undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles4
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:6,99 €

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 octobre 2013
J'ai lu tout Girodeau. J'aime beaucoup la saga des Feder ou celle de Xavi mais ce roman atypique sur le post-franquisme est plein de charme,d'analyses fines et c'est poignant, émouvant ! Un super polar sur la guerre d'Espagne et la fausse réconciliation espagnole ! Ce livre a eu plein de prix littéraires, je crois !
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Girodeau fait démarrer sa narration en Catalogne française car beaucoup ne le savent pas mais il existe une Catalogne française dont les contours suivent à peu près ceux du département des Pyrénnées Orientales et qui aurait pu s’appeler en vérité “Catalogne septentrionale”. Son héros Yarnald Colom est en pleine déshérence sentimentale, il travaille pour un journal de Perpignan “La Semaine” qui ne peut même pas lui payer ses notes de frais. Colom fait aussi quelques conférences autour de ses polars Catalans. C’est à cette occasion qu’il va rencontrer, lors d’une conférence à Marseille, Valenti vieux catalan espagnol qui dût autrefois fuir devant le franquisme et qui va lui faire un étrange récit et lui confier un secret qui va ranimer de biens mauvais souvenirs. Yarnald Colom va devoir se replonger dans un passé que beaucoup préfèreraient oublier, son enquête va l’obliger à examiner de vieilles histoires que d’autres n’avaient pas enterrées assez profondément. Figueres, Girona, Illavrana sont autant de lieux chargés de mémoire souvent sanglante. Qui se souvient en effet qu’à Girona, exactement à cinquante kilomètres de la frontière française, les phalangistes exécutèrent 500 républicains en les fusillant dans le cimetière de la ville. Manière d’évacuer par le sang toute forme d’opposition. Mais il se trouve que longtemps après, un crime peut encore se payer… et ceux qui firent justice tiennent à ce qu’on sache qu’un salaud de phalangiste ne se suicide pas mais meurt froidement exécuté par une balle républicaine qui a mis cinquante ans à l’atteindre. C’est l’incroyable histoire que nous propose Gildas Girodeau à travers l’enquête que va mener son héros, si peu héros en vérité mais attaché à des valeurs fortes liées au destin de la gauche catalane, et plus particulièrement celles du PSUC, le parti socialista unificat de Catalunya. Une certaine inclination pour l’idéal anarchiste aussi, inclination qu’il partage avec son ami journaliste du Punt Diari de Girona Aleix qui va l’aider à éclairer une vérité que la volonté de réconciliation avait définitivement empêchée au lendemain de la mort du caudillo. Girodeau, à travers l’enquête de Colom, va faire remonter à la surface certains tristes épisodes de la guerre d’Espagne et de la fin du franquisme. Les exécutions sommaires et les liquidations qui suivirent la fin de la guerre d’Espagne, l’assassinat de l’amiral Luis Carrero Blanco chef du gouvernement de Franco en 1973 par l’ETA, le procès et l’exécution de Salvador Puig Antich militant du MIL (Movimiento Iberico de Liberación) le 8 janvier 1974, le coup d’état aux Cortes en 1981, et puis toujours la répression impitoyable de la Guardia Civil tandis que les touristes se prélassaient sur les plages espagnoles. Une plongée au coeur de l’histoire d’un pays qui peut parfois glacer car bourreaux et victimes durent vivre constamment côte à côte, générations après générations. Quant à ceux qui quittèrent le pays, quand ils revinrent 40 ans plus tard ils étaient français mais n’avaient pas forcément la mémoire courte et certains ne revinrent pas en paix. La paix au fond il suffit de la trouver à l’instant de sa mort ….
Archibald PLOOM (CULTURE-CHRONIQUE)
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 avril 2014
Je ne connaissais pas du tout Gildas Girodeau, j'ai acheté ce livre parce que le sujet me semblait intéressant et parce que... le livre était en promo ! Il s'agit d'un polar avec en arrière plan la guerre d'Espagne. L'histoire est contemporaine, un journaliste enquête sur des événements survenus pendant la guerre civile espagnole. J'ai bien aimé cet aspect historique, ce polar m'a fait découvrir certains éléments de cette guerre que je connais très peu. Les personnages sont intéressants, le journaliste lui-même mais également les autres protagonistes qui ne sont pas toujours aussi blancs ou noirs qu'ils apparaissent au premier abord. Et enfin, l'histoire est prenante. Ce n'est pas un polar rempli de bruits et de violence, c'est plus soft, mais malgré cela Gildas Girodeau parvient à maintenir un vrai suspense. Bref une très bonne surprise et un auteur dont je lirai certainement d'autres livres.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juin 2012
J'avais lu Nuclear Parano sur mon Kindle! Comme j'avais beaucoup aime, j'ai acheté La paix plus que la vérité du m^eme auteur et franchement je ne suis pas déçu. Personnages très attachants, fond historique super bien documente et scénario en béton arme. Un très bon moment passe avec cet auteur méconnu !
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)