Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

La poursuite du bonheur Broché – 10 novembre 2005


Voir les 5 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 0,98
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 0,82
Broché, 10 novembre 2005
EUR 11,24

Il y a une édition plus récente de cet article:

La poursuite du bonheur
EUR 3,00
(1)
En stock.

livres de l'été livres de l'été

--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

" Je ne jalouse pas ces pompeurs imbéciles/Qui s'extasient devant le terrier d'un lapin/Car la nature est laide, ennuyeuse et hostile ;/Elle n'a aucun message à transmettre aux humains. " Tutoyant avec aisance, contre vents et marées des modes, une forme classique très maîtrisée, Michel Houellebecq met en scène dans ses poèmes un quotidien très contemporain et très urbain. Ses vers nous partent de lui, nous parlent de nous et accèdent à l'universel, installant ainsi leur auteur comme un Villon de la modernité, au rang des grands poètes populaires.
--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Quatrième de couverture

" Je ne jalouse pas ces pompeux imbéciles Qui s'extasient devant le terrier d'un lapin Car la nature est laide, ennuyeuse et hostile ; Elle n'a aucun message à transmettre aux humains. " Tutoyant avec aisance, contre vents et marées des modes, une forme classique très maîtrisée, Michel Houellebecq met en scène dans ses poèmes un quotidien très contemporain et très urbain. Ses vers nous parlent de lui, nous parlent de nous et accèdent à l'universel, installant ainsi leur auteur, comme un Villon de la modernité, au rang des grands poètes populaires. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.



Détails sur le produit

  • Broché: 92 pages
  • Editeur : Editions 84 (10 novembre 2005)
  • Collection : Librio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2290334553
  • ISBN-13: 978-2290334553
  • Dimensions du produit: 20,5 x 0,6 x 13 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 131.898 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Michel Houellebecq a publié plusieurs romans, Extension du domaine de la lutte, Les particules élémentaires, Plateforme et La possibilité d'une île. Il est aussi l'auteur de poèmes (Le sens du combat, La poursuite du bonheur, Renaissance), d'une étude sur Lovecraft, d'essais (Rester vivant, et Interventions 2) et d'un récit accompagné de photographies (Lanzarote). Il a écrit avec Bernard-Henri Lévy une correspondance, Ennemis publics. Son œuvre est traduite dans une quarantaine de langues.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nicolas TOP 1000 COMMENTATEURS le 8 mars 2009
Format: Broché Achat vérifié
Les vers de Michel Houellebecq racontent une souffrance, une incompréhension.

Rêves de feu, liberté de génies, mais corps empaqueté, formes concassées et écrasée.

Nos corps sont nos poids. Nos âmes sont pleines d'émois mais de toute façon il y a la réalité, le supermarché, les cris des enfants.

Il y a le poids de la vie.
Il y a tout ce que nous sommes.

Horrible existence !

Entre Pascal et Lovecraft, ses maîtres, Houellebecq raconte la souffrance de vivre avec une mélancolie touchante, une crudité choquante, un lyrisme bouleversant, une rareté dans l'émotion.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gerard Müller TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE le 3 janvier 2014
Format: Broché
La poursuite du bonheur/Michel Houellebecq
On retrouve dans ses poésies la désillusion et le désenchantement de la prose de Michel Houellebecq. Que ce soit la nature, la famille ou l’humanité, rien ne trouve grâce à ses yeux.
« Mon père était un con solitaire et barbare.
Il ne supportait pas qu’un jour je le dépasse
Juste en restant vivant alors qu’il crèverait. »
Le ton est donné !

M.H. nous offre une poésie urbaine et contemporaine, parlant de ce que nous voyons tous les jours. Il ressent la morosité du quotidien, sa vanité et son illusion.
« Il y aura des journées et des temps difficiles
Et des nuits de souffrances qui semblent insurmontables
Où l’on pleure bêtement les deux bras sur la table
Où la vie suspendue ne tient plus qu’à un fil. »

Quelques rares éclairs d’amour viennent émailler cette déréliction :
« Je me tourne vers toi qui as osé m’aimer
Viens avec moi partons, je voudrais retrouver
Les traces de la nuit. »
« Il y aura la mort tu le sais mon amour
Il y aura le malheur et les tout derniers jours
On n’oublie jamais rien les mots et les visages
Flottent joyeusement jusqu’au dernier rivage
Il y aura le regret puis un sommeil très lourd. »

Et puis quelques alexandrins insolites :
« Et si je m’achetais un tee-shirt « Jésus » ?

Une observation poétique en prose :
« Il est des moments dans la vie où l’on a presque l’impression d’entendre l’ironique froufrou du temps qui se dévide.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Miss_Plumette le 28 février 2007
Format: Broché
Quelle noirceur dans ce recueil de courts poèmes, mais heureusement le talent de Monsieur Houellebecq est là pour nous rendre supportable même la pire désespérance. Mais à déconseiller fortement les soirs de cafard !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Edmont Bizot le 22 mars 2012
Format: Broché
Lisez Houellebecq!

C'est fort, c'est intelligent, ça fait du bien.

On connaît surtout ses romans. Mais quand il écrit des vers c'est du pur Houellebecq.
On entend mieux cette voix qui est si différente de toute cette purée que nous proposent les grandes maisons d'édition à la rentrée.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Yggdrasil le 8 mai 2013
Format: Broché Achat vérifié
Une poésie simple mais très quotidienne, du Rimbaut actuel.
J'aime lire la poésie comme celle là.
A lire et à relire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par STRIDE Ganaëlle le 5 octobre 2010
Format: Poche
"Incapable de nostalgie
J'envie le calme des vieillards
La petite mort dans leur regards,
Leur air en deçà de la vie.

Incapable de m'imposer
J'envie la soif des conquérants
La simplicité des enfants,
La façon qu'ils ont de pleurer.

Mon corps tendu jusqu'au délire
Attend comme un embrassement
Un devenir, un claquement ;
La nuit je m'exerce à mourir."

Extrait.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?