EUR 19,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La légende des nom... a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 5,48 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La légende des noms de famille : Appellations d'origine corse Broché – 8 décembre 2012


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 19,00
EUR 19,00 EUR 113,95

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

LES NOMS DE FAMILLE CORSES EXISTENT-ILS ?

La grande similitude entre les systèmes anthroponymiques corse et italien se traduit notamment par le fait que les noms de famille ont souvent la même forme des deux côtés de la mer Tyrrhénienne. Cela n'est pas surprenant étant donné les affinités au plan historique, linguistique et culturel, et surtout la formation de ce système sous l'égide de l'administration toscane, puis génoise (qui a utilisé le toscan comme langue officielle). L'administration française qui a suivi, n'a pas (profondément) changé les noms de famille corses devenus héréditaires et pratiquement immuables par la force de la loi. On mesure en revanche l'impact de la culture dominante sur les prénoms actuels des Corses, qui ont fini par remplacer ceux de l'époque toscane, et dont les vestiges fossilisés ne subsistent plus que dans les noms de famille insulaires. Si l'on se base sur leur forme écrite «officielle», les Corses ont porté des prénoms «latins», puis «italiens», et aujourd'hui «français». Cela ne dit rien sur leur origine. Cela est simplement révélateur de la nature des langues (et des classes) dominantes, notamment à l'époque où les (pré)noms individuels sont devenus noms de famille. Aujourd'hui au contraire, la forme des prénoms dans la Corse française n'a plus aucune incidence sur celle des noms de famille.
On a souvent dit et écrit, y compris dans des ouvrages sérieux, que tous les noms de famille corses se retrouvent en Italie. Cette opinion ne correspond pas tout à fait à la réalité, bien qu'elle continue à tenir le haut du pavé, notamment sur «la toile», dans les forums de discussion, déclinée dans toutes les langues. On affirme par exemple que «Tutti i cognomi che vengono portati in Corsica sono diffusi nella penisola», tout en indiquant des liens vers des sites qui permettent de vérifier que le postulat ne résiste pas à l'épreuve des faits.
Dire qu'un nom a la même forme en Corse et en Italie ne signifie pas forcément qu'il s'agit d'un nom italien, même si cela correspond à l'opinion majoritaire. Certains noms de famille ont la même forme en France et en Italie. Un nom «français» comme ALBERTIN est aussi un nom «italien» (typique notamment de la Vénétie). Bien que les différences de fréquence et de distribution des patronymes soient souvent significatives, ALBERTIN ou ALBERT ne sont pas forcément des noms français, et ALBERTINI n'est pas forcément un nom italien (ni corse d'Albertacce).
La majeure partie des noms de famille ont en effet la même forme en Corse et en Italie : soit parce qu'ils sont effectivement d'origine italienne, soit parce qu'ils ont été «traduits» en italien ou italianisés par l'administration de l'époque. Certains auraient aujourd'hui une forme francisée si la «normalisation» ébauchée après le «rattachement à la France» avait été poursuivie. Ainsi en Corse le prénom Francescu, avec un diminutif Francischettu, a donné un nom de famille attesté sous plusieurs formes : FRANCESCHETTI (toscanisé) s'est imposé, mais on a aussi FRANCISCHETTI (avec un vocalisme corse, de même pour FRANCISCHINI, FRANCISCONI dans les actes anciens). On a aussi FRANCISQUES (au XVIIIe siècle dans les archives départementales des Bouches du Rhône) qui serait aujourd'hui la forme «normale» du nom de famille corse si l'administration avait poursuivi la francisation de manière cohérente (la toponymie «officielle» de l'IGN n'est pas plus logique : on a San Francescu à côté de San Francesco ou Saint-François).

Biographie de l'auteur

Jean Chiorboli est chercheur et linguiste, professeur à l'université de Corse. Il a notamment publié Langue corse et noms de lieux (Albiana, 2008).


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 5,48
Vendez La légende des noms de famille : Appellations d'origine corse contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 5,48, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?