La Promesse de l'aube et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 7,90
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 2,62 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

La promesse de l'aube Poche – 26 avril 1973


Voir les 17 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,90
EUR 6,85 EUR 4,00
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 16,00
Poche
"Veuillez réessayer"

Nouveauté : la collection Folio XL

pauvres_diables
Découvrez la nouvelle collection Folio XL avec notre sélection spéciale.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La promesse de l'aube + La promesse de l'aube de Romain Gary : Fiche de lecture
Prix pour les deux : EUR 14,89

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Amazon.fr

À l'aube de la vie, le narrateur se fait une promesse : ces années qui l'attendent, il les déposera aux pieds de sa mère pour réparer toutes les souffrances qu'elle a endurées. Il tâchera de combler tous ses désirs et de compenser par la gloire les humiliations que cette Russe immigrée, seule et sans un sou, a dû subir pour pouvoir déposer avec fierté, tous les jours, le bifteck du déjeuner dans l'assiette de son fils unique et adoré, ne se réservant que le gras de la cuisson. Avec admiration, humour et lucidité, ce fils fait le récit de leur parcours de la Pologne à la France. Ce roman autobiographique, qui s'appuie sur un langage poétique d'une grande pudeur, est un élan prolongé d'amour, et peut-être de rancoeur d'avoir été trop aimé. De la carrière militaire et diplomatique de Gary à sa réussite littéraire en passant par ses rapports humains, tout est vu à la lumière de l'amour de cette mère au caractère entier, émouvant, mais également envahissante et insupportable. Au seuil de sa vie, le narrateur aura donc respecté son serment ; mais la vie, elle, n'aura pas tenu parole, ne comblant jamais le vide que l'absence de cette mère formidable aura laissé dans la poitrine du héros. --Sana Tang-Léopold

Revue de presse

Mireille Sacotte est professeur émérite de littérature française à l'université de la Sorbonne Nouvelle-Paris III. Elle a organisé deux colloques sur Romain Gary en 2000 et 2002, et dirige de nombreux travaux sur ce romancier. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 2,62
Vendez La promesse de l'aube contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 2,62, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 390 pages
  • Editeur : Gallimard; Édition : Ed. définitive (26 avril 1973)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070363732
  • ISBN-13: 978-2070363735
  • Dimensions du produit: 1,9 x 11,4 x 17,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (65 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 215 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

103 internautes sur 109 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client sur 12 juin 2002
Format: Poche
Critique
La Promesse de l’aube, selon l’auteur lui-même, n’est pas vraiment une «autobiographie»: il s’agit plutôt, écrit par un homme qui a dépassé la quarantaine, d’un hommage à sa mère disparue vingt ans auparavant, et de l’accomplissement d’une très ancienne promesse. «Promesse», c’est d’abord lui, le petit Romain Kacew, qui l’avait été pour sa mère, à qui il devait assurer une complète revanche sur l’injustice de la vie. Et c’est avec une émotion sourde, mais aussi un humour parfois cruel que Gary décrit tout ce que cet amour exclusif, cette confiance sans bornes ont pu avoir d’étouffant. Les scènes les plus pathétiques, mais aussi les plus comiques, sont ainsi celles où le jeune garçon est successivement initié, sans succès, à tous les arts, avant de se rabattre sur la littérature, son dernier espoir; celles aussi où sa mère, étrangère, pauvre, déjà vieillie, brave les quolibets en lui promettant publiquement un sort de diplomate ou de héros militaire. Mais ce n’est pas sans drôlerie non plus que Gary désamorce à l’avance les réactions du lecteur moderne: il n’a jamais rêvé d’inceste, il n’est pas devenu homosexuel; la seule «faute» de sa mère, c’est de l’avoir condamné à la solitude en lui faisant vivre un amour absolu.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par EchoCharlie sur 13 août 2012
Format: Poche
Une oeuvre très émouvante et remarquablement bien écrite. Tout au long du récit, on vibre comme si on était réellement aux côtés de l'auteur durant les différentes étapes de sa vie qu'il raconte avec sincérité, émotion, parfois aussi avec humour. C'est aussi l'occasion d'une belle réflexion sur l'amour maternel, sur le courage et la persévérance.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
47 internautes sur 50 ont trouvé ce commentaire utile  Par Valerie74 sur 19 février 2007
Format: Poche
Mon livre préféré (ex-aequo avec La Découverte du Ciel, de Harry Mulisch), et d'après moi le plus beau livre d'amour jamais écrit. Une caricature de mère juive, racontée par son fils... Un fils qui n'en veut pas à sa mère de l'étouffer de cet amour, et qui n'est, à chaque acte d'amour de sa mère, qu'attendri et plus aimant. Un livre écrit avec la simplicité de l'enfant qui veut réussir à combler sa mère de fierté. Et l'un des rares livres où Romain Gary n'est pas encore cynique. Une pièce à part, dans sa bibliographie.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par viellon69 sur 8 juin 2010
Format: Poche
"Maman, je t'aime. Mon fils, je t'aime" pourrait être le résumé de ce livre.
Comment peut on si bien écrire, avec autant d'humour, de légèreté?
L'espoir d'une mère pour qui la "réussite" de son fils passe par tous les sacrifices.
Le destin d'un garçon qui n'en demandait pas tant.
Une période tourmentée et qui pourtant, sous sa plume, ne semble pas si tragique.
Un très bon moment à passer : je vous le recommande
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gerard Müller TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 20 janvier 2012
Format: Poche Achat vérifié
La promesse de l'aube/Romain Gary
Romain Gary, né à Vilnius (Lithuanie) en 1914 de père inconnu, a été élevé par sa mère , une mère juive possessive et castratrice. C'est de cet amour exclusif et de ses conséquences qu'il est question dans cette autobiographie qui résonne comme un hymne et un dernier cri à l'amour d'une mère ; car cet immense amour maternel connaissait en retour une véritable vénération de la part du fils, un amour fou en vérité. Ce magnifique récit retrace notamment l'épique traversée de l'Europe que cette mère indomptable, aventureuse et inconsciente parfois, mais pauvre, va entamer avec son fils en bas âge pour fuir la Russie et gagner la France, le pays inconnu mais rêvé et aimé.. L'obsession de cette mère : que son fils fasse des études, devienne ambassadeur et écrivain français !! Rien que cela.
Etonnamment, Romain survivra à cette tutelle absolue et deviendra ce que sa mère avait voulu.
Ils arrivèrent en France en à Nice, en 1928. Et le jeune Romain se mit aux études aussitôt.
Puis il fit la guerre dans l'aviation, rejoignit De Gaulle et la France Libre, fut décoré Commandeur de la Légion d'Honneur, puis devint diplomate et écrivain. Prix Goncourt en 1956 avec « Les Racines du Ciel », puis une seconde fois, ce qui est unique , en 1975 avec « La vie devant soi » sous le pseudonyme d'Emile Ajar.
Dans un style magnifique, lyrique et vibrant, Romain Gary nous mène dans cette folle aventure que fut cette jeunesse tumultueuse puis studieuse.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?