ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 1,00
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

La potion magique de Georges Bouillon [Broché]

Roald Dahl , Quentin Blake , Marie-Raymond Farré
4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (29 commentaires client)
Prix : EUR 6,50 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le samedi 25 octobre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
‹  Retourner à l'aperçu du produit

Descriptions du produit

Amazon.fr

La grand-mère de Georges n'est pas de ces adorables mamies gâteaux qui racontent des histoires et offrent des bonbons. Elle serait plutôt du genre sorcière, méchante et aimant faire peur aux enfants. Puisque c'est une sorcière, Georges décide de la transformer en lui concoctant une potion magique à sa façon. Du genre explosif. Une potion qui aura des effets plutôt inattendus...

C'est un vrai bonheur que de suivre le petit Georges dans sa confection de la plus infâme mixture qui soit, composée de tout ce que la maison contient de moins appétissant : vernis à ongles, cirage, peinture, savon, tout atterrit dans le chaudron. Le genre de tambouille que tout enfant a rêvé de faire. Avec Georges, on s'offre le plaisir... sans la grosse fessée qui risquerait de récompenser ce genre d'exploit dans la vraie vie. Dans le livre, on a le droit de tout faire et surtout, la magie existe. Elle crée la barrière entre le monde réel et celui du conte, aucune confusion n'est possible. Rassurant pour les parents ! Et les dessins du grand illustrateur Quentin Blake sont simplement hilarants. --Pascale Wester --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Revue de presse

Retrouvez tout le génie et l'humour de Roald Dahl dans cette histoire irrévérencieuse qui dépeint les relations entre les générations comme personne ! À partir de 9 ans. Nouvelle présentation.

Quatrième de couverture

La plupart des grands-mères sont d'adorables vieilles dames, gentilles et serviables. Hélas, ce n'est pas le cas de la grand-mère de Georges ! Grincheuse, affreuse et égoïste, elle ressemble trop à une sorcière. Et puis elle a de curieux goûts : elle aime se régaler de limaces, de chenilles... Un jour, alors qu'elle vient une fois de plus de le terroriser, Georges décide de lui préparer une terrible potion magique. Une potion aux effets surprenants, extraordinaires, hilarants.

Biographie de l'auteur

Né le 13 septembre 1916 au pays de Galles, Roald Dahl est le troisième des quatre enfants du couple Harald et Sofie Magdelene Dahl, auxquels s'ajoutent deux autres enfants d'un premier mariage paternel. Les parents sont norvégiens et le père dirige une entreprise à Cardiff. Roald n'a que quatre ans lorsqu'il perd sa sœur puis son père, à peu de mois d'intervalle. Sa mère l'envoie dans des pensionnats anglais afin qu'il reçoive une bonne éducation. Il passe ses vacances en Norvège ; il racontera ces années dans "Moi, Boy", en 1984.Il arrête ses études à dix-huit ans car il rêve de voyager. Il est engagé par la compagnie Shell comme «stagiaire au service Orient». En 1936, il est envoyé en Afrique orientale et part pour Mombasa. En 1939, la Seconde Guerre mondiale éclate et Roald Dahl s'engage dans la Royal Air Force à Nairobi. Blessé dans un grave accident en Libye, il est rapatrié en Angleterre. "Escadrille 80", publié en 1986, fait le récit de ces années.Il est envoyé en Amérique comme attaché à l'ambassade britannique de Washington mais chargé aussi secrètement d'espionner. Il mène alors une vie mondaine, fréquentant des personnalités comme Ernest Hemingway. C'est l'écrivain C. S. Forester qui fait naître sa vocation en lui demandant de relater son accident en Libye pour le "Saturday Evening Post". Roald Dahl commence à écrire régulièrement, notamment un récit qui a intéressé Walt Disney et qui sera adapté au cinéma en 1984, "The Grimlins".À la fin de la guerre, il passe six années à écrire en Angleterre. Il publie "Bizarre ! Bizarre !" en 1953. La même année, après un retour à New York, il épouse la jeune actrice Patricia Neal dont il aura cinq enfants. Le couple s'installe à Gipsy House, en Angleterre, où l'auteur écrira ses plus célèbres romans. À partir de 1961, Roald Dahl se lance dans la littérature enfantine pour distraire ses propres enfants. Il écrit "James et la grosse pêche" et connaît son premier grand succès avec "Charlie et la chocolaterie". Il enchaîne alors les succès. Il s'associe à Quentin Blake pour illustrer ses ouvrages. À ces réussites littéraires s'ajoute l'écriture du scénario d'un James Bond en 1967 : "On ne vit que deux fois". En 1983, il divorce pour épouser Felicity Crosland. Le 23 novembre 1990, Roald Dahl, atteint d'une leucémie, meurt : ce Beau Grand Géant, grognon avec les adultes, d'une patience infinie envers les enfants, s'est éteint au bout d'une vie héroïque, romantique, passionnée, digne d'un roman.Après sa mort, sa femme a créé la Fondation Roald-Dahl qui aide à la diffusion de l'alphabétisation, et à la recherche en hématologie et neurologie.En dehors de l'écriture, Roald Dahl avouait d'autres passions : le vin, le chocolat, les courses, mais aussi la photographie et la culture des orchidées. Il a donné le goût de lire à des millions d'enfants du monde entier et son œuvre ne cesse de rencontrer de nouveaux publics à travers livres, films, adaptations musicales. Il y a même en Angleterre le «musée Roald Dahl» (www.roalddahlmuseum.org).Le portrait de Roald Dahl est de Quentin Blake.

