La haine de la religion et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 10,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La haine de la religion a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 1,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La haine de la religion Broché – 7 mars 2013


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 10,00
EUR 10,00 EUR 9,95

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La haine de la religion + Chronique du racisme républicain + Dévoilements : du Hijab à la Burqa
Prix pour les trois: EUR 27,20

Certains de ces articles seront expédiés plus tôt que les autres.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

" La religion est l'opium du peuple : relisez Marx ! " C'est en ces termes qu'au début de l'année 2010, le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) fut renvoyé à ses chères études par un chœur politique et médiatique unanime. Le motif ? La candidature, jugée saugrenue, d'une jeune militante qui avait le mauvais goût d'être musulmane et de porter un foulard. Ce sarcastique conseil de lecture est depuis lors repris quasi-rituellement, dans l'ensemble de la gauche française, à chaque fois que des musulmans investissent le champ politique, tandis que se multiplient les professions de foi antireligieuses. C'est ce conseil qu'on a ici choisi de prendre au sérieux – et l'expérience se révèle passionnante. On découvre en chemin qu'il est fort difficile d'enrôler post mortem l'auteur du Capital dans la cabale éradicatrice des chasseurs de voile, d'islam ou de religion. On découvre même qu'un des grands apports du mouvement socialiste au combat progressiste est d'avoir pointé les limites du combat antireligieux issu de la tradition des Lumières, en le dénonçant comme un écueil, un idéalisme ou une ruse de la bourgeoisie. On découvre que Marx et les marxistes ont même théorisé et pratiqué l'alliance entre " celui qui croit au Ciel et celui qui n'y croit pas ". On réalise enfin la malicieuse actualité de leurs analyses : c'est aujourd'hui l'athéisme et le combat antireligieux qui peuvent être considérés comme l'opium du peuple de gauche.

Biographie de l'auteur

Pierre Tevanian, professeur de philosophie, est l'un des créateur set l'animateurs du site Les Mots sont importants. Il est l'auteur de plusieurs livres, dont Dévoilements (Libertalia, 2012), La Mécanique raciste (Dilecta, 2008), ou, à La Découverte, La République du mépris (2007).


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,50
Vendez La haine de la religion contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 150 pages
  • Editeur : La Découverte (7 mars 2013)
  • Collection : CAHIERS LIBRES
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2707175900
  • ISBN-13: 978-2707175908
  • Dimensions du produit: 19,1 x 1,3 x 12,7 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 65.808 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.3 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

Format: Broché Achat vérifié
Concrètement :

M.Tevanian tronque la citation de Marx "L'opium du peuple" sur laquelle est basée son livre.

Il vomit littéralement sur Michel Onfray (cité plus d'une trentaine de fois en 140 pages...), et sur d'autres personnalités.

Le livre se base aussi sur le non événement de la candidate voilé au NPA, pas sur grand chose d'autre, on tourne vite en rond...

Bref à lire pour se faire avis sur le personnage c'est toujours ça (mais pas pour 10 EUR).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par Yves Léonard TOP 100 COMMENTATEURS le 4 septembre 2013
Format: Broché Achat vérifié
Ce petit livre est un livre polémique. Il fait la part belle à la thèse qu'il défend et invective ceux qui défendent l'autre thèse. Il se trouve que les autres sont majoritaires dans l'opinion publique et les médias. Dés lors la simple équité demande d'entendre la voix des minoritaires, question d'hygiène mentale d'autant plus nécessaire si on accepte l'idée que penser réellement c'est largement penser contre soi-même.
C'est sans doute vrai, pour une large part, qu'aujourd'hui laïcité et féminisme servent de couverture à l'islamophobie, comme il est sans doute vrai, mais cela l'auteur n'en dit rien, que voiles et barbes recouvrent parfois intégrisme et fanatisme. Il est parfaitement exact qu'une jeune femme voilée mais à visage découvert peut se présenter à des élections, la revendication de sa foi n'est pas un délit et l'exercice de la citoyenneté une qualité en voie de raréfaction. Dans ce cas la stigmatisation est odieuse et contre-productive. Mais que la fraction majoritaire de la population, déjà fragilisée par toutes sortes de maux (notamment le chômage, bien sûr, mais aussi le sentiment de plus en plus prononcé d'un manque de prise sur le cours des choses) puisse réagir défavorablement à ce genre de situation, indice d'une mutation ressentie avec inquiétude, se comprend aussi. Les modèles de sociétés où les femmes sont voilées apparaissent peu enviables aux femmes (et aux hommes) d'Occident, c'est le moins qu'on puisse dire, mais l'auteur n'en dit rien.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
14 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean Louis Prat le 24 mars 2013
Format: Broché Achat vérifié
Il est possible que cet ouvrage n'apporte pas grand chose aux bons lecteurs de Marx, qui connaissent depuis longtemps le vrai sens de la phrase où la religion est définie comme l'opium du peuple, mais il faut croire que ces lecteurs sont assez rares, puisqu'ils n'ont pas su répondre en temps voulu à l'accumulation de sornettes énoncées par des vedettes médiatiques, allant de Michel Onfray à Nadine Morano, en passant par Laurent Fabius et Aurélie Filipetti, quand ils criaient haro sur la "candidate voilée" présentée par le NPA aux élections régionales de 2010... Candidate "voilée", par un simple foulard, comme la Sainte Vierge dans l'iconographie chrétienne, et nullement enveloppée d'une burqa - ce qui reste fort anodin, si on se rappelle que, il n'y a pas si longtemps, des curés en soutane (l'abbé Pierre, le chanoine Kir) ont pu siéger au Parlement, sans que personne croie la République en danger. On s'étonne de voir tant de sollicitude pour la laïcité, et même pour l'athéisme, chez des gens qui n'ont pas montré la même vigilance quand un président de la République, et chanoine honoraire de Saint Jean de Latran, défigurait le sens du mot laïcité... Les âneries répandues à cette occasion suffisent à établir le caractère indispensable d'un livre comme celui de Pierre Tevanian, impeccable mise au point qui remet à leur juste place les discours qui ont fleuri dans ce carnaval médiatique.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par M. Rodriguez le 29 janvier 2014
Format: Broché
Pierre Tévanian, s'interroge ici sur les mécanismes (sociaux, psychologiques, culturels, historiques et politiques) qui sous-tendent toute cette virulence laïciste (anti-religieuse) actuelle (dans le contexte français, qui ne date pas d'hier, mais d'au moins quelques décennies selon les observations de l'auteur), sur les religions en général, et sur l'islam plus particulièrement. La thématique centrale de l'ouvrage part de la célèbre maxime (devenue culte) de Marx "La religion est l'opium du peuple", en la resituant dans le contexte historique, mais aussi dans le texte d'origine (c'est-à-dire les réflexions antérieures et postérieures à cette phrase).
Il nous invite donc à une analyse aussi bien philosophique que politique et sociologique.

L'auteur procède aussi à la déconstruction des mythes islamophobes et de leurs propagandes laïcistes (détournant, qui plus est, la laïcité, à des fins de prosélytisme anti-religieuse, et de discriminations contre les musulmans), qui refusent aux musulmans, ce que la laïcité-même le leur permet originellement, alors même que les islamophobes enfreignent la loi, et se permettent des actions et des paroles qu'ils refusent pourtant aux autres (majoritairement les musulmans, et accessoirement les chrétiens). Ne respectant pas la loi de 1905, ils s'opposent à la loi et à la laïcité (originelle) qu'ils prétendaient pourtant défendre, alors que tel n'est pas le cas (ni dans leurs discours, ni dans leurs actes).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?