Acheter d'occasion
EUR 15,00
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par A-TOUT LIRE
État: D'occasion: Bon
Commentaire: N° 355
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La méprise Poche – 1973


Voir les 5 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 1973
EUR 6,00
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 0,55

livres de l'été livres de l'été


Offres spéciales et liens associés




Détails sur le produit

  • Poche
  • Editeur : Folio (1973)
  • Langue : Français
  • ASIN: B003C9YCPK
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 1.190.479 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par D_D_ le 6 avril 2010
Format: Poche Achat vérifié
Hermann. Votre narrateur.
Vous n'aimeriez pas le rencontrer dans la vie.

Arrogant, froid, menteur et sans la moindre empathie, des problèmes d'identité, des prétentions d'artistes d'un genre spécial et l'esprit visiblement pas très équilibré, c'est cet homme un peu "border line" que vous allez suivre dans ses sombres cheminements.

Notre homme est patron d'une usine de chocolat et durant un voyage d'affaires à Prague, après la rencontre avec un vagabond qui semble être son portrait craché, il se décide à commettre l'arnaque parfaite. Il mettra en scène sa mort en utilisant cet individu lui ressemblant tant dans le rôle de son cadavre pendant que sa femme ira toucher l'assurance.

Le narrateur vous embarque dans sa lubie mortelle et c'est impuissant que vous assistez au désastre à venir, comme l'on assisterait a un accident de voiture au ralenti.
Hermann, narrateur d'une histoire se voulant le témoignage de son génie, vous expose bien involontairement une histoire d'un tout autre genre.

Un narrateur dont vous devez vous méfier (quelque chose qui n'est pas rare chez Nabokov).
Ne prétend-t-il pas voir dans ce vagabond son sosie parfait ? Pourtant la ressemblance ne semble guère s'imposer à autrui ou à cet autre "lui-même".

Dès le départ le livre est parsemé de signaux semant le doute sur la santé mentale de notre "héros", et ces suspicions ne feront que se confirmer, la conclusion du livre révélant pleinement la nature troublée et ridicule du personnage.

Encore une histoire de "miroirs" dans ce Nabokov, mais cette fois-ci, le miroir est brisé.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barkilphedro le 27 mars 2007
Format: Poche
Nabokov est encore loin de la langue étouffante d'Ada ou l'ardeur. Il écrit encore pour se faire comprendre par tous. Et il a la simplicité et l'ingéniosité du prestidigitateur: une succession de tours de force accessibles même pour un enfant (enfin...).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par NMZ le 4 septembre 2013
Format: Poche Achat vérifié
Mon premier Nabokov. Se lit bien, c'est bien ecrit et pas tres long. Cependant, les allusions dans le livre a Crime et Chatiment ne m'ont pas laissée tranquille et je suis allee regarder sur le net ce que pensais Nabokov sur Dostoievski. Rien de bien.
Et voila, la meprise est un bon divertissement, mais je n'arrive pas a ne pas etre influencee par cette mauvaise opinion de Nabokov sur Dostoievski, et du coup comparer d'un côté, crime et chatiment, chef d'oeuvre de la litterature mondiale, et d'un autre côté la méprise. Alors je ne mets que 3 etoiles, meme si ca mériterait plutot 2.5
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?