Quentin Blake est né non loin de Londres, en 1932. Il était encore écolier lorsque le célèbre magazine humoristique "Punch" publia pour la première fois un dessin de lui. Ses premières illustrations pour enfants datent de 1960 et son œuvre, qui compte aujourd'hui plus de 250 livres, en fait l'un des illustrateurs les plus célèbres et les plus appréciés au monde. Sa collaboration étroite et complice avec Roald Dahl a marqué des millions de jeunes lecteurs. Comme le dit Roald Dahl lui-même : «Ce sont les images de Quentin Blake plutôt que mes descriptions qui donnent vie à mes personnages, ce sont les visages et les silhouettes qu'il a dessinés qui restent dans la mémoire des enfants du monde entier.» Il a été associé à de nombreux auteurs modernes comme John Yeoman et Russell Hoban, ou anciens, comme Charles Dickens. Il illustre aussi ses propres textes, et son œuvre littéraire personnelle est très importante.Quentin est aussi le Professeur Blake, qui a longtemps dirigé le département Illustration du Royal College of Art -l'équivalent anglais de nos Beaux-Arts. Il a quitté cette fonction il y a une dizaine d'années pour se consacrer à l'illustration et pour passer de plus en plus de son temps en France, dans la maison qu'il a achetée dans le Sud-Ouest, et dans les bibliothèques et écoles de l'Hexagone où il est souvent invité. Cet éternel adolescent au regard pétillant et malicieux aime partager ses réflexions et expériences sur l'illustration, donnant avec clarté et modestie quelques-unes des clés de son style enlevé, élégant, vif, à l'esprit et à l'humour inimitables.Il est devenu, en 1999, le premier Ambassadeur du livre pour enfants ("Children’s Laureate"). Nommé Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres en 2002, il a aussi reçu le Prix Andersen 2002, «prix Nobel» du livre de jeunesse. En 2007, Il est également nommé Officier des arts et des lettres.- La complicité avec Roald DahlRoald Dahl travaillait, depuis 1976, avec celui qui était devenu son complice, Quentin Blake. L’illustrateur prolonge les textes, les faisant dialoguer avec les dessins. Quentin Blake raconte : «Roald Dahl avait comme moi la capacité d’imaginer des situations surréalistes (un lavabo jeté d’une fenêtre, un plat de spaghettis en vers de terre). Il avait la capacité de créer un univers imaginaire imprégné d’une dimension poétique. L’ambiance de ses livres oscille entre l’insolite et le réalisme. Ce sont des contes à la fois baroques et émouvants, traités d’une manière comique, qui nécessitent des équivalents graphiques porteurs d’une sensibilité...»- Vous pouvez consulter le site : www.quentinblake.com
‹  Retourner à l'aperçu du produit