Acheter d'occasion
EUR 0,01
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Ships from the USA. Please allow up to 21 business days for delivery.  Very good condition - book only shows a small amount of wear. Biggest little used bookstore in the world.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

La nuit de l'oracle Poche – 30 décembre 2005

4.3 étoiles sur 5 17 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 30 décembre 2005
EUR 6,98 EUR 0,01

Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Après un long séjour à l'hôpital, l'écrivain Sidney Orr reprend goût à la vie. Mais il est accablé par l'ampleur de ses dettes et par l'angoisse de ne pas retrouver l'inspiration. Un matin, il découvre une nouvelle papeterie au charme irrésistible. Il entre, attiré par un étrange carnet bleu. Le soir même, dans un état second, Sidney commence à écrire dans ce carnet une captivante histoire qui dépasse vite ses espérances. Sans qu'il devine où elle va le conduire, ni que le réel lui réserve les plus dangereuses surprises... Virtuosité, puissance narrative, défi réciproque de l'improvisation et de la maîtrise : La Nuit de l'oracle précipite le lecteur au cœur des obsessions austériennes, dans un face à face entre fiction et destin. Comme si l'imaginaire n'était rien d'autre que le déroulement du temps avant la mort. Ou pire encore, son origine.

Biographie de l'auteur

Paul Auster vit à Brooklyn. Son œuvre aujourd'hui traduite dans le monde entier est publiée en France par Actes Sud.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Paul Auster est né dans le New Jersey. Ce romancier, qui fut poète et traducteur, est désormais célèbre dans de nombreux pays.En France, toute l'œuvre de Paul Auster, traduite en trente-cinq langues, est publiée chez Actes Sud. Prix Médicis étranger pour Leviathan en 1993, il est membre de The Academy of Arts and Letters et a reçu le Prix du Prince des Asturies en 2006 (entre autres distinctions prestigieuses).
Paul Auster vit à Brooklyn avec sa femme, la romancière Siri Hustvedt.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Je ne peux que confirmer les éloges précédentes. Cet ouvrage a un aspect fascinant dans la mesure où l'on suit l'histoire du narrateur qui est écrivain, ainsi que celle du personnage du roman qu'il est en train d'écrire. Deux destins entremêlés qui n'en font qu'un, dans un univers de paraboles métaphoriques.

On dit souvent qu'on a la chance d'avoir un bon livre entre les mains lorsque l'on doit fermer le livre, mais qu'on y arrive pas parce que l'on veut continuer la lecture. Celui-ci en fait partie.
Remarque sur ce commentaire 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Un de mes romans préférés de Paul Auster. On y retrouve les différents thèmes chers à l'auteur tels la mort, la maladie, la perte d'inspiration.

La construction est néanmoins surprenante. Tandis que l'histoire se passe dans le passé, les (longues) notes en bas de page font référence au présent.

Après un séjour à l'hôpital, Sidney Orr décide de s'acheter un carnet bleu chez un libraire chinois. A partir de là, l'auteur déballe les poupées russes...
Notre protagoniste décide d'écrire une histoire sur base d'un thème que lui a filé son meilleur ami. De cette histoire, va en naître une autre...Bref, de quoi vous donner le tournis.

Un roman dont je ne peux que conseiller la lecture et qui vous surprendra à plusieurs reprises.
Remarque sur ce commentaire 4 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Je ne connaissais pas du tout l'oeuvre de Paul Auster en achetant La nuit de l'oracle et je n'ai pas été déçu. Ca se lit tout seul, c'est incroyablement bien construit, surprenant et tellement bien écrit. On a qu'une envie en refermant ce livre, c'est d'acheter l'intégrale de son oeuvre. Un régale, à mettre en toutes les mains!!
Remarque sur ce commentaire 9 sur 10 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Comme les poupées gigognes, chaque histoire de ce roman en contient une autre que l'on découvre plus originale que la précédente.Et même si à la fin certains de ces récits restent entrouverts,ils nous laissent un authentique plaisir littéraire.Un livre attachant et au style atypique.
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Quel magicien des mots ce Paul Auster, comment fait il pour que l'on ne veuille jamais quitter ses personnages? A l'instant où on se plonge dans la lecture, ces personnages font partie de nous, il sont nous (ou nous sommes eux ?). Les intrigues de ce livre s'emboîtent comme des poupées russes sans que l'on s'y perde: un véritable exercice littéraire qui fait de Paul auster un magicien des mots, tout comme son héros!!!
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Ce bouquin m'a cloué. C'est le premier d'Auster que je lis, et pas le dernier. Il nous fait regarder "l'histoire" personnelle d'une manière incroyablement intelligente, la remettant en question comme avec l'idée du quart de seconde nous séparant d'une catastrophe mortelle, et le hasard qui semble y être attaché. Mais est-ce bien du hasard? Et plus intimement encore, Auster écrit sur écrire, raconte à propos de raconter, et se rapproche des milles et une nuits, en simplifié, avec ses histoires dans les histoires, qui, parce qu'elle ne sont pas finies, nous donne un peu plus de temps de vie.
Très beau.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Alex Chab TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 8 septembre 2013
Format: Poche
Le pilier est connu : le carnet a une grande importance chez Paul Auster. L’écrivain s’éprend d’une marque, aime une taille précise de lignes ou de carreaux, chérit le grain d’un papier. Mais lui va plus loin et met en scène ses carnets dans ses romans.

Sommes-nous encore dans le roman ? Le héros est un écrivain. Mais le héros est aussi ce carnet bleu portugais trouvé dans une papeterie de quartier, à New York, au sortir d’une longue convalescence. Il doit aider le retour à l’écriture du narrateur. Il va le plonger dans les abîmes de la complexité, dans toutes les sinuosités de la page blanche. Auster nous narre la douleur d’arrêter une histoire arrivée dans une impasse. Et tous les fils de ces pages se brisent ainsi. On suit un fil d’Ariane, on se passionne, on frissonne pour le personnage. Puis survient l’impasse. Comment va-t-il s’en sortir ? Et Auster de le laisser au fond de son trou, enfermé à tout jamais. Tant pis pour lui, il restera terré là.

C’est donc une grande douleur qui ne dit jamais son nom. La douleur de l’homme blessé, meurtri dans sa chair par un accident dont il se remet doucement. Bien sûr celle de sa vie qui lui a échappé pendant des jours de souffrance et qu’il tente maintenant de reconstruire, encore. Les personnages lui échappent, tant le carnet bleu fait finalement ce qu’il veut. Et enfin la reconstruction même le fuira. Aucune prise. Aucune maîtrise.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?