifique" (météorites, foudre en boule, neutrinos etc) ou controverse publique (risques technologiques, OGM, maladies etc).

Pierre Lagrange est également l'auteur de chapitres dans les ouvrages suivants:
« Définitions occultes » (en collaboration avec Patrizia D'Andrea), in Bernadette Bensaude-Vincent et Christine Blondel, Les Savants et l'occulte, Paris, La Découverte, 2001.
« Diplomats Without Portfolios. The Question of Contact with Extraterrestrial Civilizations », in Bruno Latour et Peter Weibel, Making Things Public, MIT Press, 2005.
« Close Encounters of the French Kind: The Saucerian Construction of "Contacts" and the Controversy over Its Reality in France », in Diana G. Tuminia, Alien Worlds : The Social and Religious Dimensions of UFO Phenomena (Syracuse, NY, Syracuse University Press, 2007.
« "Les soucoupes volantes existent-elles ?" Comment la science se sépare de l'opinion. », in Gérard Azoulay, L'Espace habité, Paris, CNES/Observatoire de l'Espace, 2008.
« Les controverses sur l'Atlantide », in Claudie Voisenat, Imaginaires archéologiques, Paris, Editions de la Maison des Sciences de l'Homme, 2008.
« Les extraterrestres et la fin de la croyance populaire », in Patrick Gyger et Roland Lehoucq, Sciences et science-fiction, Paris, Universcience Editions/Editions de la Martinière, 2010.
« The Ghost in the Machine. How Sociology Tried to Explain (Away) American Flying Saucers and European Ghost Rockets, 1946-1947 », in Alexander Geppert, Imagining Outer Space, European Astroculture in the Twentieth Century, New York, Macmillan, 2012.

Il a également écrit les introductions et appareils critiques des ouvrages suivants:
John Keel, La Prophétie des ombres, Paris, Presses du Chatelet, 2002.
Gray Barker, Ils en savaient trop sur les soucoupes volantes, Paris, Presses du Chatelet, 2002.
Karl T. Pflock, Roswell, l'ultime enquête, Rennes, Terres de Brume, 2007.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?