Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La joueuse d'échecs Broché – 7 septembre 2006


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 15,00 EUR 0,25
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 0,01

Il y a une édition plus récente de cet article:

La joueuse d'échecs
EUR 9,00
En stock.

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Extrait

C'était le début de l'été. Comme tous les jours, Eleni gravit la petite colline qui séparait l'hôtel Dionysos du centre de la ville à l'heure où le soleil apparaissait à l'horizon.
La colline, terrain vague sablonneux et cre­vassé, offrait une vue exceptionnelle sur la Méditerranée et la porte du temple d'Apollon. Ce vestige de l'Antiquité, trop grandiose dans sa conception peut-être, était resté inachevé. Ainsi sa gigantesque porte, au sommet d'une presqu'île minuscule rattachée à Naxos, s'ouvrait simplement sur la mer et le ciel. Le soir, à défaut d'offrir un gîte à Apollon, elle accueillait, dieu pour dieu, le soleil couchant, adulé par les voyageurs éblouis. Apollon, plus discret dans ses manifestations terrestres, n'aurait sans doute appelé que quelques rares initiés. L'imperfection du temple n'était donc pas à déplorer, mais conférait au contraire un étrange mystère à cette terre sévère posée sur la mer Egée.
Eleni n'eut pas un regard pour le spectacle qui se jouait dans son dos. Elle le connaissait trop bien. Toute sa vie avait été rythmée par ce théâtre gratuit; ses spectateurs changeants, flux incessant de nomades, venant de loin, repartant au loin.
Ce matin, la colline était particulièrement silencieuse. Le vent, qui s'était levé durant la nuit, soufflait fort et couvrait les petits sons matinaux provenant de la ville. Eleni n'entendait que le crissement des cailloux sous ses pas et le halètement d'un chien errant reniflant ici et là, dans l'espoir de dénicher son petit-déjeuner. Le butin était maigre et il arbora un air boudeur, qui fit sourire Eleni. Elle se promit de lui apporter un bout de pain qu'elle prendrait dans les restes des repas de l'hôtel.

Présentation de l'éditeur

Un jeu peut-il faire basculer la vie d'une femme ? Difficile de le croire. Dans l'île de Naxos, les joueurs de trictrac sont légion, mais jamais aucune femme n'a approché les pions noirs et blancs. Quant à ceux d'un échiquier, n'y pensez même pas ! Cependant, pour Eleni, prise dans une vie sans aspérités et sans folie, le plus vieux jeu du monde sera le début d'une aventure qui la mènera jusqu'à l'émancipation.

Bertina Henrichs, née à Francfort, vit en France depuis près de vingt ans. Elle est scénariste de documentaires et de fictions. La Joueuse d'échecs, son premier roman, qu'elle a écrit directement en français, a rencontré un franc succès en librairie et a remporté de nombreux prix de lecteurs. Il est aujourd'hui traduit dans six pays.


Détails sur le produit

  • Broché: 211 pages
  • Editeur : Liana Levi (7 septembre 2006)
  • Collection : Piccolo
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2867464196
  • ISBN-13: 978-2867464195
  • Dimensions du produit: 17,4 x 11,8 x 1,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (20 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 376.458 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Brize sur 13 janvier 2009
Format: Poche
Sur la petite île grecque de Naxos, Eleni, 42 ans, partage ses journées entre son travail de femme de chambre à l'hôtel Dyonisos et son foyer : un mari, Panis et deux enfants adolescents. Un jour, elle aperçoit un échiquier dans une des chambres de l'hôtel et décide soudain d'en offrir un à son mari, pour son anniversaire. Sur les conseils de Kouros, son ancien maître d'école, ce sera un échiquier électronique.
Mais Panis se désintéresse de son cadeau. Aussi Eleni décide-t-elle d'apprendre à jouer aux échecs.
Cette décision, qu'elle juge un peu folle, ne sera pas sans conséquences...

Le quotidien d'Eleni est à son image, quelconque. Femme sans intérêt (dans les deux sens de l'expression), quasi transparente, Eleni a une vie sans histoire, où sans le savoir elle fait exactement ce qu'on attend d'elle, se conforme à la norme.
Mais voilà qu'il prend soudain une autre dimension par la grâce de ce soudain engouement qu'Eleni se découvre pour les échecs.
Elle se passionne pour le jeu, se projette complètement dans l'espace des 64 cases, qu'elle vit comme peuplé de créatures imaginaires mais, le temps d'une partie, plus réelles que n'importe quoi d'autre.
C'est à cette espèce de réveil, au travers du bonheur d'une activité surprenante, que le lecteur assiste.
En même temps qu'elle se découvre, Eleni (re)découvre son environnement... et bouleverse son entourage, parce qu'elle sort des sentiers battus...

Joli portrait de femme brossé d'une écriture élégante (ce qui est d'autant plus remarquable que le français n'est pas la langue maternelle de l'auteur), ce court roman, portrait emblématique d'une métamorphose, se lit avec bonheur.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lorraine sur 7 juin 2006
Format: Broché
Bertina Henrichs écrit divinement bien, c'est un vrai bonheur de lire cette histoire écrite toute en finesse, celle d'une femme discrète, humble, mère dévouée, femme docile,... mais pas totalement résignée. Eleni est lucide et quand, sans succès, elle offre un échiquier à son mari pour faire rentrer ce jeu -fascinant- dans son foyer, elle se lance alors elle-même, rencontre celui qui va l'inicier et la mener aux tournois. On pourrait qualifier ce roman de petite histoire, rien de retentitssant, mais pour Eleni cela devient une grande épopée, tant il est rare dans son village de voir des femmes vivre leur vie en se permettant des occupations autres que ménagères.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Rachet Olivier TOP 500 COMMENTATEURS sur 4 novembre 2008
Format: Broché Achat vérifié
Certes,le roman est très correct et tout à fait pertinent.Même si le joueur d'échecs expérimenté que je suis peut y trouver certains détails un peu étonnants!Non pas que l'histoire soit invraisemblable,loin s'en faut,mais il y a tout de même quelques prises de libertés avec le jeu d'échecs que ne verront peut être pas les joueurs débutants ou les non joueurs.Je m'explique:le mythe du génie fulgurant aux échecs existe,certes,mais cela relève un peu du mythe!Je veux dire par là que le fait que la joueuse dans le roman accède à un bon niveau en très peu de temps et un peu optimiste,voire carrément fantaisiste!Tout le monde aura compris que l'histoire fait allusion au fait que n'importe qui,quelque soit son sexe et sa profession peut devenir redoutable dans la pratique du noble jeu,mais cela tombe vite dans la facilité,et me fais penser à d'autres romans parus dans le passé qui traitaient le sujet de la même façon.Je peux vous garantir que l'on ne comprend pas la défense sicilienne en une semaine,et que les finales de tours ne se comprennent pas en un mois!Cela dit l'histoire est séduisante et la plume de l'auteur agréable.Il y a tellement peu d'auteur qui ose écrire sur le sujet qu'il ne faut pas être trop critique quand certains ou certaines se lance avec courage dans l'arène!J'attribue personnellement trois étoiles au roman car je pense qu'il reste très interessant.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Francine sur 31 mars 2010
Format: Poche
C'est l'histoire d'Eleni, une femme de chambre d'une quarantaine d'années, mariée, deux enfants, qui mène une vie paisible et rythmée par son travail et sa vie familiale plutôt monotones. Un jour, alors qu'elle fait le ménage dans une chambre occupée par des clients français, elle découvre un échiquier et décide d'en offrir un à son mari pour qu'ils apprennent à jouer ensemble. Pour elle, c'est l'occasion de partager un moment à deux et de casser la routine. Le cadeau n'ayant pas le succès escompté, c'est d'abord seule qu'elle s'initie au jeu puis aidée par un ancien professeur. Comment vont réagir son mari, ses enfants et les habitants du village en découvrant la nouvelle passion de cette femme, à priori quelconque, qui s'est toujours conformée aux normes ? Sur la petite île de Naxos, tout le monde se connaît et chacun a une place bien définie dans la société. Une femme qui se met à jouer aux échecs et qui se libère ne peut qu'attiser la curiosité, chambouler les îliens et susciter des remarques.

C'est une histoire simple : il n'y a pas beaucoup d'action mais elle est profonde et écrite avec finesse. Le texte est fluide et la narration parfaitement maîtrisée. Rapidement, le lecteur est plongé dans l'univers d'Eleni, l'échiquier étant comme l'élément magique d'un conte. Qu'on soit joueur d'échec ou non, à mon avis, cela n'a pas d'importance ! Pour les uns, c'est peut-être l'occasion de s'y mettre et de découvrir ce jeu, pour les autres, de ressortir l'échiquier du placard et se remémorer d'anciennes parties.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